ActualitéEntrepreneurStart-Up

Zoom sur l’assemblée des PME 2019 d’Helsinki

L’équipe de Dynamique Entrepreneuriale s’est déplacée pour l’assemblée 2019 qui s’est déroulée entre le 25 et le 27 novembre à Helsinki en Finlande. Cette conférence aborde les thèmes majeurs pour les PME des prochaines années à venir et se trouve être un point essentiel de rencontre pour les différents acteurs : TPE/PME, administrations et grands acteurs de l’entrepreneuriat. Résumé des grands moments de la première journée.

L’arrivée de nos journalistes

Nous arrivons sur place le lundi 25 novembre vers 16H15 à l’aéroport d’Helsinki et nous rendons directement à l’hôtel. Ce jour sert davantage à une mise en place et si quelques événements ont eu lieu, ils étaient réservés à des groupes ciblés ou sur invitation. Nous parvenons au cœur des événements, par exemple, comme « L’équipe Finlandaise – boost de la croissance des TPE/PME en Finlande » qui permet de découvrir les différents acteurs en Finlande, leurs actions ainsi que de rencontrer quelques PME. Cette rencontre est suivie d’une réception introductive qui avait déjà commencé avant notre arrivée. 

Une organisation qui semble bien rodée

L’arrivée anticipée par rapport à la première vraie journée nous permet de nous installer, de préparer notre journée du lendemain et de visiter rapidement cette belle ville. Le mardi 26 novembre, l’assemblée débute à 8h par l’enregistrement. En termes d’organisation, certaines bonnes pratiques peuvent inspirer plus d’un entrepreneur : notre badge nous permet en le tapant sur d’autres d’échanger nos coordonnées ainsi que de consulter le programme de la journée. L’assemblée commence à 9H et nous constatons que l’application nous permet de poser interactivement nos questions lors des nombreuses conférences. 

Le début de l’assemblée 

Jari Partanen, Secrétaire d’Etat, Ministre des affaires économiques et de l’emploi en Finlande, ouvre cette conférence par un rappel sur l’importance des TPE/PME dans le développement économique national notamment pour tout ce qui touche à l’emploi. Des vidéos de deux ministres met en valeur l’enjeu qui est de construire un écosystème favorable au « Scale Up » des entreprises. Des intervenants de la commission européenne en charge de l’écosystème évoquent les nombreux sujets qui sont en jeu : intelligence artificielle, chaines de valeurs globale, économie verte, … 

Une erreur dans le défi relevée par les états ? 

Daniel Isenberg, Professeur de pratiques entrepreneuriales au Babson Collège Executive Education intervient pour nous rappeler pourquoi les scale-up sont si importantes. Il nous souligne que le plus ardu est de changer nos propres croyances. Pour lui, l’essentiel reste non pas de créer de nouvelles entreprises mais d’aider de plus en plus des entreprises locales à développer de nouvelles sources de croissance. 

Il appuie son argumentation sur le fait que deux effets contraires semblent se dérouler simultanément : plus il y a de start-ups, moins elles grandissent en général et, inversement, moins il y a de start-ups, plus elles ont tendance à croître. De plus, il met en exergue le fait que les conditions salariales restent moins intéressantes pour les salariés, en général, dans les petites que dans les grandes entreprises. Il en vient ensuite à l’innovation et il nous montre que les start-ups n’innovent pas autant que l’on pourrait le penser. La conclusion ? Il est préférable d’aider les entreprises existantes à générer plus de croissance plutôt que d’inciter de nouvelles créations. A l’aide d’exemples significatifs, il évoque le fait que la plupart des réussites semble intervenir plusieurs années après la création. Le défi serait donc aujourd’hui davantage d’aider les entreprises à grandir plutôt que de vouloir les multiplier. 

Pour appuyer son analyse, il critique la notion de licornes (« unicorns ») qui ne seraient que des valeurs sur le papier ou encore dépendantes des investisseurs. Pour lui, les bêtes de somme (« Workhorses ») seraient la solution. Basée sur le local, la progression constante sur le marché, elles se révèlent plus saines et en cohérence avec les attentes des consommateurs, elles représenteraient LA solution. Une vision donc originale qui contraste avec celles des éditions passées.

La suite du programme : une conférence qui pose les questions essentielles

La suite du programme permet de bien comprendre les enjeux essentiels pour les PME européennes. Ainsi, nous débutons par une conférence sur la durabilité de la croissance des PME au travers de trois grandes questions permet de comprendre les défis auxquels elles sont confrontées : « Comment faire en sorte que l’économie soit au service des personnes ?  Comment pouvons-nous relever le défi de la durabilité auquel l’Europe est confrontée ? Comment réunir la recherche pour l’environnement, le social et économique solution ? »

Les grands sujets à la loupe

L’après-midi se poursuit avec deux grands blocs de conférences riches en contenu, prévues simultanément et qui vont évoquer les futurs enjeux pour l’Europe. La première de 14H à 15H30 qui nous situe au cœur des problématiques européennes :  

  • « SME Green Deal – Opportunities for SMEs in greener value chains » sur les opportunités de la chaine de valeur lié à l’écologie
  • « Rethinking employment and skills policy in tomorrow’s world of work » sur les nouvelles compétences désirées par les entreprises
  • « Women, Investment and Access to Finance » sur les défis à relever pour permettre un meilleur accès au financement pour les femmes
  • « Breaking Waves : explore how the value chain works in the Finnish maritime ecosystem » sur un écosystème particulier lié à l’endroit où se passe la conférence
  • « Early Warning – A European Network helping companies in distress. » 

Et la deuxième de 15h45 à 17H15 qui ouvre de nouveaux horizons : 

  • « The role of SMEs within global value chains in a changing world »
  • « Sustainable Finance »
  • « The economy of wellbeing: value creation through collaboration with social enterprises, » 
  • « Copernicus : space data for eco innovation and SME growth »
  • « Mapping the Jobs of the Future »

La fin de la journée. 

La journée se conclut par une cérémonie dont l’objectif est de mettre sur le devant de la scène européenne les nominés et d’annoncer les gagnants du EEPA suivi d’un dîner réseautage qui va permettre de nouer des liens fructueux. Au cours de cette cérémonie, il est annoncé le lancement des Awards des régions entrepreneuriales européennes pour 2021-2025 par Markku Markkula, Premier Vice-Président des deux comités des régions. 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer