GérerManagementRecherche et sélection

Les 9 qualités d’un bon collaborateur

Un collaborateur occupe une place primordiale au sein de
l’entreprise. Il doit posséder plusieurs qualités afin de lui apporter un vrai
plus. Lors du recrutement, un certain nombre de facteurs sont à prendre en
compte pour prendre la meilleure décision possible. Voici, d’ores-et-déjà, neuf
qualités que doit posséder un bon collaborateur.

Disposer des bonnes
compétences

Pour avoir une totale confiance en un collaborateur, il
reste impératif que ce dernier possède les compétences nécessaires au poste
auquel il prétend. Et puis, vous imaginez déléguer des tâches à une personne
incompétente ? Bien sûr que non ! L’objectif d’un bon recrutement
demeure de vous aider, et non de vous faire perdre votre temps. Une personne qui
dispose de plein de qualités mais qui n’ont rien à voir avec sa fonction ne
vous sera pas d’une grande utilité… Vérifiez donc bien ses aptitudes en
fonction de la nature du poste à pourvoir avant de l’engager. Mettez cet
élément en première position dans vos critères de choix.

La loyauté

L’une des qualités principales d’un bon collaborateur
demeure la loyauté. Un principe simple mais primordial dans un univers toujours
plus concurrentiel. Peu importe la situation dans laquelle vous vous trouvez, qu’elle
soit bonne ou mauvaise, il doit se tenir à vos côtés et apporter une forme de
soutien en toutes circonstances. Si, au moindre problème, il devient dur à
contacter, mauvais signe ! Mieux vaut changer de collaborateur dans ce
cas-là. S’il n’émet, par ailleurs, aucun désaccord et ne vous prévient pas
lorsqu’un problème survient, méfiez-vous de ses intentions.

La fiabilité

Pouvoir compter sur un collaborateur constitue un point
essentiel et indispensable. Quand vous lui demandez quelque chose pour un jour
précis, vous vous attendez à ce que cela soit fait, sans avoir à être
constamment derrière son dos ! Un manque de fiabilité peut nuire à votre
productivité et impacter votre entreprise. Vous pouvez associer cette qualité
avec le niveau de compétence de la personne, qui détermine sa capacité à
réaliser une tâche donnée. Assurez-vous que votre collaborateur fera ce que
vous lui demandez en temps et en heure.  

La bonne humeur

La bonne humeur fait partie des facteurs qui peuvent
affecter la qualité du travail. Si la personne détient un état d’esprit
négatif, sa motivation aura tendance à diminuer, tout comme la qualité de son travail.
En plus de cela, un impact peut se faire ressentir sur les autres salariés. Travailler
avec quelqu’un de mauvaise humeur s’avère difficile et peut vite devenir insupportable.
À l’inverse, des collaborateurs qui sont dans un état d’esprit positif facilitent
la cohésion et instaurent un meilleur climat au sein de l’entreprise. Le
travail reste plus agréable lorsqu’il se fait dans la joie et la bonne
humeur !

L’implication et la
créativité

Ce qui distingue un simple collaborateur d’un bon
collaborateur est, sans doute, sa part de créativité. En étant force de
propositions, il ne se contente pas uniquement de réaliser les tâches que vous
lui demandez mais s’implique dans la vie de l’entreprise. Il s’agit-là d’une réelle
valeur ajoutée pour vous comme pour votre société ! Recueillir des avis et
idées d’autres personnes permet de prendre du recul voire de se démarquer de
ses concurrents.

La transparence

Personne n’est parfait et l’erreur reste humaine ! Si
une faute est commise de façon exceptionnelle, un bon collaborateur se
distinguera en faisant preuve de transparence. Dans le cas où celui-ci fait une
erreur, il ne doit pas hésiter à venir vous voir et vous en parler. Non
seulement ce geste évitera des répercussions néfastes sur l’entreprise mais, en
plus de cela, il démontrera la franchise et l’intégrité de votre collaborateur
envers vous.

Posséder les valeurs
de l’entreprise

La meilleure façon pour qu’un collaborateur se place sur la
même longueur d’onde que vous demeure que ce dernier partage les mêmes valeurs
que vous. S’il les possède, travailler ensemble s’avérera beaucoup plus facile
et efficace. Vous devriez ainsi détenir une vision similaire des actions à
mener et la discussion devrait se présenter comme une simple formalité. Dans le
cas contraire, la coopération risque de se faire avec difficultés et le
résultat ne sera pas toujours celui escompté. Choisissez donc bien votre
collaborateur pour ne pas devoir travailler avec une personne à l’opposé de vos
valeurs.

Savoir tourner la
page

Un collaborateur qui reste coincé dans le passé à cause
d’une erreur reste à éviter à tout prix ! Votre objectif demeure d’aller
toujours de l’avant et de vous tourner vers l’avenir. Recruter une personne qui
ne parvient pas à tourner la page représente une vraie prise de risque vis-à-vis
de l’entreprise. Accepter les erreurs et en tirer des leçons afin d’avancer
représente, en revanche, une réelle qualité. Vérifiez ainsi le niveau de
maturité de la personne en question ainsi que sa capacité à prendre du recul et
à aller de l’avant.

L’optimisme

Imaginez un collaborateur qui ne croie en aucun projet et
qui prédit déjà son échec… Dans ces conditions, la motivation et vos chances de
réussite s’en verront affectées. Avant de lancer quoi que ce soit, il faut
commencer par y croire sinon les risques de louper seront d’autant plus élevés.
De même, un collaborateur doit toujours garder espoir et ne pas hésiter à mettre
en place de nouveaux projets avec de la volonté. Gardez à l’esprit que la motivation
demeure le moteur de la réussite. Rajoutez ainsi ce facteur sur la liste des
qualités que doit posséder un bon collaborateur !

Le parfait collaborateur n’existe pas mais, en revanche, il
peut se rapprocher le plus possible de cet idéal grâce à ses multiples
qualités. Prenez bien en compte les aspects précédemment cités pour faire le
choix d’un partenaire sur la durée !

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page