GérerLes différents types de ContratTendance

Les avantages de l’embauche en alternance pour l’entreprise

Nombreux sont les étudiants qui optent pour la formation en alternance et qui viennent dans votre entreprise. Cette méthode de plus en plus appliquée présente des avantages indéniables, autant qu’elle peut être chronophage  pour l’entreprise . Éclairage.

En 2019, la France comptait 491 000 apprentis, soit une hausse de + 16% par rapport à 2018. Pour encourager et inciter les entreprises à continuer à recruter des salariés en contrat d’apprentissage (et de professionnalisation) malgré le contexte économique difficile, le gouvernement prend des mesures de relance de l’apprentissage.

EN QUOI CONSISTE UNE EMBAUCHE EN ALTERNANCE ?

L’alternance est une formation qui permet à une personne de suivre son cursus et de bénéficier de son diplôme et effectuer en même temps un passage régulier en entreprise pour travailler le côté pratique. La personne travaille donc pour votre société la plupart du temps et termine ses études en parallèle.
De cette manière, vous contribuez à son insertion au monde professionnel, et l’aidez beaucoup à connaître les réalités du monde du travail. L’enjeu d’un tel recrutement est énorme parce que l’entreprise s’engage à de nombreuses clauses contractuelles. L’alternance concerne tous les étudiants du CAP au Bac +5.

LES BÉNÉFICES D’UNE EMBAUCHE EN ALTERNANCE POUR UNE
ENTREPRISE ?

L’alternance présente à la fois des avantages pour l’entreprise et pour l’étudiant. Recruter une personne en alternance permet à votre société de trouver une personne à la hauteur de vos attentes. Dès le départ, vous savez ce que la personne va vous apporter, ce qui vous conférera plus de sécurité. À la fin de ses études, la personne en question sera formée, et donc potentiellement prête à travailler pour votre entreprise. Ce qui vous évitera de réaliser d’autres recrutements ou de trouver une nouvelle personne qu’il faudra là aussi, former le temps de son arrivée dans l’entreprise. De plus, vous n’aurez pas à rémunérer un alternant à la même hauteur que les autres salariés. De cette manière, le travail sera fait et vous ferez également des économies !

LES INCONVÉNIENTS DE L’EMBAUCHE EN ALTERNANCE

En tant qu’alternant, la personne doit encore étudier. Ce qui lui demande beaucoup de temps. Si la personne n’est pas assez mature, votre société pourrait en payer les conséquences, dans le cas où l’alternant n’arrive pas à bien gérer son temps. Elle risquera par exemple de consacrer plus de temps à ses études et délaisser son rôle au sein de votre société. Ce qui aura certainement un impact sur vos résultats. C’est la raison pour laquelle vous devez en permanence les accompagner pour qu’ils réussissent les tâches que vous leur confiez.

Contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation ?

Sachez que même si l’alternant ne bénéficie pas d’un statut de salarié, vous devez établir un contrat avec lui comme avec tous les autres membres de votre entreprise. Pour les alternants, vous pouvez choisir entre le contrat de professionnalisation et le contrat d’apprentissage.

Ce dernier est le contrat le plus employé, notamment avec les étudiants. Il touche plus particulièrement le secteur artisanal, industriel, public, agricole, commercial et les milieux associatifs ainsi que les professions libérales. Sa durée peut être comprise entre 1 et 3 ans selon le diplôme préparé et le titre. Quant au contrat de professionnalisation, il engage particulièrement les employeurs du secteur marchand soumis au financement de la formation professionnelle. Il peut durer de 6 à 24 mois. Il peut être aussi d’une durée indéterminée. Le salaire d’un alternant dépend de son âge et de son niveau de formation. Mais en général, le minimum correspond à 25% du SMIC.

Le plan de relance de l’apprentissage ? Les dernières informations.

Le gouvernement a créé  une aide exceptionnelle au recrutement des apprentis, jusqu’au niveau master et pour toutes les entreprises : une bouffée d’air frais dans ce contexte difficile.

Une aide financière de  :
- 5 000 euros pour un apprenti de moins de 18 ans ;
- 8 000 euros pour un apprenti majeur ; par contrat préparant à un diplôme jusqu’au master.

A savoir !

Pour les contrats signés à compter du 1er juillet 2020 et jusqu’au 28 février 2021, cette aide sera versée :
- aux entreprises de moins de 250 salariés sans condition ;
- et aux entreprises de plus 250 salariés à la condition qu’elles s’engagent à atteindre le seuil de contrats d’apprentissage ou de contrats de professionnalisation dans leur effectif en 2021, selon des modalités définies pas décret (faute de quoi il faudra rembourser les sommes perçues.) Avec cette mesure, pour les entreprises, le coût du recrutement d’un salarié en contrat d’apprentissage représente un faible reste à charge – voire quasi-nul – pour la 1e année de contrat.

À noter : à l’issue de la première année d’exécution du contrat, les entreprises éligibles à l’aide unique pourront bénéficier de cette aide jusqu’à la fin du contrat.

Une prolongation de  6 mois en ce qui concerne le délai de signature d’un contrat d’apprentissage avec une entreprise

Pour les jeunes entrant en formation entre le 1er août et le 31 décembre 2020, un délai de 6 mois leur est accordé pour trouver une entreprise avec laquelle signer un contrat d’apprentissage.

Ils peuvent ainsi rester en centre de formation des apprentis (CFA), sans contrat, pendant 6 mois (contre 3 mois avant). Durant cette période, le CFA est financé pour assurer son accueil.

Autres mesures pour les organismes de formation et les apprentis

- La possibilité de financer pour les CFA l’achat de matériels numériques dans le cadre de l’aide au premier équipement ;
- Chaque jeune qui a fait un vœu sur Parcoursup ou Affelnet pour aller en apprentissage se verra offrir au moins une proposition d’apprentissage.

Source : Goldenbees

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page