BusinessDévelopperInnovationL'idée innovante

Des start-up qui ouvrent de nouvelles opportunités

Les start-up ont l’imagination fertile mais à l’origine, il y a toujours cette idée de simplifier les démarches, de rendre accessibles les services, d’être à la portée de toutes et tous mais aussi de protéger les entreprises et la planète et souvent en quelques clics.

Shift Technology, le compagnon des assureurs pour lutter contre la fraude

Valorisation Mai 2021

Shift Technology développe une plateforme de détection des déclarations frauduleuses aux assurances.

Shift Technology, fondée en 2014 par David Durrleman, Jérémy Jawish et Éric Sibony, emploie aujourd’hui plus de 350 salariés, et réalise 60 % de son chiffre d’affaires à l’international. Elle propose une solution de détection de fraude grâce à l’intelligence artificielle. Elle s’est d’abord consacrée à la détection de la fraude avant d’optimiser la gestion de sinistres, ou encore la détection de délits financiers Elle a également développé l’automatisation de la gestion de sinistres et la détection des délits pour tous les acteurs de l’assurance. Son objectif est de faire de la France le leader des problématiques datascience dédié au secteur de l’assurance. La crise sanitaire a bouleversé son approche car son process est indexé sur le nombre d’accidents et de sinistres. Or, les confinements ont provoqué une énorme baisse d’accidents entre autres. De ce fait, elle a trouvé de nouvelles opportunités dans l’investissement multi-produits en mettant l’IA au cœur du service client et a décidé d’industrialiser son process. Nul doute que sa nouvelle approche va lui ouvrir des horizons. 

« Nous avons pour ambition de créer en France le plus grand centre de recherche en intelligence artificielle dédié à l’assurance. C’est-à-dire plus de 300 data scientists que ne feront que ça. Cela permettra une pénétration commerciale beaucoup plus forte sur nos marchés, notamment aux États-Unis. Ce changement d’échelle nécessite beaucoup d’investissements… »

Jérémy Jawish, cofondateur de Shift Technology

Vestiaire Collective, le développement durable au cœur de sa stratégie

Valorisation Mars 2021

Vestiaire Collective, leader mondial du dépôt vente de vêtements et d’accessoires de luxe, a été fondé par Sophie Hersen et Fanny Moizant en octobre 2009.

Le groupe a doublé son volume de transactions en 2020 et a franchi le seuil des 11 millions de membres. La crise du Covid a été un moteur pour son activité, portée par la jeunesse qui s’engage pour une mode plus durable afin de protéger la planète. Le montant total de ses levées de fonds est de 397 millions de dollars. Les préoccupations environnementales s’imposent et les particuliers souhaitent mieux consommer et plébiscitent la seconde main aux vêtements neufs ou acquièrent des vêtements haut de gamme à un prix accessible.

« L’idée pour trouver mon entreprise m’a été insufflée à l’esprit lors d’un cours de création d’entreprise. Le professeur nous avait donné une petite astuce pour trouver une idée : il nous a conseillé de travailler sur nos insatisfactions. Concrètement, il nous a invités à noter tous les jours sur un petit carnet les petits problèmes de la vie quotidienne, ce qui nous frustre, nous agace, nous ennuie, ce qu’il nous manque, etc. En agissant ainsi, selon lui, nous deviendrions à même d’identifier des besoins, d’où peuvent naître des entreprises ! J’ai commencé à mettre en pratique ce conseil, jusqu’au jour où, en lisant un article de presse en 2008, je me suis renseignée sur les bloggeuses mode qui, pour pallier leur problème de consommation de mode, avaient commencé à revendre sur leur propre blog les vêtements qu’elles ne portaient plus. Mais leur processus me semblait complexe. J’ai identifié cette insatisfaction et l’idée de proposer une seule plateforme pour donner de la visibilité à toutes ces femmes me semblait un concept intéressant. L’idée de Vestiaire Collective est née à ce moment-là. »

Fanny MOIZANT, fondatrice de vestiaire collective

Younited Credit, une plateforme de prêts innovante et performante

Valorisation Septembre 2020

Younited Credit, une start-up permet de collecter de l’épargne via sa plateforme auprès de particuliers ou d’investisseurs professionnels. Elle fournit aussi cette solution à des entreprises comme Free ou Microsoft.

Créée en 2009 par Charles Egly, Geoffroy Guigou et Thomas Beylot Younited Credit est ouverte au public en décembre 2011 sous le nom de Prêt d’Union. Elle dispose de la licence d’établissement de crédit  » comme une banque « . Elle travaille également avec Apple et des institutions financières comme Orange Bank et l’application de paiement Lydia. C’est en passant par ses services que Free peut proposer à ses clients d’échelonner leurs paiements pour l’achat d’une Freebox Delta (480 euros au lancement) . Elle offre aussi ses services à des instituts financiers tels que Fortuneo, HSBC France. La fintech revendique l’octroi pour 2,6 milliards d’euros de crédit à travers 500 000 opérations dans les cinq pays où elle intervient : la France, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie et le Portugal. 

« Notre ambition est de révolutionner le prêt à la consommation en Europe. Les technologies d’analyse crédit que nous avons développées rendent la souscription en ligne très simple, et amènent une réponse ultra rapide sur les demandes de financements entre 1000 et 40 000€. Nous sommes la seule plateforme de prêts aux particuliers en Europe qui a son propre agrément d’établissement de crédit. »

Geoffroy Guigou, cofondateur de Younited Crédit

IAD, un réseau immobilier sans agences

Valorisation Septembre 2020

Un réseau immobilier sans agences, spécialisé dans la transaction immobilière. Le premier réseau de mandataires en nombre de conseillers et d’offres de biens.

Fondé en 2008 par Malik Benrejdal, Jérôme Chabin et Jade Benrejdal, ce réseau immobilier est exclusivement constitué d’agents commerciaux indépendants et repose sur 3 piliers : l’entrepreneuriat, le digital et le marketing de réseau. iad a imposé une nouvelle façon d’envisager le monde de l’immobilier grâce à un modèle innovant qui repose sur la dématérialisation de l’agence immobilière physique. Les agents commerciaux officient depuis leur domicile et s’appuient sur les nouvelles technologies pour exercer leur métier. Ainsi, ils améliorent la qualité de service apportés à leurs clients et proposent des honoraires compétitifs adaptés au marché. iad incarne une nouvelle forme d’organisation du travail : le modèle offre à chacun la possibilité de créer son entreprise tout en étant accompagné. L’ensemble des conseillers iad bénéficie d’un cursus de formation complet conforme loi Alur. Elle compte 300 salariés et près de 15 000 agents mandataires en immobilier.

« La période du Covid fut, pour nous, plutôt favorable, et notamment durant les confinements : nos mandataires, habitués à travailler chez eux, ont traversé cette période sans trop d’encombre, contrairement, peut-être, aux négociateurs immobiliers habitués à travailler en agence » Avant d’ajouter : « Nos mandataires, qui sont aussi des entrepreneurs, ont fait preuve d’une grande résilience face à la crise. Et tous ont pu compter durant ces mois sur une forte mobilisation générale de tout le réseau. IAD est une grande famille, où l’entraide n’est pas un vain mot. »

Clément Delpirou, Group General Manager d’IAD

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page