BusinessCréerLe compte de résultat

Comprendre le compte de résultat

La comptabilité est la boussole de toute entreprise. La déléguer uniquement à votre expert-comptable sans en comprendre un traitre mot serait un manque de discernement évident.  Certains pensent que la simplification administrative des entreprises passe par la suppression des obligations comptables. Pourtant, la comptabilité est la base de tout outil de pilotage de l’entreprise. Le plus basique d’entre eux est l’élaboration d’un compte de résultat pour l’entité que l’on dirige.

Le compte de résultat de l’entreprise

C’est la photo prise à un moment donné de l’entreprise (fin de mois, fin de trimestre, fin d’année) et qui représente l’évolution de son activité depuis le début de la période choisie.

Comment il se compose ?

Le compte de résultat est un document comptable qui prend en considération l’ensemble des postes de produits (ou recettes, ou ventes) que l’on compare à l’ensemble des postes de charges (ou dépenses, ou achats), ceci à partir des enregistrements quotidiens en comptabilité durant un exercice comptable. La différence représente le résultat de la période : un bénéfice si les produits sont supérieurs aux charges ; un déficit si les charges sont supérieures aux produits. Le compte de résultat sert à informer sur les performances réalisées par une entreprise. Le compte de résultat permet à l’administration fiscale de prendre connaissance du bénéfice réalisé par une entreprise et à  des investisseurs potentiels de bien cerner la rentabilité

D’autres indicateurs issus du compte de résultat

Dans le cadre d’une présentation dynamique, il peut être mis en exergue les soldes intermédiaires de gestion (SIG) que sont :
• La marge commerciale : la différence entre les ventes et les achats pour les activités de négoce.
• La valeur ajoutée (VA) : la différence entre les produits et les achats auxquels sont ajoutés toutes les charges d’exploitation liées à l’activité (loyer, entretien, assurances, honoraires, publicité, télécommunications et services bancaires).
• L’excédent brut d’exploitation (EBE) : la valeur ajoutée (VA) à laquelle sont soustraits les impôts et taxes et les frais de personnels.
• Le résultat d’exploitation (RE) : l’excédent brut d’exploitation auquel sont soustraits les charges et produits calculés que sont les dotations et reprises sur amortissements, ainsi que les autres produits et charges courantes.
• Le résultat courant : le résultat d’exploitation duquel est soustrait ou ajouté le résultat financier (différence entre produits et charges financières).
• Le résultat net : le résultat courant duquel est ôté le résultat des opérations exceptionnelles intervenues dans la période.

À partir de ces agrégats, il peut être déterminé les ratios de gestion ; ce qui consiste à rapporter chaque solde intermédiaire de gestion au montant total du chiffre d’affaires, et ainsi déterminer une valeur relative en pourcentage. Cela permettra, notamment, une comparaison plus pertinente sur plusieurs périodes.

Il est facile de saisir son utilité qui permet d’analyser la situation de votre entreprise. Pour mieux comprendre, demandez à votre expert-comptable de vous présenter le résultat de votre activité sous la forme d’un tableau des soldes intermédiaires de gestion. Vous visualiserez ainsi mieux la formation de votre résultat ; un bénéfice bien entendu !

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer