Actualité

90 % de leur CA perdus en 2 min !

Faisant face à des imprévus, Arthur Saint-Père et son associé ont dû revoir de A à Z leur stratégie par deux fois. Un parcours sinueux qui se termine heureusement par un « happy end » !

Le problème

Les deux entrepreneurs décident en 2007 de monter VeoSearch, un moteur de recherche qui a pour particularité de reverser 50 % de ses bénéfices à des associations. Le concept du site convainc Google, Yahoo, Ask et Exalead de signer avec les jeunes entrepreneurs des contrats de partenariats technologiques.

Rapidement, le site atteint les 700 000 visiteurs uniques par mois, un chiffre qui présage une croissance sans accrocs. Mais c’était sans compter les imprévus qui peuvent apparaître sans effets d’annonce….

Du jour au lendemain, les deux entrepreneurs s’aperçoivent que leur site n’affiche plus les résultats issus de Google. En deux minutes, l’entreprise vient de perdre la source qui générait 90 % de leur chiffre d’affaires et dit adieu à tout espoir de croissance. Il faudra finalement un mois et demi à Arthur Saint-Père pour remonter la filière et comprendre que Google a juste décidé de mettre fin à son partenariat stratégique avec VeoSearch. La décision a été prise à la direction de Google aux états-Unis et est sans appel. 

La solution

Arthur Saint-Père et son associé décident alors d’adopter un discours franc et réaliste avec leurs investisseurs auprès de qui ils viennent de lever 700 000 € : la solution qu’ils préconisent est la liquidation de la société et le remboursement au maximum des parts de leurs business angels. Ce discours convainc les investisseurs de ne pas liquider l’entreprise et de leur redonner des fonds pour démarrer un autre projet. Ils décident donc de créer le site média Durable.com.

On est alors en 2007, et le Grenelle de l’environnement pousse toutes les marques à communiquer sur les thèmes « verts ». Le site se développe donc bien jusqu’en 2010, période où le gouvernement décide finalement de mettre un coup d’arrêt au financement de la filière écologique. La crise s’installe et les marques ne veulent plus communiquer que sur les prix bas. Nouveau coup dur !

Heureusement, cette fois-ci, les deux entrepreneurs ont mieux anticipé l’évolution de leur activité. Depuis quelques mois déjà, ils ont démarré une activité de lead qui donnait de très bons résultats. Ce nouveau business s’impose naturellement comme la nouvelle activité principale des entrepreneurs. Ils créent Dolead, société spécialisée dans le lead sur Internet.

A Retenir

Pour éviter de vous retrouver dans la situation de ces deux entrepreneurs, faites attention à ne jamais « mettre tous vos œufs dans le même panier » : si un seul client ou partenaire génère plus de la moitié de votre résultat, vous êtes en danger potentiel. Anticipez sur les difficultés éventuelles de votre marché et n’ayez pas peur de basculer vers un autre type d’activité. En situation d’échec, ce qui vous permettra de vous redresser sera votre rapidité de prise de décision et votre agilité. l

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer