ActualitéMarketingTendance

Faire le buzz avec un lama, une tendance ?

La lama, cet animal qui se promène sur les montagnes de l’Amérique latine semble faire recette pour attirer l’attention des communicants. Tout le monde se souvient dans la bande dessinée, l’album d’Hergé Tintin et le Temple du Soleil comporte un épisode célèbre au cours duquel un lama crache au visage du capitaine Haddock et donc l’image du lama revêt de nombreuses facettes. Le lama est mis en avant par les marques de modes et les fabricants de produits dérivés en France depuis trois ans car il est lié à une tendance mode des voyages, des produits venus d’ailleurs et donc de dépaysement. Ce qui est étonnant c’est que cet animal qui ne fait pas partie de notre culture vient s’imposer comme l’animal qui permet d’attirer l’attention des internautes et les conquérir. Il serait même dans ces temps de confinement et des barrières dues à la pandémie une sollicitation à voyager, à ne plus manquer les occasions de vivre l’aventure.

Focus sur quelques exemples !

Air France a misé sur le lama

La compagnie aérienne Air France qui, quelques heures après que l’histoire soit sortie dans la presse, a dégainé sur Twitter et Facebook : « Le Pérou et ses animaux célèbres dès 998 €.
#lamadebordeaux » avec une photo de lama devant le célèbre Machu Picchu. Plus de 100 000 vues sur Facebook et un réel succès sur Twitter. Les communicants d’Air France eux-mêmes avouent avoir été très surpris par le buzz créé par leur publicité !

L’unicef, le lama pour les droits de l’enfant

L’Unicef (Fonds des Nations unies pour l’enfance) a aussi profité de l’image du lama : son tweet posté le 4 novembre, met en parallèle l’effervescence autour de l’animal, et celle que devraient susciter les droits de l’enfant pour la Journée mondiale le 20 novembre qui lui était consacrée.

Selon Laura Huyghe, chargée de communication web d’Unicef-France : « La campagne ne cherche pas à avoir un propos sur le buzz initial (le lama), mais à questionner sur la place que peut avoir un certain sujet sur les réseaux sociaux, dans les médias, et quelle place devraient avoir les droits de l’enfant dans ces mêmes sphères ».

Le Gers et l’humour Gascons

Voici une publicité lancée par le le comité du tourisme gersois, M. Pereira son directeur, dans la presse : « Le buzz est très éphémère : si vous voulez en profiter, il faut être hyper réactif », et il n’hésite pas s’épancher sur les réseaux sociaux depuis quatre ans, et qui fait s’indigner le lama sur fond de paysage gersois : « Pourquoi ils ne m’ont pas emmené dans le Gers ! ». Cela permet une «campagne moins lourde en termes de coûts, avec une force de frappe démultipliée».

Le club de football des Girondins de Bordeaux prend pour mascotte le lama

Le club de football des Girondins de Bordeaux n’hésite pas à en faire l’invité du match !

Les marques et la mode en fusionnel avec le lama

L’engouement ne se tarit pas. Le lama est sans cesse plébiscité. Il habille de la tête aux pieds, se glisse dans les publicités sur la beauté… bref la lama est mis à toutes les sauces.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page