ActualitéFinancementLe B.A. BA du financement

Les levées de fonds et entrées en bourses, toujours au top

Les entreprises lèvent des fonds et font leur entrée en bourse fin 2022 défiant tous les pessimistes. Focus sur quelques levées de fonds.

Le Slip Français lance une levée de fonds participative de 3 millions d’€

Avec pas moins de 600 000 pièces fabriquées par an, une usine et un chiffre d’affaires de plus de 22 millions d’euros en 2021, la marque française, le Slip français, veut désormais devenir la pionnière du Made in France au service de la relocalisation de la production textile. Le Slip Français a en ce sens développé « Les Ateliers du Slip », un service d’accompagnement des entreprises à la relocalisation ainsi qu’une activité B2B de vente de produits en marque blanche. L’entreprise souhaite donner une nouvelle dimension à ce positionnement et mettre ces 11 ans de savoir-faire à la disposition des nombreux acteurs du secteur qui font appel au Slip Français dans leur démarche de relocalisation. Pour se donner tous les atouts Le Slip Français lance une levée de fonds sur LITA.co, une plateforme spécialisée dans l’accompagnement des entreprises dans leurs projets à impacts sociétaux et environnementaux. Un montant minimal de 100 € est requis pour investir dans ce projet. 

Sarbacane réalise une nouvelle levée de fonds d’envergure

110 millions d’euros : C’est le montant de la dernière levée de fonds en date du groupe Positive, désormais maison-mère de Sarbacane, Datananas et Rapidmail. Pour Mathieu Tarnus, CEO de Positive, l’objectif affiché est de s’étendre « à l’international » pour « grandir plus vite ». Le principal service SAAS de la société, est déjà disponible en plusieurs langues, dont l’anglais, l’espagnol et l’allemand. Avec un chiffre d’affaires ayant triplé en trois ans, le groupe Positive approchera les 30 millions d’euros en 2022. Mais l’objectif de ses dirigeants est d’atteindre les 100 millions d’euros d’ici 2026. 

Digital Virgo va entrer en Bourse aux États-Unis via un SPAC

L’entreprise lyonnaise Digital Virgo, spécialisée dans le paiement mobile et le marketing digital, annonce son entrée en Bourse aux États-Unis. Elle fusionne avec le SPAC Goal Acquisitions Corp qui va acquérir les actions de Digital Virgo à 10 dollars chacune. Cette opération apportera plus de 100 millions de dollars à l’entreprise et la valorise à 513 millions de dollars. Fondée en 2008 et dirigée par Guillaume Briche, l’entreprise s’est positionnée comme un tiers de confiance entre les opérateurs téléphoniques. La société lyonnaise est aujourd’hui présente dans plus de 40 pays et offre à plus de 2 milliards d’utilisateurs une plateforme unique pour payer le sport, le divertissement et les jeux dans le cadre de leur facture téléphonique. Cette entrée en Bourse devrait lui permettre de renforcer sa croissance et de s’étendre en Amérique du Nord et sur d’autres marchés. 

La plus grosse entrée en bourse d’europe depuis plus de 10 ans

Porsche a fait une entrée retentissante à la Bourse de Francfort. L’action a valorisé le groupe Porsche à plus de 76 milliards d’euros. Volkswagen n’a placé que 12,5 % du capital en Bourse. Volkswagen s’est assuré le soutien d’actionnaires de référence chez Porsche, comme les fonds d’investissement publics du Qatar et d’Abu Dhabi, le fonds souverain norvégien et le gestionnaire d’actifs américain T. Rowe Price. Ils vont détenir près de 3,6 milliards d’euros d’actions préférentielles. Volkswagen va encaisser au total une manne d’environ 19 milliards d’euros. 

Younited a levé 60 millions d’euros le 8 décembre

Une levée de fonds de 60 millions d’euros pour déployer et consolider son avance technologique et développer le canal « Partenariats » sur l’ensembles de ses 5 pays : France, Italie, Espagne, Portugal et Allemagne

Younited réalise un nouveau tour de table de 60 millions d’euros auprès de ses principaux actionnaires, Eurazeo, Crédit Mutuel Arkéa, Bpifrance via son fonds Large Venture et Goldman Sachs.

Cette opération porte la valorisation de Younited à 1,1 milliard d’euros, Cette levée de fonds a pour objectif de poursuivre le déploiement de ses solutions de « crédit instantané » et open banking6 et le développement de son activité « Partenariats » dans les pays où l’entreprise est déjà implantée. Selon Charles Egly, Président du directoire et co-fondateur de Younited.

« Alors que l’activité historique de Younited (« Direct-to-Consumer ») est rentable depuis cette année sur l’ensemble de nos 5 pays, cette nouvelle levée de fonds nous permettra de continuer à investir dans notre technologie de rupture et dans la data ainsi que dans le déploiement de notre seconde activité (« Partnerships ») lancée récemment. »

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page