Femme et entrepreneuriatFinancementLe B.A. BA du financementLes plateformes de financement

Top des 15 réseaux destinés aux femmes entrepreneures

Les réseaux permettent de donner de la visibilité et de la crédibilité aux entreprises. Certains réseaux sont dédiés aux femmes, porteuses d’un projet et aux femmes déjà chef d’entreprises et leur offrent l’opportunité de participer à des formations, à trouver des financements et à être accompagnées tout au long de leur parcours entrepreneurial mais aussi à échanger et soutenir d’autres entrepreneures.

Les Premières (ex Les Pionnières) :

le Réseau Les Premières est constitué d’incubateurs régionaux en France métropolitaine, ultra-marine & au Luxembourg. Les Premières accompagnent les femmes et les équipes mixtes dans la création et le développement de leurs entreprises innovantes. C’est un activateur de croissances dédié aux projets innovants portés par au minimum une femme. Pour sa présidente Claire Saddy, il ne s’agit plus seulement aujourd’hui de soutenir l’entrepreneuriat féminin, mais de donner la possibilité aux femmes de devenir les premières de leur secteur. Toute une ambition !

WILLA (ex-Paris Pionnières) :

depuis sa création il y 15 ans, WILLA a accompagné plus de 530 projets cofondés par des femmes. En tout, ce sont 1 050 femmes qui ont bénéficié d’un des nombreux programmes, et plus de 150 entrepreneures qui participent annuellement aux différents programmes. En plus des trois programmes de l’incubateur 12 autres programmes d’accompagnement thématiques ou généralistes sont disponibles (dont deux d’intrapreneuriat, en partenariat avec de grands corporates dont FDJ, EDF Pulse, HSBC, Deloitte).

Actionn’elles :

Action’elles a été créée en 1994 à Lyon mais son activité s’est aujourd’hui étendue à l’ensemble de la région Auvergne-Rhône-Alpes, à l’Île-de-France et à la Nouvelle Aquitaine pour accompagner toutes les femmes de l’idée au développement d’entreprise. le seul réseau national de création, reprise et franchise. L’association est gérée uniquement par des femmes chefs d’entreprises bénévoles. L’association Action’elles a accompagné plus de 6 000 entrepreneures et effectué plus de 10 000 mises en relation depuis sa création en 1994. En plus de parcours de formations, l’association propose des formations à la carte sur des thématiques business ainsi que des ateliers pratiques.

Mampreneures :

le réseau mampreneures, lancé en 2009 par Céline Fénié, une maman entrepreneure, a pour mission de sortir de l’isolement et contribuer à la réussite des femmes qui entreprennent tout en étant mères. Depuis 2017, les femmes porteurs de projets peuvent également intégrer le réseau. Il compte aujourd’hui 350 adhérentes et plus de 3 000 entrepreneures accompagnées depuis ses débuts. Trois dispositifs d’accompagnement sont proposés.

Femmes Business Angels :

l’unique réseau de « business Angels » au féminin en France et premier réseau en Europe, Femmes Business Angels réunit près de 150 femmes qui investissent personnellement dans des start-ups à potentiel et les accompagnent afin de les aider à émerger et à se développer. L’association Femmes Business Angels a été lancée par Béatrice Jauffrineau et quelques femmes dynamiques, en 2003 avec le soutien de l’association France-Angels et du Conseil Régional d’Ile-de-France. Depuis sa création, la vocation du réseau est d’aider la création et l’émergence de start-up innovantes et à fort potentiel, qu’elles soient dirigées par des hommes ou des femmes. En 2019, Femmes Business Angels devient membre du BAE Club qui regroupe plus de 15 réseaux de BA européens et dont les deux objectifs principaux sont de faciliter les investissements cross-border et d’internationaliser les startups européennes.

Femmes Actives Mouv’ :

Femmes Actives Mouv est une association loi 1901, domiciliée à Montpellier, depuis 2011. Elle propose des actions et des événements tout au long de l’année. Femmes Actives Mouv est un Centre de formation, depuis 2019, spécialisé dans la formation pour les femmes qui souhaitent créer une entreprise, qui veulent réussir.

L’Adie :

propose un financement, une aide pour les assurances et un accompagnement des femmes entrepreneures et un soutien permanent pour toutes les actions à destination des femmes comme des hommes dans leur parcours de création et de développement..

Forcefemmes :

En 2019, près de 10 000 femmes ont bénéficié d’un accompagnement personnalisé auprès d’un des 953 bénévoles de l’équipe. Afin de répondre à l’attractivité croissante de l’association, plus de 5 000 entretiens individuels ont été réalisés et 2 200 ateliers de groupe organisés l’année passée. Force Femmes a pour objectif d’accompagner et de soutenir les femmes de plus de 45 ans sans emploi dans leurs démarches de retour à l’emploi et de création d’entreprise. Créée en octobre 2005 par des femmes chefs d’entreprise, Elle est soutenue par l’Adie.

StartHer :

lancé en 2010 par Roxanne Varza (Station F) et Mounia Rhka (ISAI), StartHer a pour ambition de promouvoir les femmes dans la tech. Le collectif organise plusieurs événements dans l’année : un palmarès annuel des femmes à suivre dans la tech, des « awards » pour primer les femmes entrepreneures et leur projet, et un baromètre des levées de fonds réalisées par les femmes en partenariat avec KPMG. StartHer représente aujourd’hui une communauté de 30 000 personnes sur ses réseaux, organise des évènements locaux et internationaux à l’année, produit du contenu et développe des partenariats avec les acteurs de l’écosystème afin de susciter des vocations dans la tech et l’entrepreneuriat.


Financi’elles :

le réseau de promotion de la mixité et de l’égalité dans le secteur de la finance. Sa mission est aussi de promouvoir l’accès des femmes aux plus hauts postes du secteur. Les adhérentes de Financi’Elles partagent toutes la conviction que la mixité est un facteur clé pour la réussite future de l’industrie financière.

MyAnnona :

Convaincue par le potentiel du crowdfunding comme soutien au développement des entreprises, très impliquée en faveur de l’entreprenariat féminin, Béryl Bès crée MyAnnona en décembre 2014. Cette plateforme dédiée aux femmes qui entreprennent, offrait des solutions de financement participatif. Chez MyAnnona, chaque entrepreneure bénéficie d’un accompagnement pour la construction et la mise en place d’une stratégie financière avec notamment l’intégration des nouveaux outils de financement. Béryl Bès, est membre du comité stratégique de la Fondation LDigital, intervenante chez Force Femmes et 100 000 entrepreneurs, membre de Femmes Chefs d’Entreprise FCE et de REZOE. Elle est actuellement déléguée générale de la Fondation LDigital.

#ConnectHers :

le dispositif de BNP Paribas comprend un axe de tutorat constitué d’ateliers pédagogiques et d’assistance de référent internes afin d’accompagner les entrepreneures. Pour accompagner les femmes dans le développement de leurs projets entrepreneuriaux, mettre en place les conditions de leur réussite et promouvoir l’égalité hommes-femmes, BNP Paribas a lancé un programme spécifique, baptisé #ConnectHers. Depuis juin 2020, le programme #ConnectHers by BNP Paribas accompagne les femmes entrepreneures dans la relance.

Les Audacieuses (par La Ruche) :

le programme d’incubation gratuit de 9 mois s’adresse aux entrepreneures de projets à impact basées en Île-de-France, Pays de la Loire, Nouvelle Aquitaine ou Occitanie. 100 entrepreneures en bénéficient chaque année, et peuvent également récolter un des prix additionnels (dont 5 000 € de la Fondation KPMG France ou un an d’hébergement au WAI de BNP Paribas). En 2020, La Ruche réaffirme son engagement au soutien des femmes.

Femmes Entrepreneures :

lancée en 2010 sous forme de collectif, Femmes Entrepreneurs s’inscrit dans un projet associatif permettant de valoriser des initiatives portées par des femmes. Forte d’un réseau national, l’association organise des événements gratuits tout au long de l’année afin d’aider les entrepreneures à construire et développer leurs projets.

Cyberelles :

le business club à destination des femmes de la digital tech compte 120 Cyberelles actives et plus de 2 000 membres (entrepreneures, dirigeantes et indépendantes). Elles sont créatrices d’entreprises (40 %), dirigeantes (30 %) et Indépendantes (30 %) et ont accompagné plus de 300 e-entrepreneuses depuis 1999. Ce club bénéficie du soutien de plus de 20 entreprises de la tech dont Google, Yahoo, Orange, BNP Paribas et Ebay. Cyberelles a été créée officiellement en 2001 par des pionnières du Digital avec comme mission d’être un réseau d’entraide et de solidarité au féminin et fédère des femmes ayant la passion d’entreprendre et/ou de développer leur potentiel dans le secteur de l’internet et des nouveaux médias et donc du digital. 

FCE France :

est une association interprofessionnelle, décentralisée et apolitique, qui regroupe plus de 2 000 femmes chefs d’entreprises en France. Développer la représentation économique des femmes est la mission principale de l’association depuis sa création en 1945. Reconnue aujourd’hui comme le 1er réseau d’entrepreneuriat féminin pour la prise de mandats auprès des acteurs institutionnels. L’association FCE compte aujourd’hui 60 délégations en Métropole et Outre-Mer. Depuis sa création, FCE France est au côté de partenaires historiques dont le MEDEF et la CGPME. Les Femmes Chefs d’Entreprises France (FCE) fêtent cette année leur 75 ans.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page