DévelopperDigitalLe site internet

Votre nom de domaine, la marque de votre entreprise

Le choix du nom de domaine comme le choix du nom de l’entreprise fait partie des étapes cruciales  du développement de son activité. Le nom de domaine impacte  votre image de marque et donc vous devez prendre le temps de bien le sélectionner. De plus, votre nom de domaine aura aussi un impact sur votre référencement dans les moteurs de recherche. Comment trouver le bon nom de domaine ? Quelles sont les erreurs à éviter ?

Une adresse internet ou nom de domaine est l’équivalent de votre adresse postale sur internet. C’est la manière dont vos contacts et clients vont trouver votre site internet sur le web. Un nom de domaine est donc indispensable lors de la création de votre site ou la personnalisation de votre adresse email.

Selon l’Afnic, « pour communiquer entre eux, les périphériques reliés à internet sont identifiés par une adresse internet unique, dite adresse IP (Internet Protocol). Cette adresse se présente sous forme d’une suite de chiffres, par exemple : 192.134.4.20. Le nom de domaine permet de traduire en un nom intelligible et facilement mémorisable une adresse IP, et ainsi accéder à un site web (afnic.fr) ou adresser un courrier électronique (support@afnic.fr).

Le nom de domaine est composé d’une chaîne de caractères (nom propre, marque ou association de mots clés) et d’une extension qui indique l’espace de nommage. Il existe plusieurs types d’extensions : 

  • Des extensions nationales (ccTLD, “Country Code Top Level Domain”), comme le .fr, le .re ou les autres noms de domaine ultramarins gérés par l’Afnic ;
  • Des extensions génériques (gTLD, “Generic Top Level Domain”) dont les plus connues sont le .com, .net, .info, .biz. Depuis quelques années, de nombreuses nouvelles extensions génériques ont fait leur apparition, comme .paris, .bzh, .alsace, .corsica.

Un nom de domaine est unique dans un espace de nommage (comme le .fr) et attribué au premier qui en fait la demande, s’il satisfait aux conditions d’attribution de l’extension.

Bien choisir l’extension

Une extension internet (« top-level domain », « TLD » en anglais) est le suffixe qui se trouve à la fin d’un nom de domaine comme le .COM ou .FR. Il représente le plus haut niveau dans la hiérarchie DNS (« Domain Name System »).

Dans les années 1980 et 1990, le modèle d’enregistrement des noms de domaine étaient simples. Tous les noms de domaine se terminaient soit avec trois caractères comme les extensions génériques .COM ou .ORG ou bien par deux deux caractères pour les extensions pays comme le .BE belge ou le .CH suisse.

Depuis 2001, l’ICANN a autorisé les extensions de plus de trois caractères comme le .ASIA ou le .INFO. En 2010, les extensions avec des caractères non latins ont été introduits. En juin 2012, l’ICANN a reçu plus de 1 400 demandes de créations de nouvelles extensions internet dans le cadre de son programme « newgTLD ».

Avant de réfléchir à votre nom de domaine, il vous faudra réfléchir à l’extension que vous allez utiliser pour votre site. Faut-il privilégier le .com au le .fr ? Pourquoi pas un site en .org ou .net ?

Optez toujours pour un nom de domaine dont l’extension .com est disponible. Pour un site ou un blog en français, visant essentiellement un public français, on privilégiera l’extension .fr. Google accorde en effet de l’importance aux domaines nationaux et vous bénéficierez ainsi d’un meilleur référencement sur les recherches locales avec un domaine en .fr. Il est d’ailleurs nécessaire de posséder une adresse civique en France afin de pouvoir acheter un domaine en .fr.

Pour une marque ou pour un site s’adressant à une audience internationale, il faudra alors opter pour le .com. Le .com est l’extension standard la plus utilisée à travers le monde. Dans tous les cas, il est préférable d’acheter à la fois le .com et le .fr. Cela vous évitera de voir votre nom de domaine acheté avec une autre extension par un petit malin qui pourrait voir là une occasion de se faire un peu d’argent en tentant de vous la revendre par la suite, ou pire encore, qu’il puisse s’en servir pour nuire à votre réputation. Si vous possédez un nom de domaine en .fr mais que quelqu’un d’autre possède déjà votre nom de domaine en .com, vous courrez le risque que certains de vos visiteurs finissent par arriver sur la mauvaise URL en pensant qu’il s’agit pourtant bien de votre site.

Il faut donc toujours acheter le .com si celui-ci est disponible. Posséder le .com est excellent moyen de protéger votre marque personnelle. Vous pourrez de toute façon rediriger votre nom de domaine en .com vers celui en .fr, ou inversement. Même pour une association ou une organisation souhaitant enregistrer un domaine générique comme .org, il faudra acheter le .com s’il est disponible, et ce même si elle ne compte pas l’utiliser.

Pour protéger votre marque, il est vivement recommandé d’acheter également les extensions connexes les plus populaires: .net, .org, .info, .biz. Il est important de protéger votre identité web. Mais faut-il pour cela acheter TOUTES les extensions disponibles ?

Un nom de domaine .com coûte en moyenne une dizaine d’euros par an. Accumuler les extensions peut donc finir par coûter cher à la longue, surtout que l’on en trouve aujourd’hui une multitude. De grandes marques comme Microsoft, Google ou Facebook ont payé très cher pour obtenir leurs propres extensions .google, .facebook, etc… Les grandes villes s’y mettent aussi ( .paris) et on a même récemment vu apparaître des noms de domaine en .Sucks, .Porn, ou .Adult… Faut-il vraiment céder à cette course sans fin ? Pour une marque, on peut considérer que les principales extensions suffisent à assurer sa présence sur le web. Google privilégiant avant tout le contenu, il y a peu de chances qu’un nom de domaine en .porn ne soit bien référencé, à moins que ce site ne produise évidemment du contenu de qualité, et en quantité…

Que faire en cas de chantage au nom de domaine ?

Si une personne mal intentionnée venait à vous contacter en déclarant posséder votre nom de domaine en .Sucks ou .Porn, il est alors recommandé d’engager le dialogue et la négociation jusqu’à avoir en main suffisamment d’éléments écrits en main pour vous permettre de prouver qu’il y a chantage ou tentative d’extorsion. Ce type d’extension est susceptible de  nuire à votre image, il sera alors temps de porter plainte.

Comment choisir le nom de domaine ?

Un nom de domaine peut contenir jusqu’à 67 caractères et peut contenir des lettres, des chiffres ainsi que des traits d’union. Évitez donc les noms de domaine à rallonge et privilégiez les noms de domaine simples, évidents et faciles à retenir.

Dans certains secteurs d’activité, il est préférable d’avoir un nom de domaine plus générique afin de s’éviter de nombreux efforts supplémentaires pour relier la marque au domaine d’activité. Cela permet de se montrer en tant qu’expert d’un domaine, et non pas seulement en tant qu’expert de soi-même. On recommande donc vivement d’ajouter des mots-clefs relatifs à votre activité dans votre nom de domaine. C’est également très bénéfique pour le référencement puisque les robots de Google analysent en premier les mots-clefs des URL.

Vous pouvez utiliser des traits d’union dans votre nom de domaines. Contrairement à ce que l’on peut parfois lire sur internet, la présence de traits d’union dans un nom de domaine n’est absolument pas pénalisante pour le référencement, bien au contraire ! Les traits d’union permettent en effet à Google de mieux comprendre les mots-clefs de votre nom de domaine. Pour de noms composés (au moins 2 mots), on recommande donc de posséder le nom de domaine avec et sans tirets. Encore une fois, cela représente des coûts supplémentaires, mais cela vous évitera les problèmes de concurrence mentionnés plus haut. Vous pourrez de toute façon rediriger facilement le nom de domaine avec les traits d’union vers celui sans traits d’union, ou inversement.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page