CréerDigitalFaire un diagnostic

7 indicateurs que scruteront vos acheteurs potentiels pour décider ou non d’acquérir votre entreprise

La mission  des acheteurs est d’acheter des produits en grande quantité  au meilleur prix et pour la meilleure qualité mais aussi en tenant compte des délais de livraison que vous allez lui  proposer. L’acheteur cerne bien les aléas et il ne s’en laissera pas bercer par des approximations. Sa mission est de se tenir informé du marché, des concurrents entre autres. 7 indicateurs lui serviront de boussole. Zoom sur ces 7 indicateurs.

Indicateur 1 : les indicateurs financiers

Les acheteurs potentiels vérifieront d’abord le chiffre d’affaires de votre entreprise et son évolution, la marge commerciale, la rentabilité, la trésorerie et le prix de vente que vous fixez. Bien sûr , ils vous demanderont le plan de financement et les différents documents comptables. Veillez à être bien en règle sur ces différents documents. Dans le contexte actuel, ils vont aussi scruter les annonces dans les médias.

Indicateur 2 : niveau et  qualité du stock (en cas de vente de produits)

Les futurs acquéreurs ne manqueront pas de vous demander précisément l’état de votre stock. Dans le contexte actuel, l’état des stock est devenu une information clef qui suscite l’inquiétude et si votre fabrication est  effectuée à l’autre bout de la planète, ils voudront connaître leur état pour éviter de se trouver en rupture de stock.

Indicateur  3 : la performance commerciale

Ils analyseront bien entendu également le nombre de visiteurs du site Internet, le taux de transformation, le panier moyen, le taux de fidélisation, le nombre de produits par commande, la qualité du service client et le taux de retour et bien sûr les commentaires et avis sur la livraison du produit mais aussi par exemple ils s’intéresseront à  la notice quand vous avez un produit livré en kit et dont la notice explicative est illisible. 

Indicateur 4 : l’acquisition client

Ils vérifieront le ROI des sources d’acquisition du client et le niveau de dépendance à la publicité dans ce domaine. Un indicateur clé que les acquéreurs ne manqueront pas de vous demander. Ils s’attarderont sur le nombre d’adresses e-mails de la base, sur le niveau de qualification et sur le taux de réaction.

Indicateur 5 : La e-réputation du site Internet de l’entreprise

La vitrine d’une entreprise c’est aujourd’hui internet et les réseaux sociaux. Cette donnée est prise en compte par les acheteurs. Ils pourront aussi consulter votre site et observer son référencement  sur les moteurs de recherche.

Indicateur 6 : La réactivité de l’équipe

L’organisation de l’entreprise, le style de management, la complémentarité des salariés… Tout cela sera également regardé à la loupe. Certes, vous avez un bon contact avec votre acheteur mais vous ne serez pas disponible en permanence, il faudra donc lui indiquer la  ou les personnes qui pourront lui répondre à chacune de ses demandes.

Indicateur 7 : les achats responsables 

Les achats responsables contribuent à la création de valeur durable pour l’entreprise et ses fournisseurs et les acheteurs les scrutent avec attention. Le baromètre 2020 ObsAR /OpinionWay  auquel ont répondu 143 organisations (69% du secteur privé et 27% issues du secteur public). met en exergue  l’intérêt des organisations pour les achats responsables partout en France (49% des répondants sont provinciaux). 
Des Achats Responsables face aux défis des achats et de la RSE appuyés  par les lois sur le devoir de vigilance et Sapin 2, loi sur la transition énergétique, projet de loi économie circulaire) mais aussi sociétale (loi PACTE).
Selon le baromètre, ces composantes représentent des défis à relever pour demain. On les retrouve dans les objectifs achats responsables pour les prochaines années.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer