Assurance des biensEntrepreneurGérerLes garanties / assurances

Comment choisir une assurance quand on est entrepreneur ?

Devenir entrepreneur est un rêve pour de nombreux salariés. Certains parviennent à concrétiser leur projet tandis que d’autres se confrontent à des écumes. Les questions liées à l’assurance constituent souvent une problématique soulevée par les futurs entrepreneurs. Ils ne savent donc pas les différentes possibilités qui s’offrent à eux. Découvrez dans l’article les réponses à vos interrogations.

Quelles sont les assurances pour les auto-entrepreneurs ?

Quelques assurances sont obligatoires en fonction de la nature du métier. Les alternatives sont alors limitées.

L’assurance RC Professionnelle

La RC professionnelle fait partie des formules obligatoires pour les auto-entrepreneurs. Mais d’un point de vue légal, il existe des activités exclues de ce dispositif. Pour connaître si vous êtes soumis à la RC professionnelle, vous devez voir auprès des chambres de commerce et de l’industrie ou les chambres des métiers et de l’artisanat. Tout dépendra de l’organisme où votre métier est enregistré lors de la création d’entreprises. Les professions réglementées sont celles qui n’échappent pas à cette règle. On peut citer les professionnels du bâtiment, droit, les agents immobiliers ou encore les experts comptables. L’offre couvre le souscripteur contre les dommages à l’encontre des clients. Il préserve face aux dommages corporels, immatériels et matériels.

La garantie décennale

La garantie décennale est incluse d’office avec le RC professionnelle quand vous exercez dans le secteur du bâtiment. Son obtention est soumise à condition. Le demandeur doit avoir une expérience professionnelle. Or, l’auto-entreprenariat est considéré par beaucoup comme une issue pour s’affranchir du chômage. Cela signifie que tous les entrepreneurs n’ont pas systématiquement rejoint une société auparavant. L’assurance décennale couvre les vices cachés et les dommages construction. Lors de la réalisation d’un chantier, l’équipe d’artisans a par exemple troué accidentellement un tuyau à travers les murs. Pourtant, les dégâts sont seulement observés quelques mois après la livraison du chantier. C’est la garantie décennale qui sera sollicitée.

Les assurances pour véhicules

Les assurances pour véhicules disponibles par exemple sur le site d’Aésio entrent en ligne de compte quand vous disposez d’un parc automobile. Mais attention, l’option est applicable à la fois sur les voitures ou les motos. Elle concerne par exemple la vente-livraison. Vous devez aussi adopter la formule au cas d’utilisation de chariot de transport sur un site. À noter que l’obligation touche uniquement les véhicules utilisés dans le cadre de l’exercice. Ici, toutes les entreprises doivent se conformer à la règle. La couverture protège le contenu du véhicule utilitaire après un accident. Elle intervient également dans la protection des utilisateurs, les tiers ainsi que la voiture.

L’assurance multirisque professionnelle

Le type d’assurance est préconisé lorsque vous occupez un local pour votre activité. Son objectif est de soutenir l’entreprise après un sinistre. Dans le cas contraire, elle ne pourrait pas garantir la continuité de son activité. Les éléments concernés sont les vols, les incendies ou les inondations. Elle se charge d’apporter un financement lors d’une réparation en lien avec un sinistre.

Les critères de choix d’une assurance professionnelle

Pour choisir son assurance, il est recommandé d’estimer les risques qui pourraient engendrer des problèmes financiers à l’entreprise. Lorsque votre activité consiste à vendre des marchandises, une protection s’impose sur vos produits à vendre. Quand le local subit un vol, vous perdez la totalité de vos articles. Et sans l’aide de l’assureur, il sera difficile de renouveler votre stock. Dans cette situation, l’assurance multirisque est recommandée.

Une comparaison des offres provenant des assureurs contactés est également primordiale. Il existe des options hors formule. On peut évoquer la perte d’exploitation ou l’assurance matérielle. Leurs ajouts dans le contrat nécessitent alors un supplément. Assurez-vous donc de trouver le maximum d’offres incluses. Il faut également s’informer sur les niveaux de garantie ou le montant de la franchise. Puisque vous serez en affaires sur le long terme avec l’entité, il est judicieux d’évaluer le professionnalisme du service clientèle.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page