DévelopperDigitalLe site internet

Choisir son nom de domaine

Le nom de domaine est devenu l’identité de l’entreprise sur Internet, allant même jusqu’à devenir sa raison sociale. Dans ce contexte, le choix d’un nom de domaine est devenu stratégique, et peut grandement influencer en positif comme en négatif, la visibilité de la marque ou de l’entreprise sur Internet.

Au moment de choisir son nom de domaine, il est important de se poser un certain nombre de questions : ce nom de domaine doit-il être le reflet de ma raison sociale ou doit-il m’aider à me positionner sur un secteur d’activité ? Quel est mon périmètre géographique : national ou international ? Quels seront les usages faits de mon site : présentation, blog, forum, communauté… ? Le nom de domaine choisi correspond-il à une marque déposée, en suis-je le titulaire ? Dois-je le déposer en tant que marque ? Le nom est déjà pris, que faire ?

Près de 200 millions de noms de domaines ont déjà été déposés. Choisir son nom de domaine devient par conséquent un exercice difficile, et vous devrez souvent faire des compromis. Si vous êtes face à une problématique de notoriété de votre raison sociale ou marque, alors privilégiez le nom de domaine correspondant. Si vous êtes sur un secteur d’activité déjà encombré où il vous sera difficile d’exister en tant que marque, alors privilégiez des associations de mots-clés pertinents sur votre activité pour former votre nom de domaine. Pour tout nom composé, préférez l’utilisation de tirets en guise de séparateurs entre les mots, car ainsi les moteurs de recherche les identifieront plus aisément.

Vient ensuite le choix de l’extension. Près de 100 millions de .com ont déjà été déposés ; le choix est donc restreint mais reste incontournable si vous êtes un acteur global. Si vous êtes sur un territoire géographique précis et que votre terrain de chasse reste local, alors privilégiez les extensions locales en fonction de votre présence (France .fr, Europe .eu, Espagne .es …). Certaines extensions ciblées vous permettent aussi de positionner naturellement votre site : .net vous identifie comme un site communautaire, .mobi comme un site optimisé pour la lecture sur appareil mobile, .org comme une organisation non lucrative…

Le nom de domaine tant souhaité est malheureusement déjà pris. Que faire ?

Plusieurs cas de figure se présentent alors et les recours différents en fonction de l’extension désirée :

• le site correspondant à ce nom de domaine est une simple page sur laquelle de nombreux liens commerciaux apparaissent. Il y a fort à parier que le nom de domaine soit alors à vendre, et la page le mentionne le plus souvent. Vous devrez alors vous rapprocher du propriétaire pour lui racheter ce domaine et négocier son prix.
• Le site correspondant est un vrai site avec une réelle activité. Il est peu probable que vous arriviez à racheter ce domaine à un prix raisonnable car l’activité de son propriétaire actuel en dépend.

Néanmoins :
– S’il exploite une marque postérieure à la votre, pour peu que vous l’ayez déposée à l’INPI, vous pouvez lancer une procédure pour récupérer le nom de domaine. La procédure sera plus simple sur un .fr que sur un .com, car le .fr est plus protecteur vis à vis des détenteurs de marque, alors que le .com n’est régi que par une règle : premier arrivé, premier servi.
– S’il n’exploite aucune marque et que vous oui, alors vous pouvez aussi lancer une procédure.

• En tapant ce nom de domaine dans la barre d’adresse de votre navigateur, vous constatez qu’aucune page n’est affichée, cela ne veut pas dire que le nom de domaine est disponible. Consulter les bases Whois vous permettra de le savoir rapidement. S’il n’est pas disponible, les 2 scénarios précédents sont valables.
Vous l’aurez donc compris, si vous souhaitez exploiter commercialement un nom de domaine, il convient de protéger la marque correspondante en la déposant aussi auprès de l’INPI. Dans bien des cas, la titularité d’un nom de domaine et le dépôt de marque vont de pair, mais sont totalement indépendants.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page