Améliorez vos outils de baseDévelopperPersonnel

Comment bien communiquer

Bien communiquer n’est pas l’apanage de quelques-uns dotés d’un charisme à toute épreuve. Il est facile le constater avec les entrepreneurs qui font la une des médias. Ils n’ont pas en général le profil de James Bond ni celui de la très charismatique Monica Bellucci mais ils apportent une valeur ajoutée qui correspond à l’évolution planétaire.

Certes si l’art de la communication est maîtrisé par certains entrepreneurs, beaucoup se sentent moins à l’aise, voire stressés, dans l’exercice. Loin d’être forcément innée, elle peut néanmoins s’apprendre et faire de vous un as pour argumenter, négocier et convaincre. Quels sont les atouts indispensables ? Quelques conseils de préparation pour réussir.

Préparer sa manière d’être

Avant toute chose, une communication réussie dépend pour beaucoup des attitudes. Il est donc indispensable d’être préparé physiquement et psychologiquement, au travers de l’apparence et la voix.
Tout d’abord, le premier contact visuel est déterminant pour la suite de votre entretien et l’attention que vous accordera votre interlocuteur. Cela passe par la tenue vestimentaire qui ne doit jamais être négligée mais qui correspond à votre personnalité (il vous suffit d’observer les entrepreneurs de success story qui adoptent chacun un style original mais non ostentatoire), mais également par les gestes et postures qui doivent traduire votre assurance et votre ouverture à l’autre.

Concernant la manière de s’asseoir, oubliez votre position favorite quand vous étiez à l’école, celle d’être avachie et qui vous décrédibilise. Quant à votre gestuelle, elle doit être maîtrisée aux risques d’agacer votre interlocuteur. Débarrassez-vous des mauvaises habitudes comme faire trembler une jambe, toucher ses cheveux…Souriez avec le regard orienté vers votre interlocuteur. S’ils sont plusieurs, dirigez votre regard successivement vers chaque personne, lorsque vous changez d’argument par exemple, pour retenir toutes les attentions.

Ensuite, la voix est un autre facteur essentiel lors d’une communication. Celle-ci doit en effet être énergique, assurée afin de permettre la fluidité dans votre discours mais aussi pour captiver votre interlocuteur. Elle dépend principalement de la qualité de la respiration et de la prononciation. Différents petits exercices peuvent aider à cette préparation. Pour cela il existe un exercice incontournable, celui de s’enregistrer. Là à votre grande surprise, comme vous l’avez déjà découvert dans les messages que vous laissez en cas d’absence sur votre mobile elle est différente de celle que vous entendez. Vous pourrez ainsi comprendre l’impact qu’à votre voix et ainsi apporter à vos discours et échanges des modulations qui seront bénéfiques dans votre communication.

Se doter d’un argumentaire

Si le conditionnement physique et mental permet de créer un climat favorable à la communication, un argumentaire doit aussi être préparé pour prouver de votre crédibilité d’une part, et éviter d’être déstabilisé d’autre part.

Vous connaissez votre produit ou service à fond. Bien évidement vous êtes le dirigeant. Pour ce faire, une étape incontournable consiste à bien définir son interlocuteur, c’est-à dire son profil, ses besoins, ses réticences potentielles. Cette analyse est indispensable car, en vous mettant à la place de celui-ci, vous pouvez adapter votre discours en conséquence, selon son niveau de connaissance et de technicité par rapport à l’objet de votre rencontre, mais aussi selon ses attentes clés que vous aurez identifiées. Elle est également le moyen d’anticiper les questions et les objections qui pourraient être posées et donc les réponses à apporter.

En ce qui concerne le vocabulaire, il est important de choisir les mots que vous utilisez, certains pouvant dénaturer vos messages voire entrer en contradiction avec vos idées. Privilégiez les tournures actives, positives ou encore celles mettant en valeur vos idées. 

Enfin, la parole doit être donnée à votre interlocuteur lors de votre introduction, du développement de votre argumentaire ou de votre conclusion, pour maintenir son attention à chaque phase de votre communication et l’impliquer dans votre réflexion.

Prévoir les imprévus

Enfin, une étape essentielle vise à prévoir les imprévus, et notamment le comportement à adopter face à des objections éventuelles de votre interlocuteur que vous n’auriez pas envisagées. Il convient en effet, dans ce genre de cas, d’éviter de montrer tout signe d’agacement ou d’agressivité. Pour cela, vous pouvez confirmer à votre interlocuteur que vous avez entendu sa remarque et lui demander de vous la préciser, afin de pouvoir lui apporter une réponse appropriée. Ainsi, vous montrez entre autres votre capacité d’adaptation. Vous pourrez ensuit réfléchir aux réponses que vous auriez pu apporter si vous n’êtes pas satisfait. Vous acquerrez au fur et à mesure une maîtrise parfaite de votre communication.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page