EntrepreneurLes qualités de l'entrepreneurValorisation d'entreprise

Pourquoi VO2 a voulu rejoindre les Great Place To Work®

Interview de Florent Daversin cofondateur de VO2 Group qui est nominé dans la catégorie 50 à 250 collaborateurs. Il nous donne les raisons de sa participation à la démarche quand on est une PME et des exemples de sa mise en place. Sa démarche, qui part d’une réelle préoccupation de la vie des collaboratrices et collaborateurs, de leurs besoins et de leur développement en compétences, pourrait inspirer plus d’un dirigeant. Zoom sur VO2 pour qui la parité est dans ses gènes.

Pourquoi avoir décidé de rejoindre la démarche Great Place To Work® ? 

Le monde a changé. Nos plus jeunes collaborateurs veulent équilibrer leur vie pro et perso, donner du sens à leur travail en s’associant à une équipe autant qu’à une vision entrepreneuriale. Et puis il y a un volet formation important : l’avenir appartient aux entreprises qui savent former leurs collaborateurs et les accompagner dans leurs transitions professionnelles. Il demeure important de valoriser ce que l’on fait et surtout ce que l’on réussit par rapport à nos concurrents. 

Concrètement, qu’est-ce que cela vous apporte de participer à la démarche Great Place To Work® ? 

Great Place To Work® est une démarche qui met en lumière et valorise l’ensemble des actions positives de l’entreprise de façon très détaillée : elle nous aide à communiquer plus simplement auprès de nos talents et futurs talents. Ce que nous disons, nous le faisons, et le Palmarès est là pour le prouver. Grâce aux études feedback réalisées par l’équipe Great Place To Work®, nous faisons aussi beaucoup de pédagogie autour de notre classement pour engager les managers et leur donner des clefs d’amélioration. Le Palmarès enfin est un moment de célébration important : on fête une réussite collective, positive et dans l’air du temps ! 

Qu’est-ce qui vous a le plus surpris depuis votre participation ? 

Nous avons vu les collaborateurs s’engager pour améliorer l’ensemble des points soulevés par l’étude. C’est plus facile avec des chiffres et des témoignages. Tout va très vite dès lors que vous avez de la data et un bon benchmark, les équipes s’emparent elles-mêmes des sujets de manière collaborative et non plus top/down. 

Qu’avez-vous mis en place au sein de votre entreprise en matière de qualité de vie au travail / expérience collaborateur ? 

Nous n’avons jamais concrètement mis en place de politique dédiée à la qualité de vie, il s’agit plutôt d’un ADN qui favorise le travail collaboratif et le bien-être au quotidien. 

VO2 Group pour commencer, est le seul groupe tech indépendant co-fondé par une femme (source Syntec) et à parité totale dans les effectifs (50% de femmes) depuis 2018, sur un secteur qui ne compte que 25 à 30% de collaboratrices. Nous prenons soin de nommer des femmes managers par exemple dans chacune de nos teams, y compris après des arrêts maternité. C’est assez simple, elles sont très fortes !

Autre exemple : notre relation à l’univers des startups, qui représente un modèle valorisant et stimulant pour les collaborateurs, est liée à notre histoire entrepreneuriale (nous avons créé 2 startups et investi dans plusieurs). Nous avons également créé un coworking au sein de notre espace pour gérer la croissance de nos équipes sereinement. Le Cowork VO2 Group accueille des startups tech qui transforment notre quotidien et nous ouvrent des horizons un peu différents tout en étant proches de nos métiers. Nous avons même accueilli l’équipe du LAB RH, LA référence en matière de qualité de vie au travail (QVT)!

Pensez-vous que le cadre de travail (décor, babyfoot…) soit primordial ou secondaire ?

Le cadre de travail est effectivement primordial pour moi. Vous passez plus de temps au bureau qu’à la maison, vous faites de nombreuses pauses, des réunions hors de votre propre espace ou étage… et grâce au lieu, vous êtes forcément dans une ambiance plus ou moins propice à la collaboration, la créativité… Pour certains collaborateurs le cadre n’est pas un sujet a priori, et pour d’autres, plus esthètes, ça l’est. Et dans ce cas, il n’y a pas de sujet, l’offre doit être impeccable ! En général vous avez un mix de gens plus ou moins intéressés mais ce sont toujours les plus exigeants qui l’emportent. Je dirais que le décor compte autant que les méthodologies de travail : c’est un tout !

Pourquoi être une entreprise où il fait bon travailler ? (Rétention talents, productivité…) 

Si vos talents restent, apprécient votre cadre de travail autant que l’offre de formation ou le management, alors vous avez moins de turnover, certes, mais surtout plus d’engagement. Et c’est une opportunité pour une entreprise qui doit se transformer continuellement aujourd’hui. Si vos talents restent sans participer à votre croissance, alors ça n’a pas de sens. Et puis lorsque vos talents partent, ils partent pour de bonnes raisons et deviennent vos meilleurs ambassadeurs, parfois vos meilleurs clients !

Pouvez-vous citer 3 exemples de pratiques emblématiques de votre culture d’entreprise ? 

Nous sommes à parité, mais avons aussi une quinzaine de nationalités différentes, VO2 Group est une entreprise bien dans son époque, représentative de la population française d’aujourd’hui, et qui sait valoriser au quotidien la singularité de chacun. Nous organisons par exemple des concours de cuisine internationale, #VO2TOPCHEF auxquels participent l’essentiel de nos collaborateurs, fiers de valoriser leur première ou seconde culture une fois ou deux dans l’année.

Nous sommes un Family business, co-fondé par un couple d’entrepreneurs, alors le perso s’invite souvent dans la vie pro. Les enfants s’invitent au bureau pour des conférences dédiées (ateliers philo ou philanthropiques) ou des après-midis sans garde, et le chien guide d’aveugle de notre manager RH a sa place dédiée sur le plateau. 

Et pour stimuler nos collaborateurs et leur donner du sens au quotidien, au-delà de la tech, nous investissons exclusivement dans des startups QVT (qualité de vie). Des start-

ups comme AKAgreen qui végétalise les espaces de travail avec une philosophie très intéressante de la place du végétal dans nos vies urbaines ou comme Walter, une plateforme web et mobile créée par une kinésithérapeute et que nous développons pour aider les entreprises à coacher les collaborateurs dans leurs postures de travail au quotidien. Le mal de dos est le mal du siècle !

Quelles pratiques souhaitez-vous mettre en place à l’avenir ? 

Nous devons faire grandir notre academy interne, qui forme aux métiers d’aujourd’hui mais pas suffisamment à ceux de demain alors que nous avons un lab de recherche de haut niveau et des collaborateurs motivés et curieux. C’est l’un de nos grands challenges !

Le parcours du dirigeant

Passionné de course à pied, marathonien et triathlète, Florent a co-fondé VO2 GROUP en 2011 après plusieurs années en tant que consultant expert de la relation client. VO2 Group est né du pari fou de lancer un groupe technologique à taille humaine, avec une offre globale end-to-end, pour créer une alternative aux grandes ESN multi-spécialistes du marché. Fondée en famille et détenue par des associés dirigeants les principales filiales, VO2 GROUP est aujourd’hui une structure qui se développe en mode startup, 100% indépendante, pleine d’ambitions et où règnent à la fois la convivialité en interne et la proximité avec ses clients.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer