Actualité

10 conseils pour devenir le roi du smiley-business !

Faut-il être une terreur en affaires pour être « bankable » ? Rien n’est moins sûr… Marcher sur les autres pour réussir, c’est complètement dépassé. Finis les loups aux dents qui rayent le parquet et vive les chics-types ! La gentillesse est la nouvelle valeur qui cartonne sur les marchés ! 10 conseils pour devenir, toi aussi, le plus sympa des entrepreneurs !

1 – Fini d’être un pigeon enragé, il est temps de se muter en douce colombe ! Allez hop, on range ses dents acérées (oui oui, les pigeons ont des dents, c’est bien connu !) et on montre aux gens que les entrepreneurs ne sont pas tout le temps énervés contre le système. Après l’explosion du hashtag #geonpi, à quand la diffusion du #gentil ? Sait-on jamais, peut-être qu’en faisant un joli sourire et en n’oubliant pas de dire « s’il vous plaît », le gouvernement sera attendri par la cause entrepreneuriale ? C’est bien comme cela qu’on nous a appris à faire quand on était petit, non ? En tout cas cela marchait bien avec les instits’. Ça tombe bien, notre premier ministre est un ancien professeur…

2 – Jouez la stratégie du plan anti-austérité de l’anti-rigueur et même de l’anti-crise : soyez chaleureux, généreux et positif ! Avec cette méthode, c’est sûr, vous allez vite vous faire remarquer. Car en ces temps où l’ambiance est, disons-le, assez morose sur les marchés, une entreprise qui dégage une joie à toute épreuve se démarque vite de ses concurrentes. Ce qui est rare est précieux : votre valeur ajoutée va vite grimper ! Prenez exemple sur les créateurs de Michel et Augustin dont l’objectif est de « faire sourire la planète » ! Le positionnement jovial et proche des gens de cette marque est une des clés de son succès.

3 – Souriez, vous êtes fiché ! Qui a envie de travailler avec des personnes antipathiques ou qui sont connues pour critiquer à tout va ? Les gens en ont assez de traiter avec des requins aux dents aussi longues que leur ambition. Avec les réseaux sociaux, tout se sait dans le petit monde du business. Aujourd’hui, plus personne ne peut cacher ses « casseroles » ! Un mauvais coup tendu à votre concurrent ? Un client qui vous a trouvé un peu trop dur en affaires ou trop radin ? Vous vous retrouvez vite fiché malgré vous sur le net… Bon courage ensuite pour réussir à faire oublier cette image de « killer » du business !

4 – Attirez les gens gentils… en étant vous-même quelqu’un de bien. Observez : la gentillesse agit comme un aimant à personnes de bonne volonté ! Il y a donc tout à y gagner. Les entrepreneurs sans scrupules restent d’ailleurs souvent en bande, tout comme les chacals avancent en meute ou les vautours en nuée ! Mais attention, être gentil ne signifie pas non plus être trop gentil ! Soyez sympathique, tout en conservant les deux yeux grands ouverts. On ne sait jamais, un chacal pourrait à tout moment sortir de sa meute… !

5 – Prenez exemple sur les patrons qui réussissent aujourd’hui. Hier, les PDG étaient froids, distants et autoritaires. On craignait son patron un peu comme le dentiste voire, dans les cas les plus extrêmes, comme le croque-mort ! à voir les entreprises qui cartonnent aujourd’hui, il y a fort à penser que cette époque est à reléguer à la préhistoire ! Pensez à des entrepreneurs comme Pierre Kosciusko-Morizet de Price Minister ou à Tony Hsieh de Zappos… Avant, les patrons faisaient peur, maintenant, ils donnent plutôt envie d’aller partager une bonne pizza avec eux (avec supplément pepperoni s’il vous plaît) !

6 – Créez un business gentil ! Care, fair, éthique, durable, sociétal, écologique… les entreprises qui ont un petit côté charitable en plus sont en vogue. C’est le cas de l’opticien Jimmy Fairly qui s’est vite fait connaître grâce à son positionnement « Buy one, give one ». En consommant « gentil », les clients ont l’impression de s’acheter une petite part de vertu ! Mais, si cela peut booster des business qui ont pour optique de créer de la valeur autre que purement financière, pourquoi pas… Avec l’arrivée de la crise, les consommateurs se sont détournés de l’ultra-capitalisme à tout va et privilégient les projets ayant une composante altruiste.

7 – Soyez tendance ! Le business man prêt à tout pour conquérir le monde, ça faisait un effet bœuf… à l’époque de nos parents ! Alors arrêtez de vous prendre pour J.R. Ewing dans Dallas ! L’entrepreneur cruel et complètement obnubilé par le pouvoir, c’est un petit peu comme les vestes col pelle à tarte : totalement démodé ! La tendance est aux entrepreneurs sympas et d’une éthique irréprochable.

8 – Positionnez-vous en Robin des bois de l’entrepreneuriat, en Zorro du business ou en Superman du pouvoir d’achat ! Ne vous placez pas en gentil, devenez un Super-gentil ! être sympa ne suffit plus pour se démarquer dans la jungle du marché. Il faut désormais briller comme LE sauveur qui viendra délivrer les clients des griffes des grands loups du marché. Rappelez-vous de Xavier Niel lorsqu’il a sorti Free Mobile… Son gentil coup d’éclat lui a tout de même rapporté 3 millions de clients en 6 mois !

9 – Soyez généreux : On appelle cela « l’effet Bill Gates » ! De plus en plus de grands patrons décident de verser une bonne partie de leur fortune à des œuvres humanitaires. Effet de la crise pour certains (la spéculation des grandes fortunes est pointée du doigt comme étant l’une des origines de la crise) ou vrai engagement pour d’autres. Dans tous les cas, quelques grands patrons semblent vouloir prouver leur gentillesse à coups de milliards de dollars ! Certes, dans votre cas, on comprend qu’une telle preuve de sympathie vous soit difficile à apporter… Mais c’est le geste qui compte non ?

10 – Faites un geste pour l’entrepreneuriat, soyez gentil ! Fermeture d’usines, délocalisations, licenciements économiques… elle est bien longue la liste des chefs d’accusations que se trainent malgré eux les entrepreneurs ! Alors, soyez sympas : faites un petit effort pour être gentil (en tout cas de manière visible) ! Peut-être que l’opinion publique finira par se rendre compte que les entrepreneurs sont finalement des gens bien ! Le reste peut être supprimé sans problèmes. l

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer