Actualité

Leurs secrets pour être créatifs

Comment faire jaillir sa créativité : les conseils des entrepreneurs…et des professionnels d’autres métiers.

C’est sûr que, quand on voit un entrepreneur en train de négocier un contrat ou de s’affairer sur son logiciel de compta, on ne fait pas tout de suite le lien avec les grands artistes qui peuplent notre esprit ! Et pourtant, à bien le regarder, on se rend vite compte que la différence est plus ténue qu’elle n’y paraît. Esprit innovant, visionnaire, inspirateur… L’entrepreneur ne peut nier sa part artistique. Est-ce un hasard si l’on parle de « créateur » d’entreprise ou de mise en « œuvre » d’une stratégie ? D’ailleurs, on découvre facilement que, sous ses airs de Rambo de la vente, l’entrepreneur est un vrai esthète : il faut le voir s’extasier devant la beauté d’un tableau Excel bien maîtrisé ou s’enivrant de la douce odeur de l’encre d’un contrat fraîchement signé. Et oui, l’entrepreneur est un artiste qui s’ignore et qui, pour développer toutes les potentialités de son entreprise, doit faire jaillir sa créativité latente. à quand un musée des créations entrepreneuriales ?!

Le top 5 des attitudes prônées par les entrepreneurs pour booster leur créativité

1/ S’enfuir de l’entreprise !

C’est prouvé, les bonnes idées ne viennent jamais quand on les attend, à savoir derrière son bureau ! Aérez-vous l’esprit, multipliez les découvertes, soyez curieux… La créativité, ça se provoque !

2/ Faire tomber ses barrières.

Bannissez-les : « ça a toujours été comme ça » et autres « ça ne peut pas être autrement » de votre tête. Remettez vos habitudes en question et amusez-vous à trouver de nouvelles utilisations à un produit ordinaire. Effets assurés !

3/ Regarder ce que font les autres !

Observer les autres entreprises, de votre secteur ou non, peut éveiller en vous de nouvelles idées, qui vous viendront par associations de concepts. Attention, on a dit créer, pas copier, d’accord ?

4/ Pratiquer le brainstorming.

Technique reine dans les séances de créativité, le brainstorming peut donner de très bons résultats. Mais n’oubliez pas : lors d’une séance de « remue-méninges », toutes les idées sont permises, surtout les plus farfelues !

5/ Oublier le jugement et la critique.

Que ce soit en séance de créativité ou dans votre vie quotidienne, pour laisser venir les bonnes idées, il faut les accueillir sans les ranger d’emblée dans les cases « bien » ou « pas bien ». Une mauvaise idée est parfois le premier pas vers l’idée du siècle !

Odile Escolier, peintre : « Se mettre dans un état de disponibilité intérieure »

« L’inspiration créatrice est un élan, c’est au peintre de lui laisser l’espace intérieur suffisant pour qu’elle puisse venir à lui. Pour faire jaillir sa créativité, l’essentiel est d’accueillir ce qui nous vient spontanément à l’esprit, de faire confiance et de ne rien forcer. Il suffit d’être dans un état de disponibilité intérieure. Cela nécessite de faire une place en soi par le repos du mental ce qui permet de se relier à son monde intérieur. J’accède à cet état par un temps de silence, en me recueillant, ou en contemplant la nature. Les élans de créativité sont le résultat de toutes les émotions ou sensations engrangées dans la mémoire. On ouvre son esprit, sans vouloir tout contrôler, et faire place au « hasard ». Certaines toiles sont fluides et viennent facilement, comme un élan qui m’emporte. D’autres toiles sont plus laborieuses et demandent une attention plus soutenue, se façonnant au fur et à mesure. Dans ces moments là, une des clés pour continuer à créer est de rester dans le moment présent. »

Marc Georgeault, sculpteur : « S’inspirer de son quotidien »

« Pour être créatif, il faut avoir l’esprit ouvert. Contrairement à d’autres tâches, la création n’est pas possible tout le temps, quand on veut. Et en même temps, la créativité sollicite à chaque instant : l’artiste est constamment dans une recherche, le jour comme la nuit ! Dans ma recherche, je m’inspire de ce qui m’entoure, les détails du quotidien. Autre élément : développer son esprit créatif, cela se travaille. C’est à la fois cette recherche que j’évoque, et la mise en pratique, en matière. Pour créer une belle œuvre, il faut beaucoup de travail ! On essaie, on échoue parfois dans la réalisation, on revient sur d’anciennes idées qu’on retravaille… Et puis je pense qu’on ne peut pas se forcer à se mettre en « mode création », il n’y a pas en nous un bouton on/off de la créativité ! La difficulté, c’est qu’il faut être disponible quand elle vient. Le créateur doit avoir la liberté de faire ce qu’il ressent au moment où il le ressent. »

Yasmine Simon, designer textile : « Toujours chercher et s’entraîner »

« Pour créer, la clé est de ne pas se reposer sur ses capacités. Cela demande de l’exigence envers soi-même pour aller chercher au fond de soi de nouveaux chemins. Tout le monde est créatif, mais, lorsqu’on décide d’en faire son métier, il faut aller plus loin, chercher la beauté, l’excellence. Comment faire apparaître la créativité ? Par l’action ! C’est en faisant, en essayant. Il faut beaucoup travailler, s’entraîner. La création c’est avant tout une dynamique. C’est être constamment dans une recherche, se nourrir de tout, de la nature, d’une peinture ou même d’une parole. Il y a ensuite un travail de synthèse qui se fait naturellement à l’intérieur et que l’artiste matérialise à l’extérieur. Cet esprit de recherche fait partie du quotidien de l’artiste qui s’inspire de détails  comme la couleur du ciel ! Pas facile de réussir à garder cette pureté d’esprit lorsqu’on est pris dans les contingences du quotidien… Cela demande une grande disponibilité d’esprit. »

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page