Assurance des personnesGestionGestionLe B.A. BA de la gestion

L’assurance familiale : un indispensable

Lorsqu’on est entrepreneur, il faut souvent envisager les pires situations y compris son décès ou son incapacité potentielle. Pour éviter que nos proches se retrouvent en difficultés, il existe des solutions qui servent à protéger nos proches en cas d’imprévus. Zoom sur quelques-unes d’entre elles. 

Les contrats d’assurance décès

L’assurance décès permet avant tout de pallier les difficultés financières à la suite du décès d’un proche. L’assuré, dont le contrat n’est pas à terme, prévoit grâce à celui-ci de verser un capital ou une rente à un bénéficiaire qu’il peut désigner. Ces contrats d’assurance famille peuvent être souscrits soit à titre individuel, soit par l’intermédiaire d’une entreprise. La durée peut être limitée dans le temps ou bien s’étendre sur toute la vie.

Elle peut être augmentée de garanties supplémentaires comme celle qui couvre le risque d’accident et qui est susceptible de doubler ou tripler dans certaines situations prévues en amont ou qui permettent, si vous avez par exemple des enfants qui n’ont pas encore fini leurs études, qu’ils les poursuivent grâce à une garantie particulière.

L’incapacité et l’invalidité 

Souvent les contrats d’assurance décès possèdent des clauses permettant d’augmenter les garanties en cas d’incapacité de travail ou d’invalidité. Il s’agit alors de percevoir une indemnité journalière, d’un capital ou d’une rente suivant les cas. Les cotisations sont alors généralement suspendues, ce qui permet à la famille de pouvoir garder son niveau de vie malgré l’évènement. La reconnaissance de l’incapacité peut souvent être mise en place, dans un délai très court, après 3 jours d’arrêt de travail en cas d’accident et après 2 semaines en cas de maladie. Les accidents de la vie courante sont si nombreux qu’il est difficile de tous les citer mais ils mettent souvent les personnes dans l’incapacité d’assumer leur travail. Il est également possible d’envisager des aides en cas d’hospitalisation consécutive à un accident comme des services d’une aide-ménagère ou de livraison de médicament, voire un soutien en cas reconversion professionnelle nécessaire.

Les contrats obsèques

On ne veut pas y songer mais les funérailles ou leur organisation coûtent chères. En plus des sommes qui peuvent être perçues pour pallier le décès, il est possible de souscrire à une assurance qui prenne en compte l’événement. Il s’agit d’un versement d’un capital à une personne désignée qui supprime la charge des obsèques. 

L’assurance l’homme clé de son entreprise 

L’homme clé de l’entreprise est souvent le dirigeant de la société. Il peut également s’agir d’un collaborateur de l’entreprise qui est essentiel à son bon fonctionnement. Il se démarque par des connaissances et compétences difficiles à remplacer. En cas d’accident, d’absence ou de décès, sa présence peut affecter grandement le chiffre d’affaires et mettre en cause la pérennité de l’entreprise. 

Sa valeur reste souvent difficile à évaluer a priori mais peut être calculée lors de la souscription de l’assurance. Elle se base généralement sur la contribution au chiffre d’affaires et est définie lors de la signature du contrat. 

Plusieurs typologies de sommes peuvent être versées qui vont de l’indemnité sous forme de capital décès ou d’indemnités journalières aux ayant droit mais qui peuvent surtout combler les pertes financières dues à l’absence de l’homme clé. D’autres services peuvent être demandés comme l’aide au recrutement d’un nouveau collaborateur ou encore des prestations de type conseil. 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page