ActualitéGérerLes difficultés

L’énergie, le souci des entreprises et des particuliers

L’inquiétude des Français et des entreprises pour passer l’hiver va en grandissant. Chaque jour, ils entendent certes qu’il faut réduire leur consommation et ils sont prêts à le faire dans la mesure du possible. Focus sur les dernières infos.

Les ministres européens de l’énergie se réunissent pour réduire les factures

Les dirigeants de l’UE se sont réunis à Bruxelles pour discuter des propositions formulées par la Commission européenne afin de ralentir l’explosion des prix énergétiques. Les récentes fuites sur les gazoducs Nord Stream 1 et 2 en mer Baltique, dénoncées par l’UE comme des actes de « sabotage », ont suscité de nouvelles inquiétudes au sein du bloc, déjà mis en difficultés par l’envolée des prix liée à la guerre déclenchée par la Russie en Ukraine. Mais la France, la Belgique, l’Italie et l’Espagne estiment qu’il faut s’attaquer au problème le plus grave et ils réclament un plafonnement des prix de gros du gaz sur le marché européen.

Ces pays veulent que la mesure s’applique à toutes les importations de gaz, pas seulement celles qui proviennent de Russie. Le plafond serait fixé à 180 euros par megawattheure et la différence avec le prix de gros du marché serait récupérée par les États pour être redistribuée aux ménages et aux entreprises. Des recettes d’environ 140 milliards d’euros pourraient ainsi être reversées, selon la présidente de la CE, Ursula von der Leyen. La proposition de loi fixe aussi aux États de réduire la consommation d’électricité d’au moins 5 % pendant les heures de pic. 

L’inquiétude des Français face à l’inflation

Pendant plus de 30 ans, l’inflation est restée basse. En France, elle oscillait entre 0 et 3 %, voire 4 %. Depuis l’été 2021, elle a brusquement augmenté et elle est passée de 1,5 % à 6,8 %, entre juillet 2021 et juillet 2022. La France reste cependant en dessous du niveau de la zone euro (9,1 % en août 2022) et moins touchée grâce au nucléaire et au « bouclier tarifaire ». La France est moins dépendante des importations d’énergies fossiles, notamment de la Russie, car elle dispose d’un important parc nucléaire.

L’arrêt de certaines centrales va rendre la situation difficile. Le bouclier tarifaire, proposé par le gouvernement pour contenir la forte hausse du prix du gaz et du prix de l’électricité qui ira jusqu’au 31 janvier 2023, permet de contenir la hausse des prix, mais pèse sur les finances publiques. 

Une prime pour les clients économes de TotalEnergies

« Bonus Conso », une prime sera compris entre 30 et 120 euros, en fonction de la baisse de consommation de ses clients. Le PDG de TotalEnergies, Patrick Pouyanné, a annoncé la mise en place d’une incitation financière à destination de ses clients pour qu’ils réduisent leur consommation d’électricité. Chaque contractant qui parviendra à réduire d’au moins 5 % sa consommation cet hiver par rapport à l’hiver dernie

r. Pour toucher le montant le plus important, les clients devront réaliser au moins 20 % d’économie d’énergie entre novembre 2022 et mars 2023, par rapport à la période novembre 2021 et mars 2022. Plus de trois millions de foyers sont concernés d’après TotalEnergies. La prime s’élève à 171 millions d’euros pour l’entreprise. 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page