BusinessCréerLes sociétés

L’entreprise familiale, c’est quoi ?

Les entreprises
familiales constituent un pilier non négligeable de l’économie internationale.
Elles composent plus de la majorité des entreprises mondiales. En principe,
elles représentent une entité administrée par les membres d’une même famille
qui disposent de plus de la majorité du capital de l’entreprise. Le pouvoir de
décision appartient à la famille. Ces décisions concernent principalement la
stratégie de développement de la société et celle de la succession du
dirigeant. En principe, ces stratégies s’orientent vers des projets à moyen et
long terme. Par rapport à d’autres types de sociétés, l’entreprise familiale
bénéficie de nombreux atouts lui permettant de garantir un développement
durable.

Une entreprise familiale est en principe détenue et contrôlée
par les membres de la famille, gérée par les membres de la famille et
transmissible d’une génération à une autre au sein de la famille.

Selon les derniers chiffres de l’INSEE, 70 % des ETI et PME
françaises sont des entreprises familiales.

– Les entreprises familiales désengagées qui ont
établi une frontière rigide entre la famille et l’entreprise, empêchant ainsi
les interactions émotionnelles avec pour unique lien   avec
l’entreprise les apports financiers.

– Les entreprises enchevêtrées qui
possèdent une frontière perméable qui associent toutes les émotions issues de
la famille et les intérêts financiers

Les entreprises familiales équilibrées qui ont
une gouvernance familiale qui gère les émotions afin de contrôler au mieux les
finances.

Entreprise familiale : une société à part entière

La société familiale
constitue une forme universelle. En France, la plus ancienne entreprise
individuelle date de plus de 400 ans. Dans la majorité des cas, les gens la confondent avec les
petites et moyennes entreprises. Toutes les entreprises familiales constituent
des PME. Les PME ne peuvent toutefois pas forcément former des entreprises
familiales. Il convient de savoir que le concept d’entreprise familiale a fait
l’objet de nombreuses controverses. Plusieurs recherches ont été mises en œuvre
pour délimiter de manière plus précise cette notion.

Les principaux atouts d’une entreprise familiale

En principe, les
entreprises familiales disposent de nombreux atouts leur permettant de se
développer et de s’épanouir malgré les difficultés qu’elles peuvent rencontrer.
À la différence des autres formes de sociétés, l’entreprise familiale réunit
des individus soumis à des obligations familiales. Ces obligations ne se
limitent pas à assurer la pérennité du développement des activités de la
société, mais surtout à garantir la protection et l’optimisation de la fierté
de la famille. La cohésion et l’existence d’un intérêt commun en vue de
défendre des valeurs humaines fortes constituent les principales forces de
cette forme de société. L’entreprise familiale doit sa performance grâce à ses
dirigeants dotés d’une compétence et d’une expérience incontestables. Dans la
majorité des cas, les membres de la famille préparent et forment le futur
dirigeant dès son plus jeune âge de sorte qu’il puisse assurer son rôle avec
fiabilité et efficacité.

Les faiblesses d’une entreprise familiale

En principe, les problèmes
rencontrés par l’entreprise familiale affectent presque toutes les sociétés,
quelles que soient leurs formes. Ces problèmes concernent autant l’organisation
générale que la gestion quotidienne. Certaines sociétés familiales ne
mettent pas en place des pratiques managériales et commerciales adaptées à
leurs besoins en raison de la non-maîtrise du plan théorique et technique. La
gestion de conflits au sein de la société demeure très difficile. Deux cas
peuvent se présenter. Les conflits peuvent exister entre les membres de la
famille qui dirigent la société, ou bien ils peuvent concerner la famille et la
direction. Dans la majorité des cas, ces conflits subsistent entre le dirigeant
ou le fondateur et son successeur. Cela justifie l’importance de la séparation
entre vie professionnelle et vie privée. La mise en place d’un organisme de
contrôle indépendant s’avère indispensable. Cet organisme assure en même temps
la gestion de l’organisation et de la trésorerie. Aussi, il doit disposer d’une
autorité particulière lui permettant d’imposer des sanctions en cas de
non-respect des règles régissant la société familiale.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer