CréerGestionLa banque et les garanties

Banque en ligne ou traditionnelle ?

Pour choisir ou pour adopter les deux, l’entrepreneur doit en amont réfléchir aux besoins nécessaires au fonctionnement de son entreprise. 

Il faut bien se l’avouer : la plupart des opérations ne nécessitent pas l’intervention d’un banquier comme celles d’effectuer des prélèvements bancaires, faire opposition ou encore retirer de l’argent aux distributeurs. Fini le temps où il fallait attendre l’ouverture de la banque pour retirer ou déposer des espèces et des chèques, les banques ont installé grâce aux nouvelles technologies des appareils adaptés à ces différents types d’opérations.

Les questions à se poser pour faire le bon choix 

D’abord vous devez définir vos besoins : De quels services avez-vous besoin ? Quels sont les produits utiles ? Avez-vous besoin d’être en contact avec un conseiller ? Estimez-vous nécessaire de voir votre conseiller pour négocier ou demander des renseignements ? Allez-vous régulièrement en agence ? 

Ensuite, penchez-vous sur les raisons : Quels sont les services que proposent une banque en ligne ? Une banque traditionnelle ? Sont-ils identiques ? Quelle est la différence ? Sont-elles complémentaires ? Puis attardez-vous sur la navigation. Il faut avouer que c’est une habitude à prendre quel que soit le site mais les besoins des entrepreneurs (virements ponctuels, virements permanents, relevé d’identité bancaire, prélèvements…) doivent être accessibles en quelques clics. Est-ce facile de naviguer sur le site, de trouver les informations recherchées ? 

Enfin, n’hésitez pas à vérifier la réputation de la banque en ligne et son origine : Est-elle implantée dans l’hexagone ? A-t-elle un lien avec une banque traditionnelle ? Depuis combien de temps est-elle créée ? Est-elle liée à une banque traditionnelle ?

Les banques traditionnelles ont créé des banques en ligne

Les banques traditionnelles ont développé des filiales 100 %  en ligne : Crédit Mutuel Arkéa avec sa filiale Fortuneo, du Crédit Agricole (avec BforBank), Crédit Mutuel-CIC (Monabanq), BNP Paribas (Hello Bank) et de la Société Générale avec Boursorama Banque. Seule ING Direct n’est pas affiliée à un groupe bancaire possédant un réseau d’agences en France. Il existe aussi des banques indépendantes comme compte-nickel.fe.

Des start-up défient les banques

De nombreuses start-up se sont positionnées sur le créneau des paiements. Sur les traces du géant américain Paypal, qui a proposé une plateforme de paiement en ligne visant à faciliter les transactions. La technologie NFC (Near Field Communication : communication en champ proche) se retrouve dans les cartes à puce et les mobiles des consommateurs. Apple, Samsung ou Google ont intégré du NFC avec leurs solutions de paiement mobile Apple Pay, Samsung Pay et Android Pay. Le créneau du paiement mobile est également investi par des petites start-up comme Lydia ou Paytop. 

La sécurité des comptes

Vos comptes qu’ils soient liés à une banque traditionnelle ou en ligne sont aussi bien sécurisés. Cette sécurité sera optimum si vous vous prenez attention à ne jamais répondre à un mail de votre « banque en ligne » mais de privilégier votre espace client en vous rendant directement sur le site internet de votre banque. Vous éviterez ainsi toute tentative de phishing sur votre compte. Les banques d’ailleurs n’arrêtent pas de vous avertir.

Les crédits ne sont plus l’apanage des banques

Les banques ne répondent pas à tous les besoins des entrepreneurs. C’est la raison pour laquelle le crowdfunding, ou financement par la foule est devenu un acteur essentiel de soutien aux entrepreneurs. Les acteurs comme Ulule, KissKissBankBank, Anaxago, Wiseed ou bulbintown permettent de façon souvent plus simple et complètement en ligne de récolter des fonds pour un projet, qu’il soit entrepreneurial, ou non. Les plateformes de crowdlending (prêts, entre particuliers ou aux entreprises) comme Lending Club, Unilend ou Prêt D’Union, se sont imposées. Preuve en est, le crowdfunding affiche des chiffres en forte croissance et a acquis ses lettres de noblesse.

La banque idéale des Français

Sécurisée, disponible, digitale et physique, telles sont les attentes en matière de banque idéale pour les Français. Si les clients reconnaissent déjà et attendent principalement de leur banque qu’elle garantisse la sécurité des données bancaires et les alertent en cas de mouvement suspect sur les comptes, les clients sont aussi très attentifs à la disponibilité de leurs conseillers. Pour plus de 8 Français sur 10, la banque idéale doit en effet permettre à chacun d’alterner entre banque physique et banque digitale en fonction des besoins (82 %). Après avoir détaillé à qui appartiennent les banques en ligne, il peut être utile de revenir à leur date de création. Les principales banques en ligne sont donc aujourd’hui au nombre de six : Boursorama Banque, ING Direct, Fortuneo, Hello bank, BforBank et Monabanq. ING Direct et Fortuneo sont les deux premières à voir le jour, en l’an 2000. ING Direct est aussi la première à avoir dépassé la barre symbolique du million de clients, bientôt rejointe en 2017 par Boursorama Banque, fondée en 2004.

Qui sont-elles ?

Hello bank : appartient à la BNP Paribas, créée par cette banque en 2013. 

Fortuneo : Crédit Mutuel Arkéa. Créée en 2000, elle est rachetée en 2006 par le Crédit Mutuel Arkéa qui en fait une banque en ligne en 2009.

Monabanq : est une filiale du groupe Cofidis Participations, dont l’actionnaire principal est le Crédit Mutuel. L’entreprise est créée en 1987 sous le nom de Covefi, et s’oriente très vite vers le secteur de la banque à distance. En 2006, elle prend le nom de Monabanq. 

Boursorama Banque : appartient à la Société Générale. Boursorama était un site d’informations sur la bourse, lancé par une start-up en 1998. En 2005, la start-up est cependant rachetée par Fimatex, qui appartient à la Société Générale. C’est à ce moment qu’est lancée Boursorama Banque, la banque en ligne. 

ING Direct : est détenue par le groupe néerlandais ING. Elle a été créée en 2000.

BforBank :  est détenue par le Crédit Agricole. Comme Hello bank, elle a aussi été lancée par la banque, et non rachetée, en octobre 2009. 

Orange Bank : appartient au célèbre opérateur mobile Orange. 

Soon : la banque mobile Soon est éditée par Axa Banque, elle-même filiale de l’assureur éponyme.

Source ACPR Banque de France

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer