GérerL'intégration du salariéManagement

Comment accueillir un nouveau salarié ?

Les premiers pas dans une entreprise demeurent essentiels ! L’intégration d’un nouveau salarié ne doit pas se faire à la légère. Elle doit être pensée en amont afin que celle ou celui que vous avez mis tant de temps à recruter n’ait pas envie de fuir dès les premières heures. Kit de l’intégration !

Un nouveau salarié sur cinq, selon les statistiques, quitte l’entreprise dès le premier jour de travail. Pour éviter de gaspiller votre énergie et faire fuir le candidat que vous avez sélectionné en investissant votre temps précieux et vous retrouver à nouveau à devoir sélectionner des candidats, vous devez préparer un accueil chaleureux et professionnel afin de le mettre à l’aise et de faciliter son intégration au sein de l’équipe et des différents services qui lui donneront envie de s’impliquer et de devenir votre meilleur collaborateur.

Tout le monde l’a vécu, être le petit nouveau dans une entreprise n’est jamais un moment facile. S’intégrer dans des équipes qui sont constituées peut se révéler être un moment d’angoisse. Kit de l’intégration !

Informer les collaborateurs de son arrivée

Préparer l’arrivée d’un nouveau salarié commence par informer les personnes de l’équipe et de l’entreprise et surtout celles et ceux qui vont collaborer avec lui. Il est toujours désagréable d’arriver dans un service où personne ne sait qui vous êtes et ce que vous faites là, voire pense que vous êtes un intrus. Il n’y a rien de pire que des collègues qui apprennent au dernier moment son arrivée. Les collègues non prévenus risquent de faire un accueil plutôt glacial avec des regards qui en disent longs sur leur mécontentement. De quoi, donner envie de partir sur le champ. N’omettez personne lors de la diffusion de l’information, aussi bien ses futurs collaborateurs que les services administratifs… L’idéal restant d’avoir une personne qui sera chargée de l’accueil du collaborateur.

Préparer son espace de travail

Bien préparer l’espace de travail fait partie du b.a.-ba de l’accueil. Contrôlez avant qu’il n’arrive que tout le matériel nécessaire à sa fonction soit bien installé dans son espace de travail. Quand on parle de matériel, il s’agit également des logiciels, bien évidemment. Rien ne sert de fournir un ordinateur où rien n’a été configuré. D’autre part, cela représente une perte de temps et donc d’argent pour votre entreprise.

Visiter l’entreprise, un incontournable

Faire le tour des services et présenter les collaborateurs est une évidence souvent omise ! Il pourra ainsi repérer où se trouvent les différents services mais aussi des éléments basiques comme les toilettes ou les sources pour se fournir de l’eau (voire du café). Le nouveau venu se sentira plus à l’aise et intégré ne serait-ce que par le temps que vous lui consacrez. Prendre ce moment est tout sauf une perte de temps. Le présenter aux collaborateurs autour d’un petit déjeuner serait le nec plus ultra. Les collègues eux aussi ne perdront pas leur temps car la cohésion des équipes passe par l’ouverture aux autres.

Présenter votre entreprise et son fonctionnement

La présentation de votre entreprise demeure un moment essentiel. Le nouveau salarié doit connaître dès son arrivée les bases de votre entreprise ! Présentez-lui l’histoire et de votre activité. Vous pouvez en profiter pour lui inculquer vos valeurs et y ajouter des anecdotes. Dès son premier jour au sein de l’entreprise, le nouveau talent doit se sentir attendu et savoir que son rôle est important pour l’avenir de l’entreprise. Ce premier jour doit représenter le jour J, non seulement pour le nouveau collaborateur, mais également et surtout, pour l’entreprise. Certes, vous pouvez déléguer cette tâche à un collègue, mais vous devez lui demander de réaliser cet accueil à votre place pour qu’il prenne au sérieux cette mission et lui demander de vous en rendre compte. Rien ne vous empêche d’agrémenter votre présentation par des documents qui lui permettront de regarder au calme le fonctionnement : organigramme, valeurs, … Tout est bon pour une bonne intégration.

Accompagner le nouveau salarié

Si, au sein de l’entreprise, vous choisissez de nommer « un tuteur » pour aider à l’intégration du nouveau salarié, veillez à ce qu’il soit expérimenté, disponible, volontaire et désireux de transmettre connaissances et expertise. Les difficultés pour comprendre les tâches à exécuter ou le fonctionnement de l’entreprise sont nombreuses. Désigner un tuteur à votre nouveau salarié représente une belle manière de faire comprendre le fonctionnement et la culture de l’entreprise

Votre nouveau salarié pourra compter sur lui pour le guider, l’aider en cas de difficulté ou encore lui apprendre certaines tâches. Ce contact doit être établi dès le début de la prise de fonction de votre nouveau salarié. Il doit figurer parmi les premières personnes qu’il rencontre et son rôle sera aussi de veiller à son intégration dans les équipes. L’afflux d’informations des premiers jours constitue un réel obstacle pour le nouveau collaborateur. Pour le fidéliser, le manager doit l’aider en l’assistant dans la compréhension de ses missions.

Établir un suivi régulier de ses missions

Les premiers jours de travail du nouveau collaborateur doivent faire l’objet d’un suivi. Le suivi permet d’établir des évaluations qui consistent à déterminer l’évolution positive ou négative de votre nouveau collaborateur afin d’obtenir des informations précises sur les éventuelles améliorations qui doivent être réalisées.

En quelques mots, l’arrivée d’un nouveau salarié se prépare. Accueillez-le de la meilleure façon possible afin de créer un lien dès les premiers pas de ce dernier dans votre entreprise.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page