Le B.A. BA du créateurManagement

Plongée au cœur du XVIe arrondissement de Paris avec Advanced Schema

La société Advanced Schema, fondée par Hervé Seban il y a maintenant 15 ans, affiche une croissance régulière et une belle santé financière depuis sa création. Depuis le début de l’année 2016, cette PME française spécialisée dans l’exploitation des données numériques a élu domicile dans un hôtel particulier, au cœur du XVIe arrondissement de Paris. Immersion. 

À peine arrivés dans les locaux de la rue Galilée, à l’Ouest de la capitale, nous comprenons pourquoi le fondateur d’Advanced Schema a eu un coup de cœur pour ces locaux de 850 m². L’ancien hôtel particulier qui trône au 19 de la rue est assurément charmant. L’intérieur est sobre, à l’image de l’humilité prônée par les dirigeants. Quelques écrans seulement s’affichent dans les salles de réunions. 

Des locaux atypiques. 

Alors que la plupart déménagent en banlieue pour réduire leurs coûts, Hervé Seban a fait le choix d’implanter son siège social en plein Paris, dans un des arrondissements les plus chers de la capitale. « Le fait que l’hôtel soit dans le XVIe ? Cela n’a pas d’importance. C’est un hasard. Plusieurs de mes collaborateurs et moi-même avons eu un coup de cœur pour ces locaux. Ce n’était pas dans le budget initialement prévu, mais nous avons décidé de mettre les moyens pour que chacun s’y sente bien. » L’homme est un dirigeant discret. Ce matin-là, il nous accueille avec le sourire, presque un peu gêné de devoir raconter son aventure entrepreneuriale. Hervé est accompagné de son collègue Fabrice Haccoun, récemment nommé à la direction générale de l’entreprise. Ce dernier vient de rentrer d’un voyage d’affaires en Inde et les deux hommes ont passé 1h30 à faire un point ensemble sur les dernières avancées de l’entreprise. Entre deux tâches, ils prennent le temps de revenir sur l’histoire d’Advanced Schema.

Un profil d’ingénieur traditionnel. 

« Ne sachant pas réellement dans quelle filière m’orienter après le bac, j’ai fait médecine puis me suis réorienté vers un parcours d’ingénieur » détaille Hervé qui avoue être « tombé dans la marmite » du développement informatique. « Je suis littéralement tombé amoureux de ce métier ! » Pendant une dizaine d’années, le dirigeant enchaîne les missions au sein de Grands Groupes dans lesquels il travaille à la mise en œuvre de projets technologiques. Assez rapidement, on lui confie des projets à fort challenge, avec des budgets très restreints, pour lesquels il doit trouver une solution rapidement. « J’ai donc cette double casquette : technicien et gestionnaire » explique-t-il. Au cours de son parcours professionnel, Hervé participe à la mise en œuvre du programme multicanal de BNP Paribas. Concrètement, il met en place et coordonne le fonctionnement de plateformes technologiques conséquentes qui visent à gérer, structurer et analyser les données numériques du Groupe. à l’époque, à la fin des années 1990, le dirigeant développe déjà une vision de précurseur de sa profession. « J’ai toujours voulu utiliser la donnée en vue d’en faire quelque chose d’utile pour les métiers ! Les experts de l’époque disaient qu’il fallait stocker le moindre clic, en se disant que dans les années à venir, on aurait des outils qui permettraient d’analyser les données… Pour ma part, je pensais que nous devions plutôt faire converger toutes les données signifiantes d’une entreprise vers des modèles de données structurées, afin que cette Data soit utile aux différents métiers de l’entreprise : finances, marketing, RH, etc. Il a fallu que je lutte contre le politiquement correct. » 

Faire du Big Data… avant tout le monde ! 

Partant de ce constat, Hervé s’entoure d’une équipe de 10 consultants qualifiés, qu’il considère aujourd’hui comme « les meilleurs experts de France » sur les sujets qu’il adresse. Mais au sein des boîtes pour lesquelles il travaille, l’entrepreneur reste sur sa faim. « Avec mes collègues, j’ai clairement identifié un manque d’expertise sur ce marché de la donnée » dévoile-t-il. « Les entreprises voulaient de la convergence des systèmes et des informations dans un modèle de technologie multi-usage. C’est pour répondre à cette attente que nous nous sommes lancés en 2001. » Cette année-là, le dirigeant décide de créer une société avec la même équipe de consultants et un associé. Advanced Schema est née. L’objectif ? Proposer aux Grands Comptes de structurer leurs données. L’entreprise, qui place la qualité au cœur de sa stratégie, prend tout de suite des allures de précurseur… « Nous avions en quelque sorte anticipé l’explosion des volumes de données et des usages sur les plateformes décisionnelles, analytiques, les CRM… J’ai toujours eu l’impression de travailler dans le domaine du « Big Data », même si ce terme est devenu populaire plus tard ! » raconte Hervé. 

Un développement pas à pas. 

L’entreprise, financée sur fonds propres depuis le départ, se développe tranquillement, projet par projet. En 2008/2009, Advanced Schema compte environ 50 consultants et réalise près de 6 millions d’euros de chiffre d’affaires. Mais en 2009, les points de vue d’Hervé et de son associé divergent sur les aspects stratégiques. D’un commun accord, Hervé organise le rachat de ses parts et réorganise la boîte, seul. Jusqu’en 2012, Advanced Schema fait 120 % de croissance et plusieurs étapes marquantes viennent ponctuer le développement de l’entreprise. En 2011, Hervé crée un pôle R&D, à la demande des clients qui désirent plus d’expertise en matière de système technologique. « Cela nous permettait de répondre à la fois à la demande du marché et à l’explosion des nouvelles technologies, comme l’émergence de la mobilité » précise le dirigeant, qui a décidé d’appuyer sur l’accélérateur ces prochaines années. 

2015 : une nouvelle étape. 

« L’année 2015 a été très importante » décrit Hervé. « Pendant deux ans, nous avions décidé de mettre la croissance en pause, afin de redonner du sens à notre activité. Pendant ces deux années, nous avons posé les fondations d’une structure beaucoup plus importante. » L’entreprise développe son activité, à la fois dans le web en général, en intégrant la petite start-up Kernel 42 et dans l’édition de logiciel avec la création de l’entreprise nodata. Début 2015, la société se lance également dans l’aventure Nord-américaine en créant une nouvelle structure à Vancouver, au Canada. Cette année, en 2016, le passage à une nouvelle échelle continue. Advanced Schema a une nouvelle filiale dans le domaine de la santé connectée et a intégré Fabrice Haccoun comme directeur général en février. Après un parcours dans des Grands Groupes, ce dernier a décidé de rejoindre Advanced où il s’occupera des aspects commerciaux, de la communication et du marketing en particulier… Un profil très complémentaire à celui d’Hervé, plus technique. « La nomination de Fabrice est un moyen pour moi de me démultiplier, pas de me détacher ! » précise ce dernier. Enfin, l’installation de l’entreprise dans les locaux du XVIe arrondissement constitue également un aboutissement, qui vise à fédérer les équipes dans un lieu agréable. 

Un créateur encore très opérationnel. 

Malgré l’évolution en taille de son entreprise, Hervé reste un entrepreneur très opérationnel. Alors que d’autres dirigeants de PME de cette taille prennent plutôt un rôle de Business Developper ou de Manager au sens large, lui entend rester très proche des sujets de terrain. Il pilote, développe et travaille beaucoup à l’avant-vente des projets, ainsi que sur les tâches administratives. Un état d’esprit qu’il puise sûrement dans son passage au sein de Grands Groupes. Alors qu’à l’époque, il était quasiment obligé de se projeter dans des postes de management, ce dernier a toujours refusé. « Cela ne m’intéressait pas. Je voulais garder ce côté opérationnel. » Dans ce cadre, pour Hervé, l’entrepreneuriat n’est qu’un moyen de parvenir à exercer un métier qu’il aime. « Dans toute ma vie, je n’ai jamais dit que j’étais un entrepreneur. Ce qui me fait avancer, c’est la création de valeur. La réussite financière n’est qu’une conséquence et un moyen et non une finalité. Je connais des entrepreneurs qui passent d’un domaine à l’autre. Pour ma part, je n’ai pas la prétention de savoir tout faire. Je sais bien faire mon métier, cela suffit. » analyse-t-il. 

Un modèle de management horizontal. 

Au-delà de sa solidité financière et de sa stratégie de développement ambitieuse, ce qui semble faire le succès d’Advanced Schema aujourd’hui, c‘est son modèle managérial. Fabrice Haccoun détaille : « Nous sommes organisés comme un réseau, avec un management diffus, très horizontal. Concrètement, chez nous, dès qu’un jeune est capable de porter un projet, il le porte. Nous recrutons des jeunes intelligents, motivés, curieux et nous les formons ensuite à nos convictions technologiques. Nous ne recrutons pas des experts ! » Dans ce système qui se veut vertueux et proche des collaborateurs, chacun est invité à prendre des initiatives et des responsabilités. Le recrutement se fait sans responsable de Ressources Humaines. Dans 80 % des cas, un seul entretien avec Fabrice et Hervé suffit. Parfois, un second entretien plus technique s’avère nécessaire, même si en général, ce sont les valeurs humaines qui prédominent. « Nous attachons de l’importance à la diversité des profils et nous voulons à tout prix que les collaborateurs se sentent bien chez nous. C’est pour cela que nous n’industrialisons pas le recrutement. » Et la méthode semble fonctionner : certains collaborateurs font toujours partie de l’aventure depuis le départ et le fondateur de l’entreprise est fier d’affirmer qu’ils n’ont jamais subi un seul procès aux prud’hommes en 15 ans d’existence. Bien sûr, il y a parfois eu des mauvaises surprises. « Parfois, principalement avec des collaborateurs confirmés qui témoignent d’un parcours classique, nous avons eu des mésententes. Dans notre système, nous brassons systématiquement les compétences et nous ne valorisons pas tant que cela les pilotes de projets. Cela peut donc ne pas plaire. Mais en général, les personnes qui ne sont pas en accord avec cette mentalité partent d’elles-mêmes. » explique Hervé. Au sein d’Advanced Schema, 5 managers seulement sont identifiés. Ils constituent des relais, garants de la qualité des missions et qui maillent l’ensemble des comptes clients. Un comité mensuel de middle management est mis en place. Au cours de ces réunions, une vingtaine de personnes se réunit pour partager sur les sujets d’actualités, les demandes de ressources, les urgences. Par nature, les collaborateurs présents dans cette réunion ne sont pas toujours les mêmes. Sont présents ceux qui ont un sujet d’actualité dont ils désirent parler. Globalement, la culture d’entreprise est donc structurée autour de l’humain et du dialogue permanent. La recette semble bonne. 

« Une part d’inconscience assumée ». 

Aujourd’hui, Advanced Schema est une PME française en pleine forme. L’entreprise a des dizaines de demandes clients en attente. Un « problème de riches », selon les mots de son fondateur lui-même. La société intervient en France, en Belgique, en Italie, aux états-Unis, en Europe de l’Est et en Asie. De nombreux Groupes du CAC 40 leur ont fait confiance pour des projets de développement. Bref, on pourrait se dire qu’Hervé peut souffler… ! Désormais, l’entrepreneur parvient à lâcher un peu son activité le week-end, alors qu’il fut un temps où il passait 300 % de son temps concentré sur le projet. « Ce n’est jamais facile de balancer la vie professionnelle et la vie personnelle lorsque l’on est dirigeant » avoue-t-il. « Mais je ne m’en plains pas, car mon travail n’est pas une contrainte. Bien sûr, il faut avoir une part d’inconscience assumée pour être dirigeant. Je pourrais gagner aussi bien ma vie en étant indépendant et je dormirais sans doute un peu mieux la nuit. Mais le fait de créer un projet et de le voir se développer indépendamment de soi est extrêmement valorisant. D’autant que je chéris particulièrement le modèle humain que nous avons voulu mettre en place ici. C’est très émouvant de recruter des jeunes à fort potentiel qui se révèlent au fil des projets et des années. Le jour où Advanced Schema entrera dans un modèle business plus classique, j’arrêterai ! » D’ici là, il y a fort à parier que le fondateur conserve la patte opérationnelle et poursuive, en tandem avec Fabrice, le développement de cette belle entreprise… à taille humaine.

Les valeurs de l’entreprise

  • La qualité, le mot d’ordre ! C’est par leur volonté de qualité et d’expertise sur leur sujet que les consultants d’Advanced Schema sont aujourd’hui reconnus sur leur marché. 
  • Créativité et innovation. Il s‘agit d’un point fondamental de la culture d’entreprise chez Advanced. Hervé, son fondateur, prône la délivrabilité, l‘itération et l’amélioration continue. Un discours en vogue aujourd’hui, mais qui a fait passer les fondateurs de l’entreprise pour des extraterrestres quand ils ont lancé ce principe il y a quinze ans ! 
  • L’humain au cœur de tout. « Sur des sujets compliqués, avec des équipes réduites, ce qui fait la différence, c’est l’envie et l’harmonie dans les équipes » explique Hervé. « L’expertise technologique associé à l’humain et à l’empathie avec le métier forme un cocktail explosif qui constitue aujourd’hui la clé de notre succès. »

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page