CréationCréerFemme et entrepreneuriat

Le portrait de la femme entrepreneure idéale

Que l’on soit un homme ou une femme, être entrepreneure requiert des qualités et compétences identiques.  Certes une femme entrepreneure va rencontrer des obstacles financiers, administratifs… identiques à ceux d’un homme entrepreneur.  La différence va se situer dans le regard porté par les hommes et les femmes également qui leur rend la tâche difficile. Le portrait de la femme idéale entrepreneure va se jouer dans cette capacité à s’imposer là où les préjugés vont dresser des murs. Quelles sont les aptitudes majeures que doivent avoir une entrepreneure dans le monde des affaires ?

Selon le baromètre de Veuve Clicquot, 65% des femmes qui souhaitent devenir entrepreneure doivent franchir le cap de la peur de l’échec (les hommes ne sont que 54% à ressentir cette crainte). 

Pragmatique

64 % des femmes considèrent que leur formation académique ne les a pas bien préparées à entreprendre et en conséquence 16 % d’entre-elles ont suivi des formations complémentaires quand 84 % ont appris sur le tas. Mais cette difficulté ne fait pas peur aux entrepreneures qui considèrent que pour réussir il faut s’en donner les moyens. Pour devenir dirigeante d’entreprise il leur faut développer une capacité d’analyse et de compréhension des situations comme des collaborateurs. La dirigeante doit pouvoir s’intégrer dans son équipe pour vivre toutes ses difficultés au quotidien et savoir doper le moral de ses collaborateurs. Elle possède de manière inhérente un haut degré d’investissement à la fois dans sa vie personnelle et professionnelle mais la dirigeante doit éveiller en elle la capacité d’inspirer les autres dans la recherche du mieux-être. Il lui faudra privilégier l’intérêt collectif plutôt que le sien c’est-à-dire de ne pas imposer son rythme effréné à ses collaborateurs et surtout la dirigeante d’entreprise doit attribuer équitablement les tâches. Sa façon de travailler doit se révéler homogène et transparente, mettant l’action des collaborateurs au service de l’intérêt commun, de l’atteinte d’un but, d’un objectif.

Charismatique

La dirigeante d’entreprise doit mettre en exergue son charisme car sa présence à la tête du directoire peut lui être hostile. Elle passera donc une première phase d’observation durant laquelle elle doit absorber la culture de la structure. Rassurante, elle doit savoir s’entourer et avoir des qualités de manager irréprochables pour ainsi asseoir dans l’esprit de ses collaborateurs son influence et se faire accepter. L’entrepreneure en tant que chef doit savoir agir en premier pour devenir la guide, l’exemple à suivre, un incubateur de volontarisme. Sans cesse, la chef d’entreprise saura doper le moral de son effectif en ayant toujours à cœur un grand sens de l’écoute pour gagner en admiration.

La recherche de la performance

La femme dirigeante sera animée par la nécessité de prouver sa valeur professionnelle en se hissant au top niveau en se surpassant et aura à cultiver un sens de la rigueur, du courage et de la détermination pour devenir plus efficace et plus productives tout en s’évitant de commettre des erreurs.

Tous les sondages de ces derniers mois évoquent le fait que pour une femme devant les banquiers, devant les investisseurs, devant les clients…elle doit toujours faire de nombreux efforts pour être prise au sérieux et arriver à ce que ses personnes s’engagent à ses côtés. Par exemple, lever des fonds est un vrai défi pour les femmes : pour 41% de celles qui aspirent à l’entrepreneuriat, les hommes apparaissent plus crédibles que les femmes quand ils souhaitent de lever des fonds pour financer un projet ou un développement.

Une remarquable personnalité basée sur l’humour ?

La dirigeante d’entreprise doit avoir une bonne qualité en leadership, bien gérer ses ressources humaines et savoir tout approcher avec humour. En effet, l’entrepreneure pour pouvoir se faire accepter par l’équipe et gagner de la considération et la chance d’être mieux comprise est de posséder un sens plus large de l’humour afin de facilement faire passer ses désirs sans paraître comme une donneuse d’ordre. Par l’humour elle devient ouverte et accessible à tout collaborateur.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer