BusinessInnovationL'idée innovante

Les licornes, le miroir du dynamisme des start-up françaises innovantes

Les licornes françaises, en 2021, ont fait couler beaucoup d’encre mais il faut reconnaître qu’elles ne cessent de nous étonner par leurs innovations judicieuses. Loin de se contenter d’avoir eu une idée, elles sont toujours à la recherche de nouvelles opportunités pour répondre aux besoins des citoyens et des entreprises. Certes, quelques-unes d’entre elles ont surfé ces deux dernières années sur la vague de la pandémie mais il est surtout évident qu’elles sont à la pointe des dernières tendances liées à de nouveaux comportements mais aussi aux impératifs de la planète.

Les licornes françaises sont souvent à la une des médias car elles sont le symbole de la réussite des start-up. Lors de notre enquête, nous nous sommes heurtés au nombre différent de licornes, cités dans de nombreux articles : 14, 16, 18, 21, 23 et nous avons donc dû approfondir notre investigation afin de ne pas transmettre une information erronée. Il faut savoir qu’une licorne est une start up valorisée plus d’un milliard de dollars et qu’elle ne doit pas être cotée en bourse. C’est pourquoi certaines entreprises comme OVHCloud vont quitter le troupeau dès leur entrée en bourse et elles ne doivent pas dépasser une dizaine d’années d’existence.
Notre constat est qu’il existe aujourd’hui 24 licornes et que l’année 2021 a intégré en un an presque autant de licornes qu’en dix ans. Inutile de vouloir nous comparer comme le font de nombreux sondages à la Chine et aux États-Unis car la France n’est comparable ni en superficie ni en nombre d’habitants et que toute comparaison est ridicule. Il vaut mieux savoir que nos licornes ne se contentent pas d’être licornes en France mais sont devenues des entreprises renommées à l’international pour leur savoir-faire et savoir-être.

Les nouvelles technologies, le sésame des licornes

Les nouvelles technologies avec leur qualité inhérente de pouvoir s’adresser à un public non seulement en France et en Europe mais dans le monde entier ouvrent grand les portes à une réussite exponentielle des entreprises. Quelle que soit la licorne, les nouvelles technologies innovantes sont leur outil de base pour communiquer mais aussi pour répondre aux besoins multiples. Facile à établir comme constat mais il ne s’agit pas pour les start-up de se contenter d’amateurisme. Elles se doivent de posséder une parfaite maîtrise des outils mais aussi d’être conscientes que toute innovation peut devenir rapidement obsolète. C’est pourquoi elles ne cessent d’effectuer des recherches et qu’elles ont souvent besoin de fonds importants pour poursuivre leur développement.

Les levées de fonds

Si Veepee est la seule licorne à ne pas avoir levé de fonds en trouvant une autre solution pour développer son business model, toutes les autres licornes ont levé des fonds et souvent plusieurs levées de fonds qui représentent des sommes qui sont loin d’être anodines. Chaque levée de fonds a pour objectif de répondre à un but précis comme leur permettre de développer leur croissance : recrutement, développement d’outils technologiques coûteux, international… Pour obtenir leurs fonds auprès des investisseurs aussi bien français qu’internationaux, leur opération ne s’est pas réalisée en claquant des doigts. Les fondateurs et cofondateurs ont dû apporter la preuve que leur business model pouvait devenir une entreprise de premier plan que ce soit sur le court terme ou sur le long terme.

Les investisseurs en 2021

Les investisseurs, français et internationaux, n’ont pas été avares dans leur distribution de capitaux à la French Tech en 2021. Ainsi, Sorare (680 millions de dollars), entreprise créée à peine depuis trois ans et les nombreuses entreprises citées dans ce dossier montrent qu’elles ont su convaincre les investisseurs de leur pertinence. Les levées de fonds nous donnent souvent le vertige mais les entreprises ont dû les justifier pour acquérir cette manne providentielle.

dynamique-mag.com

CLASSEMENT DES LICORNES “ MADE IN FRANCE ” SELON LEUR VALORISATION

La France compte 24 licornes et dans une ou deux semaines 23 licornes puisque OVHCloud fera son entrée en bourse. Les start-up licornes tricolores en l’espace d’une décennie ne cessent d’apparaître et en deux ans elles ont même doublé. Non contentes d’afficher une croissance exponentielle dans l’hexagone, elles s’imposent sur la scène internationale. Pour qu’une start-up soit considérée comme une licorne, elle doit atteindre une valorisation d’un milliard de dollars, sans être cotée en Bourse. La difficulté pour indiquer leur valorisation tient au fait que les entreprises affichent difficilement leurs chiffres et qu’il existe différentes méthodes d’estimations. Si certaines estimations se basent sur les levées de fonds connues de l’entreprise, d’autres prennent comme référence le chiffre d’affaires. De plus, certains sites estiment que les entreprises ayant rejoint la communauté depuis un certain temps des licornes ne peuvent plus être considérées comme des start-up. Ainsi les nombreux articles sur le sujet diffèrent dans le nombre et la valorisation. Le choix de Dynamique est de considérer que les licornes qui suivent portent bien le nom de licorne car elles ont par leur spécificité novatrice et par leur valorisation à plus d’un milliard de dollars suscité un élan créateur et porteur d’espoir. 

dynamique-mag.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page