BusinessInnovationL'idée innovante

Des licornes françaises innovantes et performantes

Les licornes françaises ne se contentent pas d’un secteur pou développer leurs talents et répondre aux besoins aussi bien des entreprises afin qu’elles deviennent plus performantes que des consommateurs qui peuvent non seulement faire des économies considérables et protéger la planète.

Mirakl 1er éditeur de solutions de Marketplace

Valorisation Septembre 2020

Mirakl, nouvelle licorne française après une levée de fonds à 300 millions  de dollars

Mirakl, éditeur de plateformes e-commerce, devient une licorne après une levée de fonds record.

Mirakl créée en 2012 par Philippe Corrot et Adrien Nussembaum est au coeur de la stratégie de e-commerce des entreprises de la distribution. Elle leur fournit des logiciels pour concurrencer des géants comme Amazon. En un temps record, Mirakl s’est imposée comme leader des solutions logicielles de places de marché. Mirakl accompagne les distributeurs, e-commerçants, sites média et acteurs telecom dans leur projet de marketplace en proposant sa solution Mirakl Marketplace Platform©. En France, elle travaille avec Carrefour, Conforama, Office Depot ou Darty mais aussi à l’international avec BestBuy, Kroger ou Walmart. Pour se rémunérer, Mirakl prélève un pourcentage des ventes réalisées par ses clients. Avec plus de 300 clients à travers le monde, 40 000 vendeurs, Mirakl s’impose comme la Solution Marketplace d’aujourd’hui et de demain. Elle vient de lever 473 millions d’euros (555 millions de dollars) pour accélérer sa croissance. 

« En fondant Mirakl, nous avions la conviction que nous entrions dans une ère en rupture avec les business models traditionnels où le client serait au centre de tout, exigeant des dirigeants qu’ils fassent évoluer leurs organisations pour lui apporter plus de choix, plus de services où il le veut et quand il le veut. C’était une vision ambitieuse et nous avons agi de façon audacieuse pour la voir se matérialiser, systématiquement en partenariat avec nos clients. »

Philippe Corrot, président et co-fondateur de Mirakl

Back Market, reconditionner pour protéger la planète

Valorisation Mai 2021

Digital Customer Service Manager - Back Market - French Tech Bordeaux

Back Market, plateforme de produits électroniques reconditionnés, est la première place de marché de produits électroniques reconditionnés.

Fondée en 2014 par Thibaud Hug de Larauze, Vianney Vaute et Quentin Le Brouster , la start-up française compte 480 salariés, répartis entre Paris, Bordeaux, New York et Berlin. L’entreprise est présente dans treize pays, dont la France, l’Allemagne, les États-Unis, le Royaume-Uni et le Japon. Pour les fondateurs l’ouverture à l’international est une priorité. Dès 2016, Back Market s’est développée en Allemagne et en Espagne. L’agilité du modèle (pas de stock, donc pas de BFR) est un atout majeur. L’ouverture d’un bureau à New York lui a donné l’opportunité d’acquérir une forte notoriété. Le confinement dû à la pandémie de Covid-19 a permis à l’entreprise de doubler ses ventes. Elle revendique alors 1 200 partenaires reconditionneurs. Aujourd’hui la protection de la planète exige que l’on cesse de jeter sans discernement. La capacité à réparer est devenue une valeur incontournable. Posséder le dernier modèle était tendance, aujourd’hui les budgets ont aussi imposé leur priorité. 

« Nous souhaitons défendre des valeurs fortes autour de l’économie circulaire : comment consommer différemment ? Optimiser nos ressources ? Mettre à profit les avancées de la troisième révolution industrielle afin de créer un mode de consommation vertueux ? Toutes ces questions donnent du sens et du relief au projet Back Market qui affirme haut et fort que les produits déjà utilisés ne sont pas forcément obsolètes ! »

Thibaud Hug de Larauze, cofondateur de Back Market

Voodoo, une licorne spécialisée dans le jeu sur mobile

Valorisation Août 2020

Time To Pitch - De la formation à la transformation

Lancé en 2013, par Alexandre Yazdi et Laurent Ritter, Voodoo s’est fait une place à l’international dans le jeu vidéo en devenant la référence mondiale du créneau très porteur dit de « l’hyper-décontractés », c’est-à-dire des titres très faciles à prendre en main et dont les parties n’excèdent pas quelques minutes.

Les jeux Voodoo comptabilisent aujourd’hui plus de 300 millions d’utilisateurs actifs par mois et plus de 5 milliards de téléchargements. Aujourd’hui Voodoo a ouvert ses bureaux à Berlin, Amsterdam, Montréal, Barcelone, Istanbul, Londres, Singapour… Voodoo vient de franchir une nouvelle étape car la société d’investissement Groupe Bruxelles Lambert (GBL) a investi 266 millions d’euros dans la start-up portant sa valorisation à 1,7 milliard d’euros. Pourtant la crise sanitaire ne lui a pas été favorable car les gens jouent beaucoup à ce type de jeux pendant leurs déplacements en transport en commun notamment mais l’entreprise a plus d’un tour dans son sac. 

Certifiée Great Place To Work® en juin 2020, Voodoo se distingue aujourd’hui grâce à sa forte culture mais aussi à des valeurs et des pratiques emblématiques mises en place. Selon Great place chez Voodoo, les salariés travaillent en petites équipes autonomes, agiles et indépendantes. L’entreprise encourage l’ownership, l’innovation et la créativité dans un environnement bienveillant et de partage des best practices. Si Voodoo est aujourd’hui une entreprise où il fait bon travailler, c’est parce que Voodoo place le bien-être de ses collaborateurs au centre de ses préoccupations. C’est pourquoi la culture a une place très importante chez Voodoo. Les collaborateurs évoluent dans un environnement conçu pour que leur travail soit également un lieu d’épanouissement. Le crédo de Voodoo : Do you ! Car l’individu est au cœur de la politique des ressources humaines. l
Informations récoltées auprès du site great place

Ivalua, une plateforme performante de la gestion des achats

Valorisation Août 2020

Ivalua développe un logiciel de gestion des achats en Saas. Ivalua est aujourd’hui parmi les principaux éditeurs sur le marché mondial des solutions e-Achats.

L’entreprise a été créée en 2000 par David Khuat-Duy à Orsay et a développé une plateforme d’autonomisation des achats. Elle offre une application organique unique pour la gestion indirecte et directe à l’échelle de l’entreprise, l’approvisionnement en services, les dépenses complexes, la gestion de projet, les actifs et l’outillage, la nomenclature, les dépenses et l’intelligence d’affaires. La société dessert les secteurs de l’automobile, des services financiers, de l’alimentation et des boissons, de la santé, de la fabrication, du pétrole, du gaz, de l’énergie finale, du secteur public, de la vente au détail et des télécommunications. Ivalua sert des clients dans le monde entier comme Michelin, Valeo, EDF ou encore Honeywell. La société emploie 553 personnes. Accompagner les entreprises pour leur permettre d’être performantes est un des défis que se donne Ivalua. 

« Notre principale valeur est d’être centré sur le client et sur le succès des clients. C’est notre indicateur essentiel. » « Le fait d’être venu sur place (aux États-Unis) a changé la donne. Quand on ouvre un très gros marché, il n’est pas évident de le faire à distance. Sur place, vous voyez les choses différemment et cela permet d’agir efficacement. » Plus l’entreprise se développe, plus il faut savoir s’entourer. Il faut accepter de s’entourer de personnes qui ne sont pas du même type que vous et qui peuvent vous apporter une richesse et il faut parfois prendre des décisions qui ne sont pas faciles. »

David Khuat, fondateur et PDG d’Ivalua

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page