Développement personnelEntrepreneurLes difficultés

Comment surmonter ses peurs ?

Il arrive parfois que certaines actions ou décisions fassent peur au dirigeant d’entreprises et qu’il n’ose pas se lancer dans des tâches comme par exemple la commercialisation du produit parce qu’il est basé sur des émotions qui ont pris le contrôle de son esprit. Cette peur qui revient régulièrement l’assaillir peut s’avérer un véritable frein dans l’entrepreneuriat et il faut souvent qu’il prenne son courage à deux mains pour les affronter et ne pas se retrouver bloqué dans une situation. Quelques astuces pour maîtriser la peur.

La pléthore de situations où elles peuvent survenir

Il est pléthore de situations où la peur peut survenir dans la vie d’un entrepreneur. Il peut s’agir du moment de la confrontation de son projet avec ses premiers clients, d’un oral face à des investisseurs ou un jury, une conférence que vous devez animer ou prendre la parole, le fait d’appeler un client insatisfait, de demander des financements à un organisme ou encore de contacter les services publics pour résoudre un retard de paiement. Cette liste n’est guère exhaustive et dépend du vécu de chaque personne et la peur peut parfois paraître ridicule aux yeux de votre entourage. La peur peut prendre le contrôle de votre esprit et vous conduire à reculer l’échéance de la surmonter en remettant à demain la confrontation. Rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul à la ressentir.  Alors, commencez par admettre que ressentir la peur est normal même si les peurs semblent parfois irrationnelles. 

Comprendre que le courage, c’est d’affronter ses peurs

Vous ne pouvez ignorer vos peurs car vous risqueriez de bloquer votre entreprise. Pour avancer, il va vous falloir les dépasser mais aussi les identifier. Le premier travail consiste à les prendre en compte et à se donner une image mentale afin de les enfermer et de leur donner leur juste place. Ensuite, lorsque vous ressentez cette peur, répétez-vous que la peur est normale car elle fait partie de la vie de chaque personne pour des situations différentes et que vous êtes capable de la dépasser. Il s’agit de bien intérioriser le fait que la ressentir est normale et que ce n’est pas en l’ignorant qu’elle va disparaitre. Mieux vaut l’affronter tout de suite plutôt que de ne pas agir car tôt ou tard, elle reviendra à la charge. 

La regarder en face. 

Il peut être tentant de ne pas ouvrir un recommandé et de l’enfouir sous une pile mais tôt ou tard vous devrez vous y confronter. Votre corps va vous signaler que l’activité vous fait peur par des symptômes comme le cœur qui bat vite ou encore une boule au ventre pour ne citer que ceux-ci.  Vous devez identifier ces signaux qui vous disent que vous devriez … la traiter tout de suite. Vous ne pourrez pas tout le temps la faire disparaitre en allant boire un verre avec des amis alors autant vous en débarrasser ! Pour surpasser celle-ci réaliser que par exemple vous avez l’envie de vous débarrasser du courrier et que vous n’aurez plus cela dans la tête après. 

Minimiser les conséquences

Si la peur de mourir est difficile à combattre, la plupart des situations ne sont pas si dramatiques que cela même si elles impliquent une remise en cause déplaisante. Pour vous donner du courage, vous pouvez très bien vous dire : « que se passe-t-il au pire si je bafouille en public ? » « Qu’arrivera-t-il si ce courrier est menaçant ? » « Que se passera-il si on me refuse le financement ? ». En réalité, il faut minimiser ses peurs car au fond vous ne risquez pas grand-chose dans la plupart des cas. Il arrive que les conséquences soient effectivement graves et que la peur vous envahisse mais vous terrez dans une cave ne changera rien et empirera surement la situation car vous possédez parfois des alternatives que vous pouvez trouver en affrontant la situation et même des solutions qui vous donneront le sourire. Chaque difficulté représente un défi à surmonter qui ne vous fera que grandir alors autant s’y attaquer tout de suite. 

Travailler progressivement sur sa peur

Rien de mieux que de faire un pas contre sa peur pour la combattre efficacement. Si vous craignez de l’affronter rien ne vous empêche de le faire progressivement. Dans le cas d’un oral par exemple, vous pouvez commencer par vous exprimer devant une caméra, puis un public ami, puis un cercle de plus en plus grand. Dans le cas d’un courrier déplaisant à recevoir, vous pouvez commencer par l’ouvrir, puis le déplier, puis regarder l’expéditeur pour enfin le lire. Chaque petit pas pour affronter votre peur, vous fera avancer vers le fait de la combattre et représente une victoire. Vous pouvez déjà célébrer le fait d’avoir avancé et d’avoir commencé à la combattre. Vous devriez rapidement avoir plus de courage comme pour le fait de faire une tâche qui vous déplait et de l’effectuer petit à petit. 

Affrontez-les avec vos proches

Votre peur reste souvent personnelle et vos proches ne seront pas forcément affectés de la même manière par une mauvaise nouvelle pour vous. Ils seront plus objectifs que vous et vous permettront de prendre du recul. Ils représentent une bonne source d’encouragement quand vos instincts vous guident vers la fuite. Si vous n’arrivez pas à faire quelque chose seul, n’oubliez pas que vous ne l’êtes pas. Ils seront surement ravis de vous aider et de contribuer à ce que vous alliez de l’avant. Pensez tout de même à rechercher des personnes qui cherchent véritablement votre bien. Certaines personnes restent négatives et vous poussent à vous lamenter plutôt qu’à agir. Ecartez-les car ce ne sont pas ceux qui vous aideront véritablement à surmonter vos peurs. 

Boostez votre confiance en vous

Rappelez-vous que vous n’en êtes pas à votre première victoire sur les peurs et regardez le chemin parcouru. Ce n’est pas la première fois que vous surmontez vos peurs et vous avez bien fini par l’inviter à danser cette personne qui vous plaisait. Pour en arriver jusque-là vous avez dû parfois combattre vos peurs et remporter quelques grands combats. La peur d’être éconduit quel qu’en soit le motif fait partie inhérente de la vie de tout être humain. Le binôme de la peur est souvent lié à la honte. L’idée de perdre la face se transforme en obstacle. Au lieu de vous morfondre sur vos incapacités, remémorez-vous vos qualités. Vous devez croire en vous et savoir que vous êtes capable de la surmonter. Au pire des cas, cela ne sera plus qu’un mauvais souvenir dans quelques années et vous aurez surement de quoi en rire. Pensez à la fierté que vous allez ressentir lorsque vous aurez surmonté cette épreuve car c’est ce que vous en penserez. Vous aurez tout le mérite d’avoir osé vous dépasser et ce ne n’est pas rien !  

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page