CréerS'associer ou non ?

Savoir entreprendre en solitaire

La gestion d’une entreprise n’est pas, obligatoirement, une activité collégiale et collective. Il peut arriver, et ce de plus en plus souvent d’ailleurs, de voir des entrepreneurs se lancer seul dans cette aventure passionnante. Selon l’Insee, en 2018, dans l’ensemble de l’économie marchande hors secteur agricole, 691 300 entreprises ont été créées, soit 100 000 de plus qu’en 2017. Le nombre total de créations d’entreprises augmente ainsi de 17 % et atteint un nouveau record. Cette hausse est principalement due à l’essor des immatriculations sous le régime du micro-entrepreneur. Celles-ci s’accroissent de 28 % en 2018, soit 66 500 immatriculations supplémentaires. Ce succès peut s’expliquer par les évolutions législatives entrées en vigueur depuis le 1ᵉʳ janvier 2018, et notamment le doublement des seuils de chiffre d’affaires permettant d’accéder au régime fiscal simplifié de la micro-entreprise. Or, seulement 47% des créateurs d’entreprise interrogés reconnaissent ne toujours pas vouloir embaucher un salarié après un an d’activité. Et si le fait de travailler seul était la clé, la solution miracle pour les chefs d’entreprise actuels ?

Réfléchir en amont à toutes les situations

Avant de poser les premières pierres de son projet, il faut lister toutes les tâches inhérentes au business, puis connaitre toutes les compétences et qualités requises pour effectuer ces tâches et puis se demander si soi-même on a la capacité de toutes les assumer aussi bien en compétences qu’en temps. Multifonctions oui mais l’entrepreneur est avant tout un être humain ! Parfois on pense je ne suis pas un commercial mais je le deviendrai pour réussir. Or cette fonction risque de devenir un frein si elle requiert de votre part une trop grande énergie.  Pour d’autres entrepreneurs, les tâches administratives seront une véritable corvée mais sans gestion l’entreprise risque de vite sombrer… cette liste n’est pas exhaustive mais demande à tout entrepreneur qui se lance de connaître ses points forts et ses point faibles afin de faire appel si nécessaire à des prestataires extérieurs pour compléter. En amont de la création, il faut anticiper et c’est une phase essentielle.

Être capable d’assumer seul

Travailler seul est une solution plébiscitée par un grand nombre d’entrepreneurs aujourd’hui, et cette tendance ne cesse d’augmenter. Les auto-entrepreneurs se font chaque année plus nombreux, de même que les créateurs d’entreprise désirant ne pas s’entourer de salariés supplémentaires. Il est important de rappeler le critère suivant : la gestion d’une entreprise en solitaire n’est possible que dans certains secteurs. Le secteur tertiaire offre de nombreuses possibilités pour développer une entreprise seul. Mais il est indispensable, en amont de la création d’une entreprise, d’estimer si vous avez les épaules pour assumer toutes les responsabilités qui incombent à un chef d’entreprise, et ce de façon parfaitement solitaire. Une fois cette réflexion faite, une fois cette motivation trouvée pour mener à bien votre projet solitaire d’entreprise, n’attendez plus et lancez-vous !

Une organisation méthodique essentielle

Cependant, pour pouvoir mener à bien ce projet, il est important de mettre en place une organisation savamment mesurée et réfléchie. En effet, ne pas vouloir s’entourer d’autres employés peut être rentable, mais il reste nécessaire de tout mettre en œuvre pour maintenir à flots l’entreprise et la développer économiquement parlant. Ainsi, le chef d’entreprise seul maître à bord se doit d’être organisé et ce de façon méthodique. Planning calculé à la minute près, gestion des tâches journalières prévue largement à l’avance pour ne rien oublier d’essentiel, maintien de la relation avec les parties prenantes (fournisseurs, clients etc…), toutes ces tâches doivent être réalisées et prévues par le chef d’entreprise pour pouvoir pérenniser son activité. Le moindre oubli pouvant trouver des conséquences néfastes sur l’entreprise et son développement futur.

Attention tout de même aux potentiels obstacles

Bien que l’idée soit séduisante, il reste important d’anticiper sur tous les obstacles pouvant se mettre en travers de la route du créateur d’entreprise solitaire. Oubli de certaines tâches à réaliser, manque de cohérence dans le planning ou manque d’organisation et de prévision… Ces obstacles sont nombreux et il est important de les anticiper pour mieux les affronter.

Des obstacles certains, des situations contraignantes, la vie de chef d’entreprise solitaire n’est pas un long fleuve tranquille. Mais il reste tout à fait possible de gérer une entreprise seul. Alors, pourquoi pas vous ?

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer