GérerPersonnelSanté et bien-être

La sieste au travail, pour ou contre ?

Vu le rythme actuel imposé dans la plupart des entreprises d’aujourd’hui,
il n’y a pas de place pour la sieste. Pourtant, de récentes études
scientifiques ont démontré que cette dernière présente plusieurs bienfaits sur
les performances cognitives. 

Elle augmenterait la vigilance, améliore les capacités mentales et l’humeur
et offre un meilleur sommeil durant la nuit. Rien ne vaut la sieste pour
stimuler notre productivité au travail, ainsi que notre santé. Dans certains
pays comme le Japon et la Chine, la sieste au travail est un droit qui fait
partie de leur Constitution. D’autres entreprises comme British
Airways-Continental, Google ou Nike accordent également une sieste à ses
employés.

Le cas de la France

En France, la sieste au travail est une pratique taboue. Les institutions
françaises estiment que sa pratique au sein des entreprises constitue une
grande perte, notamment en temps et en argent. Pourtant, plusieurs études ont
pu démontrer que la sieste permet à un salarié d’être plus frais, plus
dynamique et plus productif pendant plusieurs heures. Cependant, selon
l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé concernant les
Français et leur sommeil, près de 45 % des personnes consultées estiment dormir
moins qu’ils ne souhaiteraient. Près de 62 % des Français présentent au moins
un trouble du sommeil. Cependant, un mauvais sommeil présente bien des conséquences
sur le quotidien.

Pourquoi la sieste
est-elle essentielle ?

La sieste au travail est d’une importance certaine puisqu’elle permet au
travailleur d’être plus productif et lui apporte également un bien-être
certain. Une bonne sieste au travail est bénéfique tant pour le travailleur que
pour l’entreprise. Ceci, puisqu’elle améliore la mémoire, elle accroît la
créativité, alimente la concentration, réduit la fatigue et le stress et
améliore le dynamisme du travailleur. Tous ces bienfaits de la sieste ne sont
que bénéfiques pour l’entreprise. Le travailleur est en mesure de rester
concentré, il pourrait donc contribuer à l’amélioration de la productivité de
l’entreprise. Cependant, pour ne pas perturber votre cycle de sommeil et pour
garder la forme, limitez votre sieste à quelques minutes.

La sieste de 20
minutes

La sieste de 20 minutes est l’idéal pour se ressourcer. Elle autorise le
cerveau à se régénérer, à recharger les batteries, à récupérer le manque de
sommeil et à évacuer les tensions. Pour qu’une sieste soit parfaite,
installez-vous confortablement, soyez à l’aise, délassez ou enlevez vos
chaussures et assurez-vous que personne ne viendra perturber cet instant de
repos. Si possible, décrochez le téléphone, tamisez la lumière ou mettez un
masque de sommeil.

Pour le bien-être, pas
de honte à avoir

Selon une enquête menée par l’Institut national du sommeil et de la
vigilance auprès des salariés français, près de 19 % affirment s’assoupir au
bureau, et ce, en cachette. Nombreux sont les moyens de le faire, pendant la
pause déjeuner, en lisant un dossier ou encore derrière l’ordinateur, tous les
moyens sont bons pour s’accorder quelques minutes de repos en évitant de se
faire prendre par son supérieur. Selon Éric Mullens, médecin somnologue, la
somnolence après le déjeuner est tout à fait naturelle. C’est, en effet, un
besoin biologique contre lequel on ne devrait pas lutter. Les institutions
françaises doivent également songer à accorder à tout employé un droit de
sieste au travail. Et les dirigeants pourraient bien s’en inspirer pour garder
la pêche à tout moment de la journée !

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer