Actualité

Manager des managers

Il existe une vraie différence entre le management direct et le management de managers. Ce n’est pas du tout la même chose d’animer une équipe et d’aider des managers à animer leurs équipes.
Même si bon nombre de concepts s’appliquent également aux managers en direct : le feed-back, l’écoute active, l’attitude positive ou la recherche de solutions par l’autre, l’impact des actions est forcément décuplé car démultiplié.

Les clés pour réussir

Voici quelques clés pour réussir dans ce très beau métier de manager de managers.

1/ La nécessité de donner du sens

Pour commencer, plus le manager donnera de sens à ses décisions, à ses actions et partagera sa vision avec eux, plus ils seront en capacité de le faire au sein de leurs propres équipes. Donner du sens et s’assurer que la vision est partagée est sans doute un point essentiel dans le management de managers étant car c’est en soi la base même du management.
I

ci, toutes les étapes de transmission de l’information ont leur importance : donner du sens, s’assurer qu’ils l’ont compris, qu’ils le partagent, qu’ils y adhérent et qu’ils sauront le faire partager à leur tour.

2/ La nécessité d’être un manager exemplaire

Évidemment le manager se doit également d’incarner cette volonté et cette stratégie. Nous allons donc parler ici de la puissance de l’exemplarité. Tel l’enfant qui préférera faire comme il voit faire plutôt que comme on lui dit de faire, les managers adopteront un comportement souvent similaire à celui de leur manager. La maxime : « avant de changer les autres, commence par te changer toi-même » trouve ici toute sa légitimité.

3/ Le manager coach, développeur de compétences

Le manager de managers est également plus manager-coach au sens où il va chercher à développer les compétences de ses collaborateurs et leur autonomie. En fonction du niveau de maturité de ses collaborateurs : nouveaux managers ou managers expérimentés, il ajustera les modalités.
Lorsque le sens est donné, la vision partagée, le manager veillera à les responsabiliser dans leurs actions. Par exemple, il pourra définir les objectifs et laisser toute latitude aux managers pour définir les moyens qu’ils jugent les plus appropriés.

4/ Le manager doit partager et échanger

La responsabilisation des managers passe évidemment par le fait que ce sont eux qui animent leurs équipes et chacun de leurs collaborateurs. Le manager intervient auprès de ses managers et non pas directement auprès des collaborateurs de ses collaborateurs.

Favoriser le partage et l’échange, le travail en équipe et l’interdépendance constitue un objectif à part entière du manager de managers. Là aussi l’exemplarité et les comportements du manager seront modélisant pour ses collaborateurs.

L’exemple d’une action mise en place

Je partage avec vous ce que j’ai mis en place pour commencer chacun de mes comités de direction : « le tour de table de l’orpailleur ». Chacun des directeurs prendla parole pendant quelques minutes pour partager une action réussie, une fierté, un succès et en tirer un enseignement au niveau management. C’est l’occasion de valoriser une action, un comportement et aussi de co-construire des pratiques managériales communes.

J’avais initié une telle démarche après l’avoir vu faire dans une équipe commerciale où chaque vendeur partageait ses succès et son savoir-faire voire son savoir être. Au-delà de l’intérêt du contenu, c’est un processus qui favorise la coopération ou la coopétition renforçant la performance globale de la structure.

Les principes du management sourire à ne pas oublier

Les principes essentiels du management sourire restent vrais que l’on manage en direct ouque l’on manage des managers. En ce qui me concerne, je résume souvent l’équation du succès à : sens + plaisir = performance. Pour l’avoir expérimenté avec succès dans de grandes entreprises et dans une start-up, avec des collaborateurs marketing, commerciaux ou techniques, des directeurs ou des collaborateurs en direct, j’en déduis que c’est « universel ».
Les principes clés du management sourire sont : donner du sens, positive attitude, confiance en soi, en l’autre, en la Vie, authenticité, reconnaissance et bien sûr écoute active.

Conclusion

Et pour conclure je vous invite à regarder ou à re-regarder « Invictus » qui illustre parfaitement tous les propos de cet article et où vous verrez comment Morgan Freeman alias Nelson Mandela remplit pleinement son rôle de manager de managers avec en particulier le capitaine de l’équipe de rugby, François Pienaar interprété par Matt DAMON.

Have fun !

Par Marina Barreau

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer