GérerManagementSe former / Se faire accompagner

Comment se créer un mental d’acier ?

Le parcours d’un entrepreneur est semé d’embûches et les
responsabilités liées au poste de dirigeant ne manquent pas. Négocier avec les
clients, fédérer ses équipes, mettre en place des stratégies optimales… Autant
de missions qui requièrent un mental d’acier. Les challenges, les récompenses
ou encore vos collaborateurs peuvent être d’excellents moyens de se forger un
mental à toutes épreuves. Explications.

S’inspirer de l’état
d’esprit sportif

Le sport invite à constamment se dépasser à travers un
entraînement intensif et à ne jamais manquer de motivation, si l’on souhaite
gravir le podium de la réussite. Il en est de même pour l’entrepreneuriat et,
si vous souhaitez devenir un dirigeant avec un mental d’acier, il demeure essentiel
de travailler votre esprit de compétition. Pourquoi votre entreprise se démarquerait-elle
de la concurrence ? Tout simplement parce que vous vous efforcez, sans
relâche, d’être le meilleur dans votre domaine. Visualisez la première place de
cette course entrepreneuriale si vous souhaitez porter au plus haut votre
projet !

Se fixer des objectifs

Se contenter d’une routine et d’une bonne mise en œuvre, que
l’on maîtrise parfaitement, vous ennuiera à un moment ou à un autre et le
manque de motivation peut vite se faire ressentir. Remédiez à ce constat en vous
fixant de nouveaux objectifs. Ils apporteront une certaine part de nouveauté,
ce qui devrait vous pousser d’autant plus à les atteindre. Une fois ces
challenges réussis, l’estime de soi s’accroît ainsi que la confiance qu’on a en
ses capacités et ses performances. Une satisfaction personnelle qui contribue
grandement à se créer un mental de champion.

Se récompenser

Une fois vos challenges réussis, pensez à vous
récompenser ! Le cerveau doit toujours associer la réussite personnelle à
une récompense pour rester motivé et la reproduire. Un restaurant, un weekend
ou encore l’achat d’un bien qui vous fait plaisir… Des moments que vous
avez bien mérités. Votre esprit prend conscience que, pour arriver à ces
moments de détente, il lui faut, auparavant, fournir un travail conséquent. Il
enregistre ainsi cette manière de procéder et préserve sa motivation à relever
de nouveaux défis.

Travailler son
discours intérieur

Afin de se créer un mental d’acier, prêt à surmonter tout
obstacle, le premier élément à travailler est votre discours intérieur. Chassez
de votre esprit toutes les pensées négatives qui nuisent à votre réussite du
type : « Tu ne vas pas y arriver » ou « Abandonne » et
laissez place à un discours prônant la positivité et la motivation. En vous
répétant sans cesse que vos objectifs sont à portée de main et que vous pouvez
les atteindre, votre persévérance ne diminuera pas et vous arriverez à vos
fins. Une confiance en soi dépassant les craintes liées au risque demeure l’une
des clés du succès entrepreneurial.

Apprendre aux côtés
de collaborateurs

L’arrogance n’est pas la qualité première d’un bon
dirigeant. Bien au contraire, l’humilité possède bien plus d’avantages. Vous
apprenez constamment, sans parfois vous en rendre compte, aux côtés de votre
réseau de professionnels. Ces derniers peuvent vous apporter leur expérience et
leurs conseils pour, non seulement, vous aider dans votre développement mais
également pour éviter certaines erreurs. Ne sous-estimez pas non plus le
potentiel de vos salariés. Ces derniers ont des talents propres et peuvent exceller
dans certains domaines que vous ne maîtrisez pas forcément. Apprendre aux côtés
de ses collaborateurs enrichit votre expérience et forge vos connaissances
entrepreneuriales, indispensables au mental d’acier.

Combattre l’échec

« Apprenez de vos
erreurs. Des difficultés, vous allez en rencontrer. Ne négligez pas votre
capacité à en tirer des apprentissages mais aussi à vous enrichir de tout le
savoir qu’il y a autour de vous 
», conseille Jonathan Cherki,
fondateur de Content Square. L’entrepreneur est confronté aux risques et tente
de se frayer un chemin sur un parcours semé d’embûches, sans jamais baisser les
bras. Lorsque vous êtes confronté à l’échec, ne le faites ainsi pas devenir
synonyme d’incompétence. Voyez en lui le reflet d’une expérience à travers
laquelle vous tirerez des leçons, qui vous seront bénéfiques à l’avenir.
L’entrepreneur qui réussit fait face à l’échec et ne se laisse pas abattre.

Garder son calme

L’énervement, le stress, la pression, l’angoisse : des
sensations qui peuvent vite vous submerger dans votre vie de créateur
d’entreprise, assez chargée. Apprenez à vous contrôler pour réagir de façon
tempérée et ne pas nuire à votre image. Pratiquez une activité en dehors de
votre vie professionnelle pour vous détendre et relâcher la pression. Ces
moments sont, pour votre esprit, un réel moyen de décompression, qui lui
permettent de tenir le cap tout au long de vos journées mouvementées.

Ne pas faire de coups
bas

« Ne pas penser
qu’il faut être méchant pour réussir dans le business. Les gens qui pensent que
pour réussir dans les affaires il faut être un requin et tuer les autres se
trompent. Être gentil fonctionne très bien et aide à fédérer les autres autour
de vous, à porter votre projet avec vous
 », conseillent Jean Canzoneri
et Thomas Pasquet, les cofondateurs de Beezik. Avoir un mental d’acier ne
signifie pas écraser tout le monde sur son passage. Vous et vos concurrents
devez rester dans l’esprit d’une « bonne guerre » et ne pas vous descendre
auprès de vos prospects communs. Autrement, cela nuirait, fortement, à votre image
ainsi qu’à celle de votre entreprise. D’autre part, ne pensez pas que la
négociation avec vos clients s’apparente à un match de boxe dans lequel vous
devez absolument mettre votre adversaire KO pour conclure la vente. Bien au
contraire, il vous faudra le fidéliser en concluant une offre qui convient aux
deux parties.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page