Chronique d'un entrepreneurCréer son entreprise ou non ?Entrepreneur

Entrepreneur, un métier parfois frustrant

Si la frustration permet souvent d’avancer, il faut avouer que le métier de chef d’entreprise demeure parmi ceux qui peuvent vous frustrer plus qu’on ne l’imagine. Contrairement à ce que l’on peut imaginer de cette fonction, les dirigeants sont souvent confrontés à des résistances ou à des événements qui ne vont pas leur permettre de réaliser ce qu’ils souhaitent et finir frustrer. Zoom sur quelques moments de frustration commun. 

L’absence de moyens financiers

Il s’agit de l’une des raisons les plus communes de frustration. Vous bâtissez votre plan stratégique, détectez des opportunités gigantesques et faites les premiers tests. Tout semble parfaitement fonctionner. Oui mais vous ne pouvez lancer la suite faute de moyens. Vous devez attendre patiemment que les fonds arrivent, que votre capital se débloque, que vos fournisseurs vous paient, que votre levée de fonds arrive ou tout simplement que l’activité décolle. Vous vous retrouvez obligé d’attendre en espérant que la concurrence ne se précipite pas sur ce créneau porteur que vous ne pouvez saisir. La plupart des entrepreneurs tenteront alors de contourner la difficulté ou de se lancer sur une autre tâche en attendant. 

L’attente de la masse critique

Il s’agit d’un phénomène très fréquent , notamment en BTOC et dans les business liés à internet. Il est essentiel   que vous atteigniez une viralité ou un niveau de notoriété suffisant pour que l’on semble vous découvrir et que l’on commence à parler de vous. Le nombre d’utilisateurs tardent à monter et vous vous sentez fortement frustré par cette lenteur inhérente. Il est clair que l’attente semble interminable et que vous avez beau trouver de nouveaux moyens de faire parler de vous, cela prend du temps. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle certains n’hésitent pas à lever des fonds et à communiquer très largement dans les médias afin d’accélérer car l’attente peut être très longue. Ceci est d’autant plus difficile quand vous rencontrez un effet de palier, autrement dit que vous restez bloqué dans une zone invisible et que vous ne savez pas ce qui vous empêche de gravir cette dernière marche. 

Un contrat qui ne se signe pas

Vous avez convaincu le prospect et vous en êtes sûr qu’il va signer. Parfois certains contrats mettent une éternité malgré des process bien huilés à se concrétiser. Certains éléments font tarder une décision qui pourrait être bien prise en quelques minutes et vous attendez patiemment qu’une de vos offres portent ses fruits. Ce sentiment arrive souvent dans les collaborations entre grands groupes et petites structures qui n’ont pas la même notion du temps. Si les premiers voient sur le long terme, les nouvelles structures sont le plus souvent limitées dans l’attente. La frustration (et parfois la peur) est d’autant plus forte dans ce cas et il vous faudra prendre votre courage à deux mains et apprendre à relativiser pour continuer à lancer des actions qui se concrétiseront peut-être plus rapidement. 

Des mises en place très longues

Quand on est entrepreneur, la première frustration reste qu’une décision parfois prend du 

 à devenir concrète. Ce n’est pas parce qu’on décide que tout se fait immédiatement. Si vous pouvez vouloir votre site internet et que vous en avez bien dessiné les contours, la réalisation peut parfois rencontrer des obstacles. Il en va de même dans tous les domaines, que l’on parle d’automatisation, de création de fichier client, de contacts clientèles … Entre la décision et la véritable implémentation, un moment qui peut paraître infiniment long peut se passer et qui reste source de frustration. Vous êtes alors à l’aguet tous les jours, ce qui ne vous aide pas à être patient. Créez donc vos systèmes de suivi et passez à autre chose. Attendre n’a jamais fait les choses se réaliser plus vite.

Globalement sur la frustration

La frustration des chefs d’entreprise provient avant tout du fait que vous êtes décisionnaire. Or, elle provient de base des résistances à ce que vous avez décidé. Rien de plus normal donc d’éprouver couramment ce sentiment car celles-ci peuvent provenir autant de causes qui sont internes à votre entreprise qu’externes voire dues à vous-même. Ce qu’il faut garder en tête lorsque l’on rencontre une frustration, c’est que les difficultés qui vont vous barrer la route seront nombreuses et c’est l’un des attributs de la fonction. Plutôt que de vous morfondre, vous devez donc transformer ces difficultés en challenges ou défis. Il s’agit de les surmonter et de les dépasser. Cette volonté de dépassement, plutôt que d’abattement, vous permettra parfois de trouver des solutions auxquelles personne n’a pensé ou d’être le premier à les mettre en place. Car finalement ce qui compte, ce n’est pas de rencontrer des difficultés mais bien d’arriver à les résoudre. 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page