DévelopperLes outils commerciauxVente

Pourquoi et comment utiliser une marketplace ?

Les marketplaces ont le vent en poupe avec les leaders du e-commerce Amazon, Cdiscount, eBay, vente-privée et Darty. Les e-commerçants ne vendent plus exclusivement leur marque ou produits sur leur site e-commerce car les internautes recherchent toujours les prix les plus intéressants. Les marketplaces constituent avant tout un canal de vente pour ceux qui souhaitent développer leur activité en France ou à l’étranger. Mais pourquoi s’y lancer ? Combien cela coûte-t-il ? Quelles sont les bonnes pratiques et les informations à connaître ? Éléments de réponses dans cet article.

La France est le 7ème marché mondial du e-commerce, avec un montant total des ventes de 112 milliards d’euros en 2020 avec plus de 40 millions d’acheteurs en ligne et un taux de croissance des ventes en ligne de 15% et qui n’a cessé d’augmenter en 2021 et qui poursuit sa croissance en 2022.

  • +44% de ventes ont été effectuées sur les marketplaces entre le 1er trimestre 2020 et le 1er trimestre 2021
  • 52% des consommateurs français préfèrent faire leurs achats en ligne sur une plateforme unique plutôt que de commander sur différentes boutiques en ligne selon l’étude YouGov
  • En France, une majorité de ceux que l’on appelle les millennials achètent sur des marketplaces (62%).

Les marketplaces comme canal de vente

La première utilité d’une Marketplace réside dans le fait qu’elle représente un canal de vente qui peut être déployé en complément des autres canaux déjà mis en place par les entreprises. Certaines entreprises utilisent uniquement la plateforme pour vendre alors que d’autres la conçoivent de manière complémentaire. Elles possèdent l’avantage de constituer un intermédiaire de confiance pour les acheteurs même s’il faut prendre en compte qu’une commission devra être versée à chaque transaction, généralement en complément d’un abonnement mensuel. 

EBay propose par exemple deux niveaux de Boutique : la Boutique Classique à 26,04€ HT/mois et la Boutique Premium à 260,83€ HT/mois, et prélève une commission sur le prix de vente final comprise entre 3,9% HT et 6,5% HT selon la catégorie produit. Avant de vous lancer à l’international, n’oubliez pas de prendre également en compte les frais de livraison. 

Les bonnes pratiques pour vendre

Pour réussir sur une marketplace, il vous faudra tenir compte du fait que les annonces les plus vues comportent souvent des photos. On aime souvent « constater » par soi-même que l’objet correspond à nos attentes. Mais en réalité c’est le titre qui possède un rôle essentiel, notamment car c’est lui qui détermine la pertinence par rapport à la recherche. Il vous sera nécessaire de réfléchir quels mots-clefs taperaient instinctivement un utilisateur dans le moteur de recherche. 

Selon le Directeur des Vendeurs Professionnels et des Partenariats d’eBay en France : « Sur eBay, l’acheteur regarde dans un premier temps si l’article est en vente à prix fixe ou au format Enchères, le prix est le second critère de recherche. Il est également très sensible aux évaluations et commentaires laissés au vendeur, ainsi qu’au nombre de ventes effectuées. ».

N’oubliez pas que l’évaluation influe sur l’acte d’achat et sur votre position dans les résultats de recherche eBay. Pour qu’elle soit la meilleure possible, vous devrez apporter, entre autres, une attention particulière au respect du délai de livraison indiqué dans l’annonce, au soin apporté à l’emballage, à la communication claire et régulière avec vos acheteurs et proposer un bon rapport prix-produit. Sachez aussi que par exemple sur eBay, 80% des articles vendus sont neufs et proposés à prix fixes, et que 50% des achats sont touchés par le mobile.

Les marketplaces pour attaquer l’international

Avec des centaines de millions d’acheteurs actifs à travers le monde, et des milliards d’articles échangés, les marketplaces représentent un moyen de s’internationaliser à moindre coût. Les profils des vendeurs sont variés, et une taille minimale n’est pas obligatoire pour s’y inscrire puisque sont présents des auto-entrepreneurs, TPE-PME et grandes marques. A noter que sur eBay, 1 transaction sur 5 est transfrontalière, et 95% des vendeurs professionnels français vendent déjà à l’international (données internes eBay, mai 2015). Pour les deux tiers des commerçants présents sur eBay, l’export représente plus de 10% de leurs ventes. 

Quelques plateformes mettent en place des outils de traduction des fiches produits, en général payants (même s’ils peuvent être gratuits), car il ne faut pas oublier que si vous souhaitez vendre à l’international, vos mots-clés ou descriptions doivent également demeurer compréhensibles. 

Par ailleurs, les transactions internationales sont en général facilitées par l’utilisation du paiement sécurisé avec PayPal qui accepte jusqu’à 25 devises différentes.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page