Améliorez vos outils de baseLe B.A. BA de la communicationOutilsSe former / Se faire accompagner

Quelles questions se poser avant de lancer son podcast ? Réponses par Cédric Bégoc, directeur des contenus chez Acast France

Quelles questions se poser avant de lancer son podcast ? Réponses par Cédric Bégoc, directeur des contenus chez Acast France.

Quelle est la cible de mon podcast et comment puis-je la toucher ?


Le podcast est un média en pleine expansion, qui tisse un lien fort avec son auditorat. Un épisode de podcast est écouté 26 minutes en moyenne (contre 2 minutes pour une vidéo et 10 secondes pour une page Web). Mais pour passer ces 26 minutes par épisode avec vos clients potentiels, il est très important de bien savoir en amont qui ils sont et comment vous comptez les toucher. Votre base newsletter afin de mieux communiquer avec votre communauté ? De nouveaux prospects via Facebook ? Les influenceurs de votre industrie via LinkedIn ? Cela déterminera la 2e question à se poser…

Que veulent-ils entendre et apprendre ?


Ne tombez pas dans le piège de penser que tout le monde a envie d’entendre parler de votre marque ou produit. De très nombreuses marques, dont certaines fort nobles et historiques, s’y sont déjà laissé prendre et ont nourri un véritable cimetière de podcasts de marque jamais écoutés. Vous devez apporter quelque chose de tangible à votre audience, un avantage immédiat, qui justifiera l’écoute de votre podcast. Cela peut être un podcast ultra informatif sur votre spécialité, à l’instar de “ No Pay No Play ”, le podcast de référence de Néomédia sur l’actu des Facebooks Ads, qui ne sera jamais un succès populaire mais a pour mission de vous positionner comme l’expert du sujet. Ou à l’inverse un podcast très divertissant, dont le but est de vous donner un aspect plus lifestyle, comme le podcast “ Amour et (r)évolutions ” de Meetic qui produit des capsules humoristiques de 3 minutes sur l’évolution du dating (ft. Pénélope Boeuf). Ou enfin le très intéressant “ Regards ”, produit pour Birchbox par Louie Media, qui s’intéresse avec des influenceuses au rapport à la beauté, au fil d’entretiens très sociétaux.
Dans tous les cas, votre contenu éditorial doit servir à rapprocher vos auditeurs et auditrices de votre ADN de marque tout en les intéressant. Voyez ça comme votre premier date avec vos prospects, charge à vous de vous rendre le plus intéressant·e possible.

Combien ça va me coûter ?


Ayez les moyens de vos ambitions. Produire du podcast coûte infiniment moins cher que de la vidéo, certes, mais si vous n’avez pas un brin d’ADN audio en vous et que chaque étape (écriture, production, communication) doit passer par des freelances externes à votre équipe… c’est déjà une bonne raison de ne pas y aller. Vous n’avez pas besoin d’une super production mixée à la perfection : vous avez besoin au minimum d’un bon micro, de bons sujets… et de quoi tenir. Le podcast est un marathon, pas une course de fond, il nécessite une périodicité régulière, 1 à 2 fois par mois au moins, pour être efficace. Lorsqu’on veut aller chercher du grand public, il nécessite aussi des investissements de médiatisation (de l’achat publicitaire sur d’autres podcasts affinitaires). Voyez-le comme votre média, il ne s’agit pas d’avoir un impact dès le premier épisode, mais de vous construire une audience fidèle qui chantera vos louanges au 20e. 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page