Comment animer un débat ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     02/05/14    
Comment animer un debat ?

Animer un débat n’est pas chose aisée. Si vous êtes de nature réservée, vous devrez dépasser cet handicap et faire preuve de confiance en vous. Mais comment connaître les limites de votre rôle à jouer durant le débat et après celui-ci. Voici quelques pistes qui vous seront d’une aide précieuse si vous devez prochainement animer un débat.

Préparez vous à jouer un rôle 

L’introduction d’un débat importe pour la suite des événements. Si un débat s’annonce dynamique, définissez à l’avance les règles concernant la distribution du temps de parole, la demande de parole, l’écoute de ceux qui parlent et l’interdiction d’interrompre la parole d’un autre. Durant le débat, veillez au respect des procédures de travail sans autoritarisme ni laxisme. Lors de transitions, formulez de brèves synthèses de ce qui a précédé et relancez la discussion lorsque le débat semble s’essouffler. N’hésitez pas à faire preuve d’humour : cela détend l’atmosphère et rapproche les personnes autour du rire.

Organisez les tours de parole

Ne laissez pas la parole libre à tous car s’il le nombre de participants est élevé, cela risque de se transformer rapidement en brouhaha improductif. En revanche, organisez des tours de parole en tenant une liste sur laquelle vous inscrivez le nom de ceux qui veulent prendre la parole. Lorsqu’une personne souhaite prendre la parole, faites lui un petit signe et passez lui le micro lorsque vous jugez le moment venu…mais surtout, ne l’oubliez pas, cela ferait mauvais genre ! Ce système permet à tout le monde de s’exprimer. De toute évidence, il reste primordial d’annoncer lors de votre introduction la manière dont vous appliquerez le partage de la parole entre les participants désireux de s’exprimer.

Redonnez de l’élan au débat qui fléchit

Si vous sentez que la discussion s’affaisse, vous disposez de plusieurs comme reprendre une question posée par un participant et l’adresser à un des invités, reposer une question restée sans réponse, synthétiser partiellement les échanges et inviter à réagir ou bien encore, revenez tout simplement à un sujet qui ne vous semble pas avoir été approfondi.

Concluez le débat en beauté

Quelques minutes avant la fin du débat, annoncez sa fin en prenant pour référence le nombre de minutes restantes ou le celui de prises de paroles. Mieux vaut prévenir que guérir les frustrations de certains. Synthétisez ce qui s’est dit, rappelez les solutions apportées à certaines questions et les interrogations restées sans réponse. Proposez de reprendre le débat lors d’un prochain événement portant sur une des questions auxquelles d’autres intervenants pourront apporter des solutions.

Comme vous le constatez, vous devez maîtriser le sujet et être partout à la fois, ne négliger aucun participant (il pourrait ne pas revenir). Entre la vérification du temps de parole, le moment où interrompre pour passer le micro, savoir faire preuve d’humour dans les moments plus tendus, écouter et mémoriser les propos de chacun, etc. Voilà qui risque de vous donner du fil à retordre…alors soyez attentifs et ne perdez pas le fil !