CréerLes étapes de la créationTendance

Top 20 des business les plus insolites

Une bonne idée est souvent une idée originale. En se basant sur ce principe, de nombreux entrepreneurs ont su conduire leur société au succès dans des secteurs parfois étonnants. Ces entreprises innovantes sont parvenues à trouver contre toute attente leur clientèle, et à prouver ainsi le bien-fondé de leur concept. Parmi elles, quelles sont les dix sociétés à avoir réussi dans les domaines les plus insolites ?

Epic my trip

Cette entreprise belge propose un service original, qui donne un nouveau sens à l’expression « film de vacances ». Elle permet de réaliser un véritable film durant les vacances de ses clients. Il suffit d’indiquer par avance sa destination, le nombre de personnes présentes et le genre de film souhaité, et la société met à la disposition des touristes faisant appel à ses services tous les éléments logistiques (caméras, costumes, script, etc.) pour tourner un court-métrage en seulement deux jours. Un concept original et divertissant, qui permet de conserver un souvenir inoubliable de ses vacances.

Woufbox

En 2012, dès leur sortie de l’Essec, Antoine Chabassol et Pierre-Henri Coustenoble décident de fonder leur entreprise à partir d’une idée pour le moins insolite : la box pour chiens. Contre abonnement sur le site de la société, les clients reçoivent chaque mois une box réunissant une sélection de produits personnalisés destinés à leur animal de compagnie. Il peut s’agir de friandises, de jouets ou d’accessoires pour le bien-être des chiens. Après son succès relativement inattendu, la marque a étendu son concept aux chats avec un nom tout trouvé : la Miaoubox !

Rent-a-chicken

Les animaux sont également à l’honneur avec cette autre société étonnante, basée cette fois aux états-Unis. L’entreprise Rent-a-chicken propose en effet aux particuliers de louer un poulet pour la durée de leur choix. L’idée peut sembler farfelue, mais elle constitue pour certains clients une première étape vers un nouveau mode de vie tourné vers la nature. Il est possible de louer un poulet pour un été entier, en bénéficiant de tout l’équipement nécessaire pour prendre soin de l’animal, avant de décider de le conserver ou non. L’entreprise connaît un beau succès et s’est implantée à présent dans quinze états américains.

Something Store

Il n’est pas toujours facile de savoir quoi s’acheter, ou quoi acheter pour faire plaisir à ses proches. Partant de ce constat, l’entreprise américaine Something Store a résolu le problème, en proposant à ses clients d’acheter « quelque chose » pour un montant défini à l’avance. Ceux-ci passent donc commande d’un cadeau surprise qui leur sera ensuite livré à domicile. Basée à Long Island dans l’état de New York, la société existe depuis 2006 et a su convaincre le public avec ce concept original, sur lequel peu aurait pourtant misé…

Lucky Break Wishbone

L’entreprise Lucky Break Wishbone a fait le pari de tirer profit d’une tradition américaine très populaire à Thanksgiving : tirer à deux sur un os de poulet en forme de fourche, appelé bréchet. La personne qui parvient à retirer la partie la plus longue peut réaliser un vœu. Un entrepreneur originaire de Seattle a donc eu l’idée de fabriquer des bréchets en série afin de pouvoir en vendre au plus grand nombre, et ainsi permettre de multiplier les vœux ! Bien qu’improbable en apparence, l’idée est parvenue à séduire une vaste clientèle, l’entreprise écoulant près de 30 000 bréchets tous les mois.

The Hair Trader

Quel produit serait susceptible de ne pas être vendu ? La question ne se pose pas pour la chef d’entreprise américaine Jacalyn Elise, qui a connu un surprenant succès en devenant la cofondatrice du site TheHairTrader.com. Sa société sert d’intermédiaire entre des vendeurs et des acheteurs de cheveux. Les particuliers peuvent ainsi vendre les cheveux obtenus après une coupe, et les professionnels fabriquant perruques et poupées sont en mesure d’acquérir ceux de leur choix en toute facilité. Après son succès initial sur le sol américain, le concept s’est étendu à d’autres pays, en Espagne notamment.

Nudo

En Italie, l’entreprise Nudo s’est spécialisée dans la production d’huile d’olive. Elle a réussi à diversifier ses activités de manière originale, en trouvant une méthode jusque-là inédite pour écouler l’ensemble de sa production chaque année. Elle permet à ses clients d’adopter un olivier, choisi sur photographie et à partir du plan de l’exploitation. Les clients reçoivent ensuite un certificat d’adoption, puis chaque année la production complète de l’arbre, équivalant à deux à trois litres d’huile d’olive environ.

Hagemashi Tai

Cette firme japonaise a poussé loin le concept de la location, puisqu’elle met à la disposition de ses clients des acteurs susceptibles de jouer le rôle de parents ou d’amis. Ceux-ci peuvent faire de la figuration lors d’une cérémonie comme un mariage ou un enterrement, ou bien venir à domicile pour tenir compagnie aux clients durant un week-end. Fondée en 2006, l’entreprise a rencontré un important succès grâce à cet étrange concept.

HorseCom

Faciliter la communication avec les chevaux, tel est le concept innovant proposé par l’entreprise française HorseCom. En 2015, elle a mis sur le marché le premier casque bluetooth spécialement conçu pour les chevaux. Au moyen d’écouteurs placés dans un bonnet spécifique, l’animal peut entendre de la musique ou bien directement la voix du cavalier. Ce système étonnant permet de réduire le stress des animaux de manière importante. Il peut être utilisé pour faciliter des soins ou un long transport, ou pour rassurer un animal difficilement gérable en extérieur. 

Traveleyes

Un dernier business insolite peut être évoqué avec la compagnie anglaise Traveleyes. Fondée en 2004 par Amar Latif, un entrepreneur aveugle, il s’agit de la première agence de voyages au monde destinée aux personnes malvoyantes. Avec ses services adaptés, la société facilite l’organisation des séjours de ses clients atteints de cécité. De nombreuses destinations sont disponibles sur tous les continents, selon différentes formules, le tout permettant aux personnes aveugles de voyager en toute indépendance.

LG

Prendre soin de ses vêtements peut se révéler une tâche encombrante, surtout lorsqu’on est pressé ou que l’on manque de motivation. C’est pourquoi le célèbre groupe coréen de technologie Hi Tech, LG (Lucky-Goldstar) a mis au point une nouvelle armoire qui s’emploie également comme pressing. Terminée l’époque où s’occuper de certains de ses vêtements était synonyme de corvée. Le dressing LG Styler rafraîchit, désinfecte, sèche et désodorise les vêtements. Le produit fonctionne grâce à la vapeur, qui permet d’éliminer les bactéries. Pratique, elle prend soin de vos manteaux, chemises et vestes, sans faire de bruit…

Baidu

La Chine se lance, elle aussi, dans la santé connectée avec des baguettes qui vous garantissent des repas en toute sérénité. Le pays demeure, pourtant, sujet a de nombreux scandales sanitaires, un fléau qui a déjà causé un grand nombre d’intoxications alimentaires en Chine. C’est pourquoi le premier moteur de recherche chinois, Baidu, lance son projet de baguettes connectées, qui analysent la qualité des aliments. Ces dernières: les « Smart Chopsticks », équipées de capteurs, analysent la fraîcheur, le nombre de calories, la température et le PH (potentiel hydrogène) des aliments. Si
jamais un danger est détecté lorsque vous vous apprêté à manger, un voyant lumineux clignotera sur vos baguettes.

Nakefit

Pour éviter de se blesser les pieds sur un morceau de coquillage à la plage ou de glisser sur le bord de la piscine, une équipe italienne spécialisée dans le design intelligent a conçu Nakefit. N’étant ni des chaussures ni des semelles à glisser à l’intérieur de celles-ci, ces coussinets adhésifs se collent directement sur la plante des pieds !
L’idée est d’être pieds-nus sans pour autant se blesser ou craindre la chaleur du sol (même s’il reste déconseillé de porter les coussinets dans la rue). Constituées de matériaux hypoallergéniques, résistantes, anti-coupures, antidérapantes et waterproof, ces semelles jetables ont une durée de vie d’approximativement 24 heures, selon leur utilisation.

DrnkPay

Si l’alcool est à consommer avec modération, il peut arriver de boire le « verre de trop ». à la suite de ce constat, DrnkPay empêche ceux en état d’ébriété d’utiliser leur carte et leur banque en ligne. Se réveiller avec la gueule de bois est suffisamment difficile alors inutile de rajouter à cela l’addition de consommations d’alcool excessives. L’application permet de limiter ces dépenses inutiles en connectant les cartes de débit et de crédit sur des alcootests et des biocapteurs. Ainsi, pour chaque nouvelle dépense, l’utilisation de l’alcootest est requise. Si la limite est dépassée, vous ne pouvez plus consommer. Il reste, toutefois, à la charge de l’utilisateur de fixer sa propre limite.

CityCrop

La start-up grecque CityCrop a mis au point une ferme domestique qui se présente sous la forme d’étagères ! Pour permettre aux citadins de cultiver leurs plantes à distance, cette société a développé un système d’agriculture intelligent gérable à travers une simple application mobile. Basée sur le concept d’hydroponie, elle consiste à faire grandir les végétaux à la verticale, directement plantés dans l’eau et non dans le sol.
L’application confère aux utilisateurs la possibilité de contrôler à distance le niveau de lumière, d’humidité, la température ou encore la quantité d’eau administrée à cette ferme connectée.

Mayfield Robotics

Difficile de faire un tour du côté du CES sans parler de ses nombreux robots. Parmi eux, Kuri, un robot conçu exclusivement pour les familles par une start-up californienne, Mayfield Robotics. Ce petit robot mobile s’apparente à un compagnon domestique. Il utilise, pour déambuler, toute une série de capteurs, qui lui permettent également d’éviter les éventuels obstacles qui seraient présents sur son chemin. Doté d’une tête ronde et de deux yeux, Kuri peut prendre des photos ou vidéos, ce qui lui permet d’interagir avec des enfants. Il peut également constituer un dispositif de caméra de surveillance. Bien qu’il puisse reconnaître différentes voix et répondre aux ordres, cligner des yeux, ou diffuser de la musique, à l’aide d’interfaces Wi-Fi et Bluetooth, et émettre des sons sonores, il ne sait pour l’instant pas parler.

Square off

Square off, une start-up indienne compte révolutionner les échecs grâce à un échiquier connecté. L’une des grandes difficultés de la discipline reste de s’entraîner avec des personnes autres que sa famille ou un ordinateur à l’intelligence limitée. L’entreprise vous permet d’affronter des adversaires à travers le monde mais pas seulement puisque ce jeu d’échec déplace les pièces tout seul, rendant l’expérience plus réelle. Pour réaliser ces déplacements, le Square Off se sert de bras robotisés, équipés d’un aimant et cachés dans le plateau. Vendu 200 livres, avec des livraisons attendues pour avril 2017, l’entreprise va plus loin en permettant de suivre en live les parties, les enregistrer et les rejouer pour analyser les différentes stratégies mises en place.

CuteCircuit

Créé par l’orchestre allemand du Junge Symphoniker Hamburg et l’entreprise CuteCircuit, experte en technologie portable, la chemise, Sound Shirt, permet de transformer les sons d’une musique classique en vibration. Les malentendants et les sourds peuvent ainsi mieux profiter d’un concert. Le logiciel interprète plusieurs types d’instrument : la contrebasse, les percussions, les trompettes et le violoncelle. De manière concrète, 16 micro-actionneurs font vibrer l’habit en fonction de l’intensité de la musique grâce à des données envoyées sans fil à la chemise. Une idée pour traduire les autres sens ?

Awabot

Bientôt disponible en France grâce à Awabot, le petit robot portant le nom de « Relay » est déjà en activité au sein de plusieurs hôtels américains. Voués à remplacer le personnel présent dans les hôtels et chargés du room service, ces robots ambulants d’intérieur ont été conçus par la société californienne Savioke. Le but est de leur faire livrer d’un point A à un point B, des boissons ou des encas, après leur avoir fait mémoriser le plan des locaux. Ils sont dotés d’un sonar, de caméras et d’un laser mais également d’un coffre d’une vingtaine de litres qui leur permet de parcourir le trajet demandé de façon autonome.

Ohoo

Fabriquée à partir d’algues brunes et de chlorure de calcium, « Ohoo » fait
référence à une double membrane sphérique et biodégradable contenant de l’eau. Prenant la forme d’une bulle d’eau, celle-ci a pour but de venir remplacer les bouteilles d’eau en plastique et peut même être mangée ! Cette innovation présente un double avantage : réduire le nombre de bouteilles d’eau mais également diminuer le prix de l’eau, désormais débarrassée de son emballage relativement coûteux. Dans le souci de garantir la propreté de cet emballage, certaines contraintes techniques doivent toutefois d’abord être résolues avant la commercialisation de ce produit.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page