GérerGestionLe B.A. BA de la fiscalité

Le point mort ou seuil de rentabilité

Le point correspond au chiffre d’affaires nécessaire pour que l’entreprise commence à réaliser des bénéfices. On l’appelle également « seuil de rentabilité »

Autrement dit, il s’agit du moment où les ventes permettent de compenser toutes les charges variables (ou charges opérationnelles) et charges fixes (ou charges structurelle) durant un exercice. 

Il est utile de savoir son point mort afin de déterminer les ventes à réaliser par jour / par mois pour que l’entreprise soit bénéficiaire. Il peut notamment permettre de fixer des objectifs à atteindre.

Calculer son point mort :

1/ Déterminer l’ensemble des charges

Calculer son point mort, revient d’abord à déterminer l’ensemble des charges de l’exercice.

Il s’agit donc de :

  • Déterminer l’ensemble des charges fixes : dépenses hors exploitations (peu important s’il y a des ventes ou non). Ce sont par exemple les loyers, salaires, charges sociales, primes d’assurance…
  • Déterminer l’ensemble des charges variables : dépenses d’exploitation (découlant du niveau de ventes). Ce sont par exemple les approvisionnements, les frais de transport, le commissionnement sur ventes…

2/ Puis de calculer la marge sur coût variable

Marge sur coût variable = montant prévisionnel des ventes – charges variables 

3/ Calculer le taux de marge sur coûts variables : % des ventes

Une fois la marge sur coût variable obtenue. Il s’agit de la diviser par le total des ventes (chiffre d’affaires) et de multiplier le résultat par 100.

4/ Diviser les charges fixes par le taux de marge sur coût variable

Ceci vous donnera le montant des ventes (chiffre d’affaires) qui permettra de payer toutes les charges fixes et donc vous permettra de calculer le point mort

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page