InnovationL'idée innovantePar qui se faire aider ?Start-Up

Libeo, une entreprise qui veut révolutionner le secteur du paiement entre entreprises

Pierre Dutaret, Pierre-Antoine Glandier et Jérémy Attuil, fondateurs de Libeo

Pierre Dutaret, Jeremy Attuil et Pierre-Antoine Glandier viennent de réaliser une levée de fonds de 4 millions d’euros pour accélérer le déploiement de sa solution Libeo, une solution qui simplifie la gestion et le paiement des factures fournisseurs.

Une idée née d’un souci rencontré

L’idée vient à Pierre Dutaret, qui rencontre une difficulté récurrente, après avoir monté son restaurant, devenu un groupe leader en France. Pour continuer à grandir et gérer son entreprise, il utilise de nombreux logiciels de gestion mais recherche une solution qui lui permette de réduire son temps investi sur la gestion au quotidien et lui donne une meilleure vision sur ses finances. Surpris de voir qu’il n’existe pas d’outil pour répondre à son attente, il se met en quête, mais sans succès, pour le trouver pendant plusieurs années autant en France qu’en Europe, alors qu’une solution existe aux États-Unis. Avec un parcours de financier et la gestion des chiffres dans le sang, il décide janvier 2019 de monter son entreprise avec Jeremy Attuil, un serial entrepreneur, ancien avocat spécialiste des questions bancaires et Pierre-Antoine Glandier, ingénieur de formation et spécialiste du paiement et de la tech passé par BlaBlaCar.

Les premières étapes de l’entreprise

Il commence, avec ses associés par développer la solution et sort à l’été 2019, un minimum viable product dit MVP (produit minimum viable en français, ndlr) afin de réaliser des tests de mise sur le marché de son produit. Le premier challenge consiste à savoir s’il existe un besoin réel, partagé par le plus grand nombre et ils décident de rencontrer de nombreux clients potentiels pour vérifier leur hypothèse. Ils réalisent une première levée de fonds pour financer les premiers développements et se donner les moyens de continuer. Il s’agit alors de construire une équipe pertinente sur des sujets techniques avec des développeurs qui possèdent en même temps une sensibilité pour le produit donc si possible avec une appétence pour la gestion financière. Parallèlement l’équipe se penche sur l’agrément bancaire obtenu depuis novembre, date à laquelle ils commencent à distribuer la solution.

Une deuxième levée de fonds pour accélérer

Mais les entrepreneurs ne s’arrêtent pas là et veulent accélérer leur développement et leur déploiement. Si la première levée de fonds peut leur permettre de parvenir à leur but, ils sont bien décidés à aller encore plus vite par le biais d’une seconde. Ils désirent en effet travailler sur deux axes. D’abord, un axe technologique afin d’en faire une véritable plateforme puisqu’« Aujourd’hui les logiciels ont été conçus pour être utilisés par des entreprises de manière séparée et notre vision des choses c’est que cette façon de faire va disparaître au profit de plateformes qui permettent à tous les utilisateurs d’être connectés. » nous confie le fondateur. Ensuite pour le déploiement à proprement parlé c’est-à-dire l’aspect distribution comme nous le confirme le dirigeant « notre outil permet de payer un fournisseur et d’avoir une vue sur ses finances. Ce dernier a une interaction avec la plateforme et nous souhaitons les inciter à la rejoindre ». Cette deuxième levée de fonds s’est réalisée dans le contexte particulier de la COVID19 grâce à des investisseurs sensibles à la question. S’ils réfléchissent déjà à l’international, ils ne désirent pas s’y lancer sur le court terme et veulent rapidement améliorer la plateforme afin qu’elle devienne indispensable autant du côté client que fournisseur. Ils n’attendent désormais que la réponse à la question : « est-ce qu’ils arriveront à la distribuer au plus grand nombre ? » 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page