Le B.A. BA des RHManagement

La surveillance en entreprise : Inutile d’être derrière vos salariés

Surveiller les salariés (en télétravail ou non) demeure loin d’être la meilleure attitude pour vous ou votre salarié. Cette manière de manager est loin d’être propice à développer la confiance mais demeure également chronophage pour vous. Pire, elle entraîne des conséquences délétères sur la productivité et l’ambiance puisque personne n’aime avoir quelqu’un derrière son dos qui surveille chacun de ses mouvements.

Parmi les pratiques qui scandalisent depuis la mise en place du télétravail, l’implantation de technologies qui permettent de garder un œil sur les employés à tout moment est loin de faire l’unanimité. Ainsi, le partage d’écran obligatoire, la surveillance des pages web visitées et des clics par minute ou encore l’activation des webcams tout au long de la journée de travail sont devenus des pratiques courantes dans certaines entreprises. Si certains évoquent un temps d’adaptation et une volonté de maintenir la productivité ou d’aider en cas de difficultés, force est de constater que cette surveillance se révèle parfois trop accrue.

La surveillance, un mauvais choix pour la productivité

Différentes études montrent que la surveillance change le comportement des individus qui se sentent observés. S’ils semblent comme plus concentrés par exemple en évitant les réseaux sociaux, les études indiquent que la propension à commettre des erreurs se retrouvent également multipliée. En effet, la tendance à se placer du point de vue de l’observateur et non à se concentrer sur le travail à effectuer perturbe la productivité et nuit à la concentration. La peur de faire une erreur que l’on ne peut pas corriger et la volonté d’exécuter parfaitement une tâche interfère sur sa bonne réalisation. Si ces effets ne sont, bien entendu, pas voulus par l’employeur qui cherche parfois simplement à aider, la surveillance peut devenir très rapidement contreproductive et surtout nuire à la confiance des employés.
Une étude d’opinionway pour Dropbox montre que l’autorité ne prend du sens qu’au travers du lien entre les compétences et la relation avec les dirigeants de l’entreprise qui passe bien évidemment par le leadership.

dynamique-mag.com

Un revers de la médaille : un turn-over exponentiel

Si 53 % des employés acceptent que leur organisation ait développé ces solutions, 33 % d’entre eux ne savent pas si leur entreprise a mis en place ces systèmes sur leurs appareils. Il est à noter que les entreprises qui utilisent des outils très intrusifs sont aussi celles qui comptent le plus de démissions avec 45 % pour celles aux outils intrusifs et 48 % celles avec trop d’outils de surveillance. « En manquant de transparence et en mesurant leur productivité de façon aléatoire et uniquement à l’aide de chiffres, les employeurs peuvent rapidement miner la confiance de leurs salariés, et risquent de voir leurs meilleurs talents partir, alors que nous sommes dans un marché extrêmement complexe et compétitif », expliquent les auteurs de l’étude.

Responsabiliser chaque individu

Il faut bien se rappeler que chaque employé a l’habitude dans sa vie personnelle de prendre des décisions, d’organiser sa vie et qu’il a donc cette capacité à se responsabiliser de manière évidente. Mettre au cœur de la relation leur sens des responsabilités représente avant tout une manière de reconnaître leur motivation et leur capacité à s’autogérer. Les employeurs surveillent souvent leur personnel, car ils s’inquiètent du relâchement des employés. La surveillance apparaît comme une stratégie pour éviter que cela ne se produise. Il existe cependant bien d’autres stratégies pour maintenir l’engagement et la motivation des équipes. En particulier, celle de fixer des objectifs avec un employé et suivre les progrès réalisés et l’atteinte de ceux-ci. Cela demande, certes, de la part du manager une excellente connaissance du travail et des missions, des tâches à effectuer par l’employé mais évite fondamentalement de créer un rapport négatif entre les deux individus. Le sondage Opinionway pour Dropbox sur l’autorité en entreprise permet de dresser un tableau de la vision des salariés sur le sens donné à l’autorité.

dynamique-mag.com

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page