GérerLe B.A. BA des RHManagement

La surveillance des salariés en entreprise

Le fait de contrôler et de vérifier ce que font les employés ne date pas d’hier. Il existe même certaines fonctions dans les entreprises qui portent le nom de « surveillants ». Cette pratique dépend cependant de la personnalité et de la conception du manager. Il existe des responsables pour qui la surveillance est inhérente à leur personnalité et qui ont besoin d’exercer un pouvoir à travers la surveillance. Mais force est de constater que la surveillance reste le contraire de la confiance.

Dans des secteurs où la vie des personnes est en jeu comme celui de la santé, l’entreprise se doit de contrôler au maximum le travail de chacun. Il faut bien constater qu’une erreur pourrait être fatale et que la vigilance demeure nécessaire. Mais dans la majorité des cas, elle ne reste pas nécessaire et la surveillance a parfois tendance à se transformer en une sorte d’espionnage. Si jusqu’à présent, le travail était réalisé au sein des entreprises et donc sous le regard du manager et des équipes, le télétravail a changé la donne. Les vieux démons ont parfois fait leur apparition avec une tendance à abuser des méthodes de contrôle.

Une surveillance accrue depuis la pandémie

Ainsi, d’après l’étude Vanson Bourne pour VMware, « The Virtual Floorplan: New Rules for a New Era of Work », la surveillance est plus présente qu’on ne l’imagine puisque 63 % des entreprises françaises de plus de 500 salariés « prévoient ou ont même déjà adopté des outils de surveillances afin de contrôler l’activité et la productivité de leurs employés à distance ». Cependant, cette attitude est loin d’être généralisée puisque 71 % déclarent qu’elles ont trouvé d’autres moyens, moins intrusifs, de superviser leurs équipes. A noter que 76 % des salariés français reconnaissent que le passage au télétravail a poussé leurs employeurs à mettre davantage l’accent sur leurs performances.

Comment les entreprises surveillent leurs salariés ?

Dans les techniques de surveillance plébiscitées par les entreprises :

  • l’utilisation de logiciels de surveillance des e-mails (37 %),
  • la navigation sur Internet (36 %)
  • des outils de collaboration (45 %).
  • les systèmes de vidéosurveillance (24 %),
  • les webcams qui suivent le regard (25 %)
  • les logiciels d’enregistrement de frappes au clavier (20 %).

Est-ce légal de surveiller les salariés ?

En France, l’employeur peut contrôler et surveiller l’activité des salariés pendant leur temps de travail. Il doit respecter leurs droits fondamentaux, leurs libertés individuelles mais aussi leur vie privée. A noter que l’employé doit être informé au préalable et qu’aucune information personnelle ne peut être collectée.
Mais cette pratique peut parfaitement être sanctionnée comme nous le montre une filiale française d’Ikea qui vient d’être condamnée à un million d’euros d’amende par le tribunal de Versailles pour avoir espionné ses salariés, dont des syndicalistes. Jean-Louis Baillot, PDG de 1996 à 2002, a par ailleurs écopé de deux ans de prison avec sursis et de 50 000 euros d’amende. Si l’affaire, qui relève du pénal, a attesté d’un espionnage massif et illégal, l’employeur peut néanmoins surveiller ses salariés durant leur temps de travail, mais avec des limites. 

dynamique-mag.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page