Start-Up

Absoluliss : une histoire de famille, Isabelle et Marie-Angèle Muraccioli

Quelle femme n’a pas un jour rêvé d’avoir des cheveux dignes d’une campagne de publicité des plus grandes marques de cosmétiques ? Isabelle et Marie-Angèle Muraccioli ne dérogent pas à cette règle et sont conscientes qu’il est difficile de trouver dans le commerce des produits capillaires efficaces et adaptés à tous types de femmes. Soucieuses de changer la donne, les deux sœurs parisiennes aux cheveux indomptables, décident en 2011 de s’associer et de lancer leur propre marque de cosmétiques : Absoluliss.

Un voyage qui va tout changer 

Absoluliss c’est avant tout une entreprise familiale. C’est à la suite d’un voyage au Brésil que Marie-Angèle découvre les effets stupéfiants du lissage brésilien, à la suite de quoi elle décide, avec sa soeur, de tester plusieurs produits. Les résultats sont bluffant et aucun des produits déjà disponibles sur le marché français n’égalent la découverte. Conquises, elles se penchent alors sur les formules de production de cette technique de coiffure et se rendent dans des laboratoires locaux. Le potentiel de la commercialisation du produit est criant : les deux sœurs entrepreneuses prennent alors le taureau par les cornes et s’associent !

Une complémentarité efficace

Issus de parcours scolaires significativement différents, elles apprennent naturellement à mettre en musique leurs compétences afin de développer un business model solide. Marie-Angèle Muraccioli titulaire d’un master en marketing de l’ICSV Paris, tandis qu’Isabelle est titulaire d’une maitrise d’économie et d’un MBA d’HEC. Ces différences n’empêchent pas les deux associées d’avoir la même vision et de trouver très vite un business model qui leur correspond. La principale difficulté repose sur les nombreuses réglementations qu’implique le monde de la cosmétologie. Il leur faut un an pour effectuer, en collaboration avec un laboratoire français, tous les tests nécessaires, leur permettant d’obtenir un produit efficace composé d’ingrédients haut de gamme tels la kératine naturelle, l’huile d’argan et la fleur d’immortelle biologique Corse.

La naissance du site internet

En 2011, elles créent en parallèle, avec l’aide d’une équipe de prestataires, leur site internet et leur e-shop qui deviennent le cœur de leur chiffre d’affaires et via lequel elles proposent leur kit de lissage brésilien à faire soi-même. Tout se met en place assez rapidement, toutefois la principale problématique de leur activité reste l’acquisition de nouvelles clientes. Face à des grands noms déjà bien établis tels que L’Oréal ou même Kérastase, Isabelle et Marie-Angèle Muraccioli sont conscientes que pour s’imposer, elles doivent redoubler d’efforts et trouver des stratagèmes innovants. Pari réussi puisque début 2011, elles font la différence et lancent le premier kit de lissage brésilien du marché entièrement fabriqué en France.

Des égéries pas comme les autres 

Leur écosystème numérique se concentre essentiellement sur le célèbre site d’hébergement vidéos : Youtube. Bien qu’elles soient aussi présentes sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter, c’est surtout sur Youtube qu’elles génèrent le plus d’intérêt. Leur stratégie marketing est de faire appel à des égéries, mais cette fois-ci sur la toile. Pour ce faire, elles sélectionnent de jeunes « youtubeuses », suivies parfois par des centaines ou des milliers d’internautes, qui essayent les produits de la marque, donnent leur avis et mettent en ligne des tutoriels. Cette spontanéité qu’offre cette stratégie, permet aux deux chefs d’entreprise d’atteindre un public plus large, qui suit jour après jour l’évolution de la gamme de produits qu’elles commercialisent. L’objectif de la marque est de fidéliser un public féminin vaste, mais surtout cosmopolite, en proposant un produit simple d’utilisation et efficace, sans pour autant oublier les petites bourses. Qui a dit qu’il fallait souffrir pour être belle ?

3 questions à Isabelle et Marie-Angèle Muraccioli :

Avez-vous rencontré des difficultés particulières lorsque vous avez créé Absoluliss ?

Le plus difficile n’a pas été de créer un site internet avec un e-shop. Tout cela s’est fait assez rapidement. Par contre, 8 mois après la mise en ligne de ce dernier, nous avons rencontré des difficultés puisque quelqu’un s’est amusé à nous pirater et à voler tous nos codes. Cette même personne a reproduit, à quelques détails près, notre site et à commercialiser les mêmes produits. En plus de cela, le hacker a pris le temps de dénigrer notre marque sur les plus grands forums, ce qui a clairement ralenti notre développement. On a ainsi connu une perte de 50 % de notre chiffre d’affaires. Nous avons aussi dépensé une vraie fortune en frais de justice et les poursuites ont pris un certain temps. C’est très éprouvant de faire face à ce genre de situation, aussi bien physiquement que psychologiquement, mais il ne faut surtout pas baisser les bras.

Quelle est votre définition de l’entrepreneur ?

Il ne faut pas avoir peur, c’est quand même difficile et risqué l’entrepreneuriat : il faut avoir les reins solides et y croire ! C’est un environnement beaucoup moins stable. Il ne faut pas écouter tout le monde et savoir faire le tri. L’entrepreneur à plusieurs rôles et doit jongler avec énormément de responsabilités et de facteurs. Il faut apprendre à s’associer avec les bonnes personnes et savoir s’entourer. Il ne faut pas rester seul, c’est d’ailleurs pour cela – outre les aspects économiques – qu’on a choisi d’être dans un espace de co-working comme DOJOCREA. Il faut absolument se créer un réseau solide, et cette situation s’y prête parfaitement.

Si vous deviez reprendre à zéro, la création de votre entreprise, que changeriez-vous ?

On ne changerait rien ! Les erreurs font partie de l’apprentissage. Par exemple, on n’aurait jamais pensé que nos produits auraient plus séduit les particuliers que les professionnels. On a pris une direction que l’on n’avait pas du tout envisagée au début. Même s’il y a des évènements que l’on aurait préféré éviter, je pense notamment au plagiat de notre site internet. On se doit de s’adapter en toutes circonstances et cela fait partie des rouages de l’entrepreneuriat.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page