GérerLe B.A. BA des RHManagement

Doit-on mentir à ses salariés ?

Mentir demeure
une pratique courante au sein des entreprises. Certains entrepreneurs ne sont
pas épargnés par ce vice et les salariés peuvent se sentir bernés par les
déclarations de leurs dirigeants. Pas toujours très habile (ou utile), le
mensonge peut s’avérer vraiment dangereux pour l’avenir de votre entreprise.

Se cacher
derrière le mensonge

Certains
préfèrent se cacher derrière des excuses pour se justifier et ne font pas
preuve de sincérité envers leurs collaborateurs. De nombreux managers tentent
de se dédouaner de toute responsabilité en disant ne pas être
habilité, par exemple,
quand il s’agit d’une demande d’augmentation. Si le travail de votre
collaborateur ne justifie pas forcément de promotion, il peut être parfois
utile de ne pas se cacher derrière des mensonges. Les nombreuses excuses peuvent
rapidement devenir des mensonges. 

Pour une
question de paresse, de temps ou encore d’envie, taire une vérité peut aussi vite
arriver. Ce silence
volontaire est révélateur d’une chose : la peur de décevoir ses salariés
ou de les angoisser avec une annonce difficile. Se servir d’excuses pour ne pas
donner d’informations claires à ses salariés revient cependant à se décrédibiliser.
Le rôle de manager perd
de sa valeur et les employés comprennent généralement les sous-entendus.

Le mensonge
est plus récurrent lorsque l’entreprise connait de grosses difficultés. Par
peur d’affoler les salariés, certains préfèrent ne pas envisager une possible
annonce d’une situation critique. Envisager l’entreprise comme un groupe même
dans les moments les plus difficiles, reste nécessaire. Mentir sur un
redressement judiciaire ou un dépôt de bilan, par exemple, reste une solution
de facilité. Ce n’est pourtant pas une bonne idée. Pour les salariés, une
annonce comme celle-ci peut mener à une mobilisation ou encore à une perte de
productivité. Le mensonge n’aggravera que vos difficultés, créant un conflit
s’il est découvert par la suite. En réalité, communiquer s’avère nécessaire,
surtout lorsque l’entreprise ne se porte pas bien. Si l’annonce est faite trop
tard, vos collaborateurs se sentiront infantilisés. Le mensonge dégrade votre
image de groupe et risque d’entraver vos relations avec les collaborateurs.

Pour
quelles raisons mentir à ses salariés ?

Concernant les
informations stratégiques de votre entreprise, le mensonge par omission demeure
parfois obligatoire. Le Code du travail est clair : le comité d’entreprise doit
être consulté et informé « sur les questions intéressant
l’organisation, la gestion et la marche générale de l’entreprise, notamment sur
les mesures de nature à affecter le volume ou la structure des effectifs […] ». La loi n’autorise pas la divulgation
des informations si elles n’ont pas été statuées avec le reste du comité
d’entreprise. Si un licenciement par exemple doit se produire dans
l’entreprise, tant que la situation n’a pas été actée les informations ne doivent pas être
divulguées.

Le mensonge
par omission demeure souvent obligatoire aussi pour des raisons de
confidentialité. Il faut parfois rester muet. Il ne s’agit pas de mentir mais
de respecter les règles de confidentialité, obligatoire pour l’employeur et ses
salariés.

En 2017, le
site qapa.fr a réalisé une étude auprès de 200 000 cadres actifs sur le
mensonge en entreprise. 83% des hommes avouent avoir menti à leurs salariés
contre 75% des femmes. Les raisons concernent la plupart du temps des annonces
négatives comme des mauvais résultats, un départ contraint, une cessation de
paiement, un départ d’un gros client, un dépôt de bilan ou encore un lancement
de procédures judiciaires envers l’entreprise. Pour garantir un épanouissement,
l’honnêteté doit être mise
en avant au sein du groupe. Faire confiance à ses collaborateurs lors d’une
difficulté permet de surmonter la situation ensemble. Certaines annonces
restent difficiles à avouer pour les cas les plus durs. Pour la plupart des
situations, le mensonge est à proscrire, mais parfois enjoliver une vérité permet
d’apaiser l’équipe et les inquiétudes. 

Dire la
vérité pour une bonne efficacité

Contrairement
aux idées reçues
dire toute la vérité peut s’avérer vraiment bénéfique. C’est le constat de Kim
Scott, auteur de « Radical Candor » (Honnêteté
radicale), être
honnête avec ses salariés améliore leurs capacités, selon elle. Mais cette
consigne concerne plus le quotidien et les tâches des employés. L’important selon Kim Scott est de
rester honnête et de ne pas être blessant. Pour faire confiance à ses salariés,
le mensonge doit rester marginal et le tact reste primordial dans tout type de
conversation. L’information doit toujours rester sincère pour le bien de la
relation avec les collaborateurs.

Le mensonge
dans l’entreprise peut dégrader les relations entre salariés. Et pour certaines
personnes, cet acte peut peser sur le moral. Il est difficile de garder pour
soi certaines informations. Se confier convenablement s’avère parfois plus
bénéfique, même si cela peut faire peur à vos salariés. Le mensonge vise parfois à
protéger dans la majorité des cas, mais il faut réfléchir à son impact sur le
long terme. L’enjeu au sein d’une entreprise n’est pas d’être totalement
transparent sur toutes les informations. Être le plus honnête possible avec ses
salariés permet une plus grande cohésion et évite les rapports de force. Faire
confiance à vos employés, c’est leur donner de l’importance, en divulguant la
vérité, vous imposez le respect et la communication au sein de votre
entreprise. 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page