CréationLes étapes de la créationSe former à la création

Entreprendre : bien plus qu’un simple parcours initiatique

Les statistiques nous le prouvent, la fièvre d’entreprendre n’est pas redescendue malgré les circonstances. Bien au contraire la crise sanitaire et son cortège de fermetures et de licenciements ont donné à plus d’une ou plus d’un l’envie de prendre leur destin en mains, de remettre les valeurs auxquelles ils sont attachés au centre de leur vie et l’envie de dépasser les freins et de contribuer à un monde nouveau.

L’aventure entrepreneuriale n’est guère un parcours de santé. Une kyrielle d’obstacles au fur et à mesure plus élevés les uns que les autres se dressent sur la route d’un dirigeant et, parfois même, l’empêchent d’avancer. Loin des allures d’une simple promenade, ce véritable parcours du combattant constitue un rite de passage obligé. 

Pas de raccourci possible !

Certains ont tenté de relever le défi mais, confrontés à des sentiers barrés ou sans issue, se sont retrouvés contraints de rebrousser chemin. D’autres, plus chanceux, entrevoient enfin, après de multiples péripéties, le bout du tunnel, et quelques-uns seulement, sont déjà parvenus à en sortir. Quoi qu’il en soit, se lancer dans un tel voyage requiert bien du courage, de l’endurance et surtout, de la détermination. Au cours de celui-ci, vous pouvez être amené à emprunter tous les détours possibles et inimaginables. Face à ce genre de situation, il n’y a pas de raccourci.

 Pas le temps non plus de faire une pause.

 Une fois la nuit tombée, les loups vous observent et guettent sans scrupules votre perte. Un dirigeant non averti pourrait bien y laisser son âme d’entrepreneur… Plongé au cœur de la forêt, les difficultés s’ajoutent les unes aux autres. Une association qui tourne mal, un business model qui n’est pas rentable, une erreur de positionnement, une mauvaise gestion de ses finances, une hyper-croissance qui survient sans qu’on y soit préparé, un produit/service trop avant-gardiste ou qui tarde trop à sortir, un bad buzz généré autour de votre boîte ou encore un simple accident sont autant de mésaventures qui peuvent survenir tout au long de votre activité. Tout cela peut susciter la peur. 

Pas de panique !

Mais comme l’a dit un jour un grand sage japonais, c’est au nombre de kilomètres parcourus et d’embûches rencontrées qu’on reconnaît la valeur d’un être humain. Pas de panique donc si vous devez faire la traversée à la nage, du moment que vous gardez la tête hors de l’eau. Il n’est pas non plus inquiétant de croiser sur sa route certains entrepreneurs sans sac à dos ni provisions. S’ils parviennent à franchir la ligne d’arrivée (cela est valable aussi pour vous) leur bagage se sera enrichi d’une expérience pleine de sens pour l’avenir. Bien que la route soit encore longue, le magazine Dynamique, ou plutôt ce « guide du routard » version entrepreneur, devrait vous permettre d’éviter un maximum de pièges et de retrouver votre chemin pour ceux qui se seraient égarés. 

Enfin, parce que d’autres y sont passés avant vous, retrouvez quelques-uns de leurs témoignages et forgez-vous de leur expérience.  

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page