Entrepreneuriat social et solidairePar les nouvelles tendancesTendance

La performance sociale et environnementale, le défi des entreprises

Aujourd’hui, Il s’agit pour les entreprises d’intégrer dans leur mission les deux objectifs économique et sociétal pour permettre aux collaborateurs de mieux vivre mais aussi de se pencher sur la manière de nourrir et donc de trouver des solutions qui respectent tous les êtres vivants et protègent la santé. Focus sur quelques entreprises, devenues des licornes qui inspirent Dynamique.

EcoVadis, une plateforme pour évaluer la performance des fournisseurs

Valorisation Janvier 2020

EcoVadis, une plateforme collaborative qui permet aux grandes entreprises d’évaluer la performance environnementale et sociale de leurs fournisseurs.

Fondée en 2007 par Pierre-François Thaler et Frédéric Trinel, EcoVadis vise à réduire les risques en matière de responsabilité sociétale des entreprises (RSE) et d’encourager les éco-innovations au sein de leur chaîne d’approvisionnement. A ce jour, la plateforme de notation d’EcoVadis est utilisée par plus de 60 000 entreprises dans 155 pays, à l’image de L’Oréal, Nestlé et Heineken. Sa méthodologie s’appuie sur les normes internationales de développement durable, notamment la Global Reporting Initiative, le Pacte mondial des Nations Unies et la norme ISO 26000, couvrant 200 catégories de dépenses et plus de 160 pays. Plus de 450 entreprises (dont 70 % du CAC 40) – représentant plus de 2 500 Md€ de dépenses annuelles – s’appuient sur les évaluations des fournisseurs et la plateforme collaborative d’EcoVadis pour évaluer et améliorer les performances RSE de leurs chaînes d’approvisionnement. EcoVadis connaît une croissance annuelle de 40 % par an sur les cinq dernières années. 

« Le modèle de l’entreprise, gouvernée par des valeurs de responsabilité, s’intensifie depuis des années, dans une dynamique très vertueuse. Les dirigeants d’aujourd’hui sont de plus en plus au fait de l’importance de mettre en place des évaluations sur la RSE et le développement durable pour protéger leurs marques, accroître les valorisations, éclairer les stratégies d’investissement et influer positivement sur la société. »

Pierre-François Thaler, cofondateur et co-dirigeant d’EcoVadis.

Réinventer la chaine alimentaire, tel est le credo Ÿnsect

Valorisation Février 2019

Ÿnsect propose une solution écologique, saine et durable pour répondre à la demande mondiale croissante de consommation de protéines et de plantes.

Fondée en 2011 à Paris, par des scientifiques et des militants écologistes, Antoine Hubert, Jean-Gabriel Levon, Fabrice Berrot et Alexis Angot, Ÿnsect transforme les insectes en ingrédients premium à haute valeur ajoutée pour les animaux, les poissons, les plantes et demain les êtres humains. Ÿnsect exploite des technologies de rupture protégées par 300 brevets issus de 30 familles, lui permettant d’élever des scarabées Molitor et Buffalo dans des fermes verticales à empreinte carbone négative. Ÿnsect construit actuellement sa troisième unité de production, la plus grande ferme verticale du monde, à Amiens, en France et exploite deux sites en France (depuis 2016) et aux Pays-Bas (depuis 2017). L’entreprise de 200 employés Certifiée B Corp, l’activité d’Ÿnsect est carbone négative et répond aux plus hauts standards de performance sociale et environnementale vérifiée. En octobre 2019, elle a levé à 125 millions de dollars (106 millions d’euros), à hauteur de 372 millions de dollars ce qui porte le total du financement récolté par cette entreprise à 425 millions de dollars. 

« L’essence de l’ADN d’Ÿnsect, c’est sa raison d’être. Le but d’Ÿnsect est de réinventer la chaine alimentaire en offrant, chaque jour, à tous les consommateurs du monde, une alimentation naturelle, saine, savoureuse et durable. »

Antoine Hubert, patron et cofondateur de la start-up Ÿnsect

Swile, une licorne innovante ancrée au cœur de l’Occitanie et du Brésil

Valorisation octobre 2021

File:Logo Swile.svg - Wikimedia Commons

Swile est une worktech lancée en 2018 par son fondateur et CEO Loïc Soubeyrand (par ailleurs co-fondateur et ex-CEO de Teads, vendue à Altice en 2017). L’ancrage territorial de Swile a déjà permis de créer 150 emplois et contribue à la fois aux facteurs d’attractivité et de développement en Occitanie.

Son ambition est de devenir le leader mondial de l’expérience employé. En 4 ans, Swile a réussi à capter 13 % du marché des avantages salariaux en misant tout sur l’innovation et la qualité du produit. Après avoir séduit les principaux fleurons de l’écosystème Tech (Doctolib,Spotify, Airbnb), Swile équipe désormais tous les secteurs et toutes les tailles de sociétés, allant de la TPE d’une personne aux 65 000 employés de la plus grande société privée de France : Carrefour.

Swile propose 2 produits :

  • Swile Card, une smartcard qui gère l’ensemble des avantages salariaux (titres-restaurants, chèques cadeaux, mobilités…). Si d’autres avantages salariés vont être ajoutés dans les mois à venir (titres vacances, avance sur salaire etc.), l’ambition est d’en faire la carte de référence des employés pour gérer l’intégralité des dépenses liées au contexte professionnel (avantages salariaux, frais professionnels et paiements entre collègues).
  • Swile App qui va bientôt voir le jour et sera dédiée à l’expérience employé. Elle permet de mesurer et d’agir sur l’engagement des collaborateurs, à travers des fonctionnalités qui stimulent la cohésion, l’échange, la reconnaissance et les feedbacks entre collègues, mais aussi le sentiment d’écoute à l’aide de questionnaires anonymes envoyés par les employeurs. Autant d’outils d’aide à la décision complétés, dans les mois à venir, par des indicateurs de suivi de la performance sociale des organisations, item de plus en plus prépondérant dans la notation ESG des entreprises.

L’entreprise qui opère sur deux pays (France et Brésil) compte au total 500 collaborateurs, 500 000 utilisateurs et 15 000 entreprises clientes. Cette levée ambitieuse vise à accentuer l’avance technologique de Swile et accélérer son déploiement international avec des recrutements équitablement répartis avec : 25 % des effectifs à Montpellier, 25 % à Paris, 25 % en full remote et 25 % des collaborateurs au Brésil. 

« Avec cette levée de 175 millions d’euros, nous nous dotons de moyens supplémentaires et d’un partenaire de premier rang pour continuer à bouleverser les modèles établis et donner vie à notre ambitieuse mission : créer un monde du travail épanouissant. Nous avons aujourd’hui pleinement les moyens de nos ambitions pour continuer à développer nos produits et offrir la meilleure expérience employés, de même que continuer à recruter les talents et compétences nécessaires à notre développement ».

Loïc Soubeyrand, fondateur & CEO de Swile

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page