164351

GestionLe B.A. BA de la gestionLe B.A. BA du financement

EUR/USD et USD/EUR : quelles différences ?

L’euro (EUR) et le dollar américain (USD) se hissent au sommet du classement des monnaies les plus populaires en termes de volume d’échanges sur les marchés financiers mondiaux. La paire de devises EUR/USD est donc la plus négociée et la plus liquide. Cependant, une autre paire impliquant ces deux devises mondiales majeures existe : l’USD/EUR. 

Est-elle aussi populaire que l’EUR/USD ? Quelles sont les différences entre l’EUR/USD et l’USD/EUR ? Comment se fait le choix de la devise de base ? 

Voici ce que tout investisseur devrait savoir sur ces deux paires de devises pour maximiser ses opportunités de trading impliquant l’EUR et l’USD.

Devise de base et devise de cotation

Sur le marché des changes, le Trading se fait toujours par paire de devises, incluant une devise de base (la première devise dans la paire ou le numérateur) et une devise de cotation ou de contrepartie (la deuxième devise dans la paire ou le dénominateur).

Dans le cas de l’EUR/USD :

  • l’euro (EUR) est la devise de base
  • et le dollar américain (USD) est la devise de cotation.

Le taux de change d’une paire de devises reflète donc la quantité de la devise de cotation qu’il faut vendre/acheter pour acheter/vendre une unité de la devise de base.

Si un investisseur fait du Trading sur Forex et que le taux de change EUR/USD affiché est de 1,05, alors cela signifie que 1 EUR permet d’obtenir 1,05 USD.

Quand un investisseur pense qu’une paire de devises va augmenter, il peut décider d’ouvrir une position d’achat (ou position longue) sur cette paire. Dans ce cas, il achète la devise de base tout en vendant simultanément la devise de contrepartie.

À l’inverse, si le scénario principal de cet investisseur est la baisse de la paire de devises en question, il peut ouvrir une position de vente à découvert (ou position courte) sur la paire. Il va ainsi vendre à découvert la devise de base et acheter simultanément la devise de contrepartie.

Bien sûr, les Traders n’ont pas à effectuer manuellement ces opérations. Le courtier s’en charge à chaque fois qu’une position d’achat ou de vente est ouverte ou fermée sur sa plateforme de Trading.

Le choix de la devise de base

Lorsque les Traders font leurs premiers pas sur le marché des changes, l’ordre des monnaies dans les paires de devises disponibles au Trading peut parfois s’avérer déconcertant. 

Or, il s’agit souvent de conventions de cotation qu’il suffit simplement de connaître !

Les acteurs du marché ont en effet tendance à trader les paires de devises d’une manière spécifique, notamment en considérant les cotations directes et les cotations indirectes. Il faut donc comprendre comment fonctionnent ces deux types de cotation et quelles sont les conventions de cotation avant de se lancer.

Lorsque l’on parle de cotation directe, on considère que la devise étrangère est la devise de contrepartie et que la devise locale est la devise de base. Les investisseurs cherchent donc à savoir quelle quantité de devise étrangère est nécessaire pour obtenir une unité de la devise locale.

L’EUR/USD sera donc une cotation directe pour un Français ou pour tout Européen utilisant l’euro comme monnaie principale. 

À l’inverse, une cotation indirecte considère la monnaie étrangère comme la devise de base et la monnaie nationale comme la devise de contrepartie. Ici, les investisseurs cherchent à savoir combien de devise locale est nécessaire pour obtenir une unité de la devise étrangère.

Ainsi, l’USD/EUR sera une cotation indirecte pour les Européens.

En revanche, du point de vue d’un Américain, la situation sera inversée, car la monnaie locale sera le dollar américain et non l’euro. L’USD/EUR sera donc une cotation directe pour cet investisseur américain, alors que la paire EUR/USD sera considérée une cotation indirecte.

La devise de base peut donc varier en fonction de l’emplacement du Trader et de sa monnaie locale. Cependant, des conventions de cotation existent aussi, ce qui explique pourquoi certaines paires de devises sont plus populaires que leurs opposées.

Étant donné le rôle central de la devise américaine dans le commerce international, la finance mondiale et le marché des changes, il est courant d’utiliser des cotations où le dollar américain est la devise de base. 

Cependant, il existe des exceptions à cette pratique qui incluent notamment l’euro et les devises issues du Commonwealth comme la livre sterling (GBP), le dollar australien (AUD) ou encore le dollar néo-zélandais (NZD).

Le choix de faire du Trading de la paire EUR/USD plutôt que celui de la paire USD/EUR découle donc de conventions historiques et de normes du marché. C’est la paire EUR/USD qui sera le plus souvent présente sur les plateformes de Trading.

Cette pratique contribue à instaurer une cohérence et une uniformité sur le marché des changes, facilitant la compréhension et l’exécution des transactions des paires de devises pour l’ensemble des parties prenantes.

Changer la devise de base

Malgré les conventions de cotation, il existe une formule mathématique simple pour passer d’une cotation à l’autre.

Si la paire de devises d’origine est l’EUR/USD (avec l’euro comme devise de base), voici le calcul nécessaire pour obtenir le taux de change de l’USD/EUR (avec le dollar américain comme devise de base) : USD/EUR = 1 / (taux de change de l’EUR/USD)

En reprenant notre exemple précédent d’un taux de change de l’EUR/USD à 1,05 (dans lequel 1 EUR vaut 1,05 USD), le taux de change de l’USD/EUR sera de 1/1,05, soit 0,9524. Dans ce cas, 1 USD vaudra 0,9524 EUR.

Comprendre les différences entre l’EUR/USD et l’USD/EUR est donc essentiel pour les Traders ou les investisseurs sur le marché du Forex. 

La maîtrise des conventions de cotation leur permettra de naviguer avec une plus grande confiance sur le marché des devises, en comprenant mieux comment les taux de change sont exprimés et comment ils influencent leurs transactions. 

De plus, cette compréhension est particulièrement utile dans certaines stratégies de Trading comme l’arbitrage, notamment l’arbitrage triangulaire qui exploite les variations des taux de change entre trois devises.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page