Actualité

Les immanquables du jour

Pour cette journée, Dynamique Mag a décidé de revenir vers vous sur les informations à ne pas louper en cette journée ! 

Le Gorafi licencie un salarié pour manque d’humour

Le site internet satyrique ne rigole pas. Il vient récemment de licencier un des salariés pour « manque d’humour et manque à la déontologie journalistique ». Interrogé par notre rédaction, les directeurs de la publication, M. Jean-François Buissière, M. Pablo Mira et M. Sébastien Liébus défendent leur décision : « Les performances de ce salarié étaient bien en dessous de la moyenne des autres ce qui démontraient sûrement une absence totale de recherche dans la véracité de l’information et d’humour. On voyait arriver les différents papiers et nous étions à chaque fois déçus, parfois il y avait plusieurs fausses informations dans un même papier. Nous avons dû prendre cette décision difficile afin de conserver l’image de sérieux de notre site web d’information ». L’intéressé conteste cette décision par l’intermédiaire de son avocat, maître Corbeau : « Mon client exécutait bien ses heures et a été recruté pour son humour particulier. Il n’a rien changé à sa méthodologie et confrontait toujours plusieurs sources avant de donner une fausse information. Il a toujours vérifié qu’elle ne correspondait pas à la vérité. C’est incompréhensible ! ». Désormais les tribunaux sanitaires sont en charge de rendre leur jugement. Sera-t-il blanchi ?

Sanctionner ses salariés pour défaut de confinement

L’ordonnance n°30381 du 01er avril 2020 autorise désormais à sanctionner les salariés qui ne seraient pas confinés chez eux en période de chômage partiel. Edouard Philippe s’est félicité de cette décision : « Il faut bien comprendre qu’en période de chômage partiel, certains salariés trouvent drôle d’aller accrocher des poissons d’avril un peu partout et même parfois en allant jusqu’à leur lieu de travail pour le faire dans le dos de leurs collègues. Mais dans cette période de crise sanitaire, il faut bien comprendre que cette attitude est irresponsable. Afin de maintenir l’ordre et préserver la santé publique, nous avons décidé que les personnes les plus-à-mêmes de sanctionner les salariés étaient les dirigeants d’entreprise. Et puis ce n’est pas très écologique en plus de gâcher du papier. ». Salué par l’ensemble de l’opposition, cette décision forte du gouvernement ne devrait cependant pas rencontrer l’unanimité chez les salariés. Interrogé anonymement, un salarié sanctionné nous a donné sa version : « il est vrai que je n’avais pas très bien suivi les lignes de découpage du poisson et que je l’avais collé derrière le patron qui allait pêcher. Je ne savais pas que son ami allait lui arracher sa veste en croyant que ce serait un vrai ! ». Le conseil constitutionnel devrait bientôt donner sa décision quant à la conformité de cette nouvelle ordonnance… 

La fin du confinement annoncé dans 2 semaines 

Le confinement initial de 2 semaines qui devait prendre fin le 31 mars a été prolongé de 2 semaines jusqu’au 15 avril. Même si tout le monde le savait déjà, il devrait être prolongé de deux semaines minima le 15 avril et se terminer au 1er mai pour la fête du travail. Le gouvernement envisage cependant une nouvelle prolongation de deux semaines minima avec une possible prolongation de deux semaines en fonction de l’évolution de la situation et projette de tenir informé les Français dans « quelques jours ». Interrogé par notre rédaction, Christine M., 48 ans, (prénom changé pour des raisons d’anonymat, ndlr) nous confie son désarroi : « Mon mari a les cheveux de plus en plus longs et il ne ressemble plus à rien. C’est une catastrophe car on ne peut ni se rendre chez le coiffeur, ni chez l’esthéticienne. On dirait Robinson Crusoé alors que j’avais épousé un homme qui ressemblait à Brad Pitt. Il refuse catégoriquement que je lui coupe les cheveux. Pourtant, j’ai bien coupé ceux des enfants et il avait le sourire aux lèvres en les voyant ! C’est incompréhensible ! Ils sont très mignons et ressemblent désormais à leur jouet préféré : les Playmobil ! »

Bien entendu, il s’agit d’un poisson d’avril… 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer