Confiance en soi et créationCréationDéveloppement personnel

Pourquoi mes projets ne prennent pas vie ?

Certains porteurs de projets ou entrepreneurs parfois s’aperçoivent qu’ils ont beau vouloir lancer des projets ceux-ci ne prennent jamais vraiment vie même s’ils peuvent faire l’objet d’un travail conséquent. Bizarrement ceux-ci n’aboutissent jamais et reste à l’état de projet. Si les raisons sont parfois externes, elles sont souvent en réalité liées à une difficulté intérieure du dirigeant. Zoom sur les raisons pour lesquelles vos projets ne démarrent jamais.

La confiance en soi avant tout 

Il s’agit du premier souci ou du premier frein au lancement d’un projet et qui s’accompagne souvent d’un perfectionnisme un peu trop poussé. Résultat, il y a toujours quelque chose à améliorer et le produit ou service ne sort jamais vraiment. Il peut aller dans le moindre détail et pourtant celui-ci semble comme bloqué par un nouvel élément ou un avancement qui ralentit très fortement. Ce frein apparaît souvent au niveau des prémices de l’entreprise. Il s’agit en règle générale d’un manque de confiance en soi qui fait en sorte qu’on ne confronte pas son produit à ses prospects. Etape difficile car elle marque le fait de franchir une étape importante pour bon nombre de créateurs. Si parfois l’inadéquation au marché ou l’impossibilité de rentabiliser peut bloquer le fondateur, l’arrêt résulte souvent avant tout d’un manque de confiance en soi qui fait que vous n’osez pas vous aventurer. 

La peur de réussir ou de l’échec futur

En dehors des problèmes de confiance en soi et comme nous l’avons vu dans un article précédent sur le site, la peur de l’échec futur peut vous empêcher de mettre en place vos projets. Tout simplement car réussir implique de tomber dans un changement pour vous qui inéluctablement crée des aléas que vous ne maîtrisez pas pour le moment. La peur et les incertitudes peuvent vous conduire notamment inconsciemment à faire en sorte qu’ils ne sortent jamais. Il est vrai que la zone de confort quand on a créé son entreprise est confortable surtout si vous avez vécu de nombreuses galères avant d’avoir enfin réussi à faire en sorte que votre entreprise fonctionne. Cependant, pour réussir, il faudrait déjà que vous ne soyez pas votre propre frein ce qui implique que vous n’ayez pas peur de l’échec comme quand vous vous êtes investi, que vous acceptiez le changement et ses aléas et que vous preniez profondément conscience que si vous avez réussi une fois vous le pouvez une seconde. 

Vous n’êtes pas vraiment passionné

Ce qui vous a surement aidé à monter votre entreprise, c’est la passion, celle qui fait que l’on croit infiniment son projet et peut-être le défi qui va avec. Pour tous nouveaux projets, vous devez être animé de la même passion ou mettre quelqu’un aux commandes qui le soit car vous allez rencontrer des difficultés. Si vous vous attendez à ce que tout soit facile, vous pouvez toujours attendre longtemps. Pour qu’un projet démarre, vous devez retrouver cette même passion et cette envie qui font que vous pouvez surmonter l’impossible pour le rendre possible. Sans elle, inutile de dire que les petites vagues vont vite vous sembler comme des déferlantes et que vous aurez vite fait d’abandonner votre projet. Avant de vous investir dans un projet, il faut donc que vous connaissiez pourquoi vous souhaitez le réaliser. Si des objectifs de rentabilité peuvent être parmi eux par exemple, il peut-être bien d’en trouver un qui vous passionne ou au moins vos équipes. Vous devrez souvent trouver des solutions pour que le projet prenne vie alors ne vous arrêtez pas à la moindre entrave.

Vous n’y consacrer pas assez de temps

Cela peut paraître une évidence mais souvent le chef d’entreprise a tendance à être absorbé par les activités opérationnelles et à mettre de côté les nouveaux projets. Or, le montage de tout projet requiert du temps, voire beaucoup de temps. On pourrait les assimiler à des mini-entreprises dans l’entreprise et il faut donc y consacrer des heures et des heures pour qu’ils puissent ne pas rester un projet. Si vous n’avez pas le temps, n’oubliez pas que certains de vos collaborateurs seront peut-être ravis de se consacrer à de nouveaux projets, souvent synonymes de motivation pour eux et d’appropriation. Autant, si vous n’êtes pas disponible missionner celui qui le sera plus que vous. Bien entendu, il ne s’agit pas de surcharger vos collaborateurs. Mais n’oubliez pas que votre vision ne doit pas s’arrêter au court terme et que vous devez voir si le long terme. Il se peut que le projet dans lequel vous embarquez aujourd’hui soit votre bouée de sauvetage de demain. Autant ne pas remettre à plus tard ce que vous pouvez faire aujourd’hui. 

Vous n’y croyez pas vraiment

Corollaire de la passion, la croyance en viabilité de son projet constitue une base si vous souhaitez en lancer un. Il arrive parfois que certaines données ou l’expérience vous fasse douter de l’opportunité qu’il représente vraiment. Résultat ? Vous avez tendance à traîner des pieds et à ne pas être enthousiaste à l’idée de le mettre en place. Pour que celui-ci prenne vie, il faut donc, à défaut de confiance dans le projet, vous fournir les éléments qui vous permettront d’étayer et de renforcer votre conviction. Sans cette croyance, comment voulez-vous avoir envie de prendre des risques d’ailleurs ? Personne n’aime jeter l’argent par les fenêtres, ni envie de faire prendre des risques à sa société et du temps à ses collaborateurs ou à soi-même. Vous devez être convaincu qu’il peut marcher même si cela ne sera pas forcément le cas et que vous devrez peut-être effectuer des pivots jusqu’à trouver la bonne formule. 

Vous n’avez tout simplement pas réuni les ressources

Comme pour une création d’entreprise, les ressources jouent un rôle clé dans la réalisation ou non du projet. Si vous n’avez pas les compétences présentes au sein de l’équipe, il vous faudra souvent démultiplier votre force de travail et d’apprentissage pour lancer le projet. Plus globalement toutes les ressources sont à prendre en compte et s’investir un projet à demi-teinte se révèle souvent un échec, tout simplement car les ressources ne sont pas suffisantes pour permettre au projet de décoller et de prendre véritablement vie. Résultat, vous avez l’impression d’un échec sans parfois avoir les vraies bonnes raisons de celui-ci. Une bonne estimation des ressources reste nécessaire et vous devrez souvent le faire sans compter sur l’énergie du créateur d’entreprise. 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer