BusinessLe B.A. BA de la communication

Les astuces pour une prise de paroles performante

Lorsqu’on observe certains intervenants, ils semblent doués lors de leur intervention d’un don inné et on attribue souvent leur succès à leur charisme. Mais parler en public se révèle toujours un défi. Un discours sans vie peut nuire au plus brillant des exposés, quand bien même une allocution agréable dissimulerait l’absence de contenu et au final laisserait quelques jours plus tard l’impression d’avoir perdu son temps. Pour assurer une prise de paroles performante, il faut le préparer. La préparation ne vise pas uniquement à établir un texte riche en contenu mais aussi la présentation et d’autres points essentiels. L’improvisation n’est jamais pertinente à moins de posséder à fond le sujet et donc d’être capable d’intervenir dans n’importe quelles circonstances mais aussi d’avoir une connaissance parfaite du public auquel on s’adresse.

Les interventions ne sont guère uniformes et ne suivent pas un plan identique qui serait la panacée.  Selon qu’elles correspondent à une recherche, à la présentation d’un baromètre ou d’une stratégie, d’un nouveau produit, qu’elles s’adressent à un public interne ou externe, elles seront adaptées à l’objectif et au public.

Travailler la forme autant que le fond

En principe, la structure classique d’un discours performant ressemble à celui du classique plan : constat, causes, conséquences, limites, objections, propositions ou solutions. Elle dispose d’au moins cinq parties bien distinctes : l’introduction, l’énoncé du « problème » ou la présentation principale, la présentation de la solution ou du moyen, la démonstration des preuves et le résumé ou la conclusion. Cette dernière étape constitue un appel à l’action. L’énoncé du problème ou la présentation principale représente le développement du discours. Ce développement doit mettre en évidence quelques points bien précis se rapportant au thème. Pour casser la distance qui risque de s’instaurer entre l’orateur et son public, l’usage du « nous » dans le discours est fortement recommandé. Cela permet d’intégrer le public dans le discours. Ainsi, il comprendra facilement que ce discours lui est dédié.   

Établir un discours attrayant et intéressant

Il faut suivre la structure classique de l’article de presse qui met l’essentiel en tête. Pour attirer l’attention du public, il faut diffuser le message le plus important en premier. Le public s’intéressera ainsi davantage aux explications qui s’en suivent. Cette technique permet de faire passer le message malgré une éventuelle contrainte de temps. Il faut également établir un discours adapté à la situation. S’il s’agit d’une présentation de projet d’entreprise, l’orateur peut utiliser des outils adaptés à cet effet pour faciliter la transmission du message. Pour donner vie au discours, il peut utiliser un PowerPoint. L’usage de ces outils n’est pas utile dans le cas d’un discours de bienvenue prononcé à l’occasion de l’arrivée d’une nouvelle recrue. La présentation de l’entreprise au nouveau salarié demeure néanmoins indispensable. Dans le cas d’un pot de départ, l’orateur doit intégrer un résumé de son parcours effectué au sein de l’entreprise dans son discours. 

Quelques notes à prendre en compte

Lors de l’établissement du discours, l’orateur doit éviter de mémoriser son contenu mot pour mot. Il s’agit de rendre son discours agréable, simple, fluide et compréhensible. Il doit s’adresser à l’ensemble du public et ne doit en aucun cas ne viser qu’une ou quelques personnes en particulier. Pour faciliter la prise de parole en public, il faut laisser parler son corps. Les moindres gestes de l’orateur attisent les critiques du public. Ce qui implique qu’il doit rester maître de ses faits et gestes, et apprendre à les contrôler en évitant de trembler, de ne pas se tenir en équilibre, de croiser les pieds ou les bras ou encore de trop calculer ses gestes. Mis à part l’implication physique, la maîtrise du regard contribue également au succès d’un discours parfait. L’orateur doit essayer de poser ses yeux sur chaque individu présent dans la salle. Cela permet au public de comprendre que le discours concerne chacun d’entre eux. Pour décontracter l’atmosphère dans la salle, l’orateur ne doit pas hésiter à saupoudrer son discours d’une certaine dose d’humour.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer