Management

Développez votre fécondité !

Profitant de l’arrivée du printemps, j’ai envie de vous poser une question : « Selon vous quelle est la différence entre être efficace et être fécond ? »

Pour moi, être efficace, ressemble à ce comportement que les anglo-saxons qualifient de « stick to the rule », suivre la règle. Et plus largement, emprunter un chemin quasi rectiligne (comme la règle de nos enfances), plutôt sans mauvaise surprise, pour parvenir à un résultat également bordé (ne dit on pas « c’est carré »), et qu’on espère sans surprise. Le locuteur ne précise pas, sans surprise, parce que finalement, sans surprise tout court, c’est mieux. – Moi j’aime pas, les surprises, disent de conserve, schtroumpf grognon et les marchés financiers.

Le résultat, selon la règle, n’est généralement pas très grand, un mono décimètre faisant l’affaire (quelques points de croissance), mais il ne déçoit pas, on ne s’attendait pas à mieux, et croit-on, « on n’a rien perdu » !

Et voilà que le printemps nous apprend l’inverse !

Si nous imaginons que cet hiver était notre premier hiver, nous avons bien cru que nous allions y passer. Les arbres ont perdu leurs feuilles, tout y est passé, en apparence, c’était fini.

De même pour la graine enfouie dans la terre. Nous ne la voyons pas, elle pourrait sembler gentiment en train de moisir, mais en dépit des apparences, la vie continue.

Par leurs chemins obscurs, l’arbre et la graine devenue plante vont accoucher d’une démesure : tant de fruits pour un arbre, et tant de graines pour une plante !
La fécondité me semble être de l’ordre du dépassement, de la gratuité et de la démesure. Dépassement des apparences, d’une situation très compromise, gratuité d’une persévérance, en dépit de ces apparences, et démesure du résultat.

A l’aune de la fécondité, la seule efficacité s’avère cumuler les pertes. Celle de l’abondance du résultat, mais également celle de la gratuité qui permet de travailler sans systématiquement se soucier du résultat et surtout sans forcer.
Ces quelques questions de coaching vous aideront peut être à développer votre fécondité :

  • qu’est ce qui est en apparence perdu pour vous ? Si vous l’arrosiez 5 minutes tous les jours, que pourriez-vous faire ? 
  • qu’est ce que vous pourriez laisser en terre, sans vous soucier de sa croissance aujourd’hui ? 
  • Qu’est ce que vous avez besoin de mûrir à l’intérieur de vous (dans votre terre à vous) sans en parler ? 
  •  Quelles graines aimeriez-vous voir grandir ? 
  • Si vos graines donnaient des fruits, en abondance, quels fruits aimeriez vous que ce soit ?
  • Une graine a besoin de nutriments, d’eau, de chaleur ; pour vos graines à vous, c’est quoi les nutriments ? L’eau ? La chaleur ? 
  • Dans le passé, quelle situation semblait perdue et a débouché sur des résultats abondants ? Pour vous ? Pour vos collègues ? 
  • Coach, manager, quelles questions pouvez-vous poser à un client pour accompagner sa fécondité au-delà de son résultat souhaité ? 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page