ActualitéAttirez de nouveaux clientsDévelopper

Le shopping des touristes étrangers, la poule aux œufs d’or

Tout porte à croire que nos musées, nos prestigieux monuments et les promenades en ville sont la principale attraction pour les touristes.  Certes, ils en sont friands de ces activités mais ils semblent aussi addicts au shopping. Ils représentent une véritable opportunité, selon les enquêtes du Comité Régional du Tourisme. Focus sur cet enjeu et ses retombées économiques.

Il n’est pas rare de voir dans la capitale des touristes étrangers se promener avec des grands sacs de marques de luxe qui laissent envisager le fait qu’ils ont acheté des cadeaux pour ramener à leur famille ou à leurs proches. Ils se promènent dans les circuits balisés de la capitale, les incontournables grands magasins parisiens (Galeries Lafayette, Printemps Haussmann, Bon Marché, BHV Marais), les centres commerciaux de Paris intra-muros (Forum des Halles, Beaugrenelle Paris), les outlets de la région (One Nation dans les Yvelines, la Vallée Village à Val-d ‘Europe) mais également dans les quartiers commerçants dont la notoriété est mondiale, tels que les Champs-Elysées ou Montmartre.

De même, le shopping appelé expérientiel, « comme un Parisien », est fort tendance et fait le bonheur des commerçants des quartiers branchés (Marais, canal Saint-Martin, puces de Saint-Ouen, etc.). Les créateurs ont toujours le vent en poupe à travers le monde et donc ramener un cadeau qui a fait l’objet d’une création d’un artiste rencontre toujours un fort succès.

Selon les enquêtes du Comité Régional du Tourisme (Crocis) avec plus de 50 millions de visiteurs en 2018, dont 22 millions de touristes internationaux, à Paris Ile-de-France.

Une activité shopping, révélatrice de notre image

Paris, personne ne le nie, est la capitale internationale de la mode et de la création. Entre maisons de luxe, grands magasins, créateurs tendance, concept-store et outlets, Paris Ile-de-France est une destination shopping qui fait son attrait.

Le dimanche, une valeur ajoutée pour les commerçants 

Une étude de la Direction Générale des Entreprises (DGE) de novembre 2017 a mis en exergue que le nombre de commerces de détail ouverts le dimanche a augmenté de 62 % dans l’ensemble des ZTI*parisiennes entre septembre 2015 (date de leur création) et février 2017 ; ainsi, 28 % des commerces des ZTI de Paris étaient ouverts le dimanche en février 2017 contre 17 % lors de l’entrée en vigueur de la mesure. Par ailleurs, cette étude confirme que l’augmentation du taux d’ouverture dominicale est particulièrement fructueuse pour les commerces de produits de luxe.

2 milliards d’euros de retombées économiques en 2018 avec seulement la clientèle internationale, ce n’est pas rien !

Les clientèles internationales représentent environ deux milliards d’euros dont 265 et 246 millions d’euros dédiés au shopping. Les clientèles chinoise et américaine se révèlent être les plus captives. Les Espagnols représentent la première clientèle européenne (85 millions d’euros).

Les clientèles hors Europe consacrent par ailleurs des budgets shopping  plus élevés que les clientèles continentales. Ainsi, les clientèles chinoise (353 €), maghrébine (326 €), sud-coréenne (232 €) et japonaise (213 €) ont les paniers moyens les plus élevés. Les Russes dépensent 190 € en moyenne tandis que, parmi les clientèles de proximité, les Suisses figurent en première position (119 €), devant les Irlandais (90 €), les Belges (83 €), les Espagnols (76 €) et les Allemands (73 €).

Légère baisse cependant

Cependant, depuis 2014, les retombées économiques générées par les achats de biens durables ont diminué de 12%. Les clientèles internationales ont ainsi réduit ce poste budgétaire de 14%. Le tourisme de shopping à Paris Île-de-France perd ainsi du terrain face à des destinations concurrentes telles que Londres, Milan, New-York, Dubaï ou encore Tokyo.

L’attrait touristique demeure en excellent palace

Si les promenades en ville (41%) restent la première source de motivation poussant les clientèles française et étrangère à venir, le shopping (15%) figure en troisième place, derrière la visite de musées et monuments (39%) mais devant la visite de parcs et jardins (13%), la gastronomie française (10%) et les événements et manifestations culturelles (9%).

 Le shopping des internationaux est révélateur de notre notoriété et de notre savoir-faire !

*Zones touristiques internationales (ZTI) : créées par la loi pour favoriser la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques du 6 août 2015, les ZTI ont pour objectif de développer le potentiel économique touristique de la France, en adaptant les conditions d’ouverture des commerces le dimanche et en soirée à la fréquentation touristique, et, ainsi, de permettre à Paris et aux autres destinations touristiques françaises d’améliorer leur position par rapport aux grandes métropoles européennes. Ces zones sont définies par le gouvernement après concertation avec les maires des villes concernées et les organisations professionnelles et syndicales du commerce. A l’heure actuelle, il existe 12 ZTI en Ile-de-France, dont 10 à Paris (Beaugrenelle, Champs-Élysées / Montaigne, les Halles, Haussmann, le Marais, Montmartre, Palais des Congrès, Rennes Saint-Sulpice, Saint-Germain et Saint-Honoré / Vendôme), 1 à La Défense et 1 à Val-d ’Europe

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer